Pétra بترا

L’architecture caractéristique de l’ancienne cité nabatéenne de Pétra taillée dans des falaises de grès rose n’est pas seulement le joyau d’un pays déjà riche en sites majeurs : c’est, tout simplement, l’une des merveilles du monde. Oubliée pendant des siècles, hormis par les Bédouins qui y avaient élu domicile, elle fut “redécouverte” en 1812 par l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt.
Bien qu’ayant été abondamment étudiée, la nécropole de Pétra doit à son emplacement difficile d’accès d’avoir gardé, encore à ce jour, une aura d’apparent mystère. Seul y conduit le Siq, un sentier autrefois sacré, étroit défilé pris entre deux immenses parois. C’est sur un Trésor taillé à même la roche rose que débouche, en plein soleil, ce sinueux chemin. Le chaleureux accueil des Bédouins contribue à rendre proprement inoubliable une expérience mémorable en soi.

À ne pas manquer

  1. Le Siq, long défilé spectaculaire qui débouche sur la cité antique de Pétra
  2. Les premiers rayons du soleil jouant sur les piliers du Trésor (Al-Khazneh ; p. 162), un site sublime au bout du Siq
  3. Les escaliers menant au haut lieu des Sacrifices, une pause-thé en compagnie d’un Bédouin et le retour au fond de la vallée à travers un jardin de fleurs sauvages
  4. Les tombes royales nichées dans des grottes troglodytiques
  5. La randonnée jusqu’au monastère, dont la pierre patinée par le temps s’illumine au soleil couchant
  6. L’ambiance magique du Siq la nuit, avec musique et bougies, à l’occasion du circuit Petra by Night
  7. Un dîner jordanien traditionnel, à préparer soi-même chez Petra Kitchen
  8. La visite de Siq al-Barid (Little Petra), les tombeaux nabatéens et les temples d’un siq miniature, sans les foules des touristes en voyage organisé
Mis à jour le : 4 juillet 2017
Paramètres des cookies