Calvi

  1. Accueil
  2. France
  3. Corse
  4. Calvi
  5. Les Incontournables

Calvi : Les Incontournables

Ce qu'il ne faut pas manquer à Calvi

Citadelle de Calvi

Érigée à la fin du XVe siècle par les Génois, la citadelle de Calvi (accès libre) domine la ville de son promontoire rocheux. Elle forme un quartier à part, souvent assez désert, même si quelques cafés et restaurants dressent leurs tables à l’ombre des murs ocre de ses fortifications, plusieurs fois remaniées depuis les premiers plans génois.

Cathédrale Saint-Jean-Baptiste

Enchâssée dans la citadelle, et coiffée d’une imposante coupole, la cathédrale Saint-Jean-Baptiste (San Giovanni Battista) renferme un maître-autel en marbre polychrome du XVIIe siècle, à la droite duquel se tient le Christ des Miracles.

Maison de Laurent Giubegga

Derrière la cathédrale, on rejoint la maison de Laurent Giubegga, le parrain de Napoléon. Sur la façade, une inscription rappelle le séjour de son filleul en 1793, lorsqu’il fut chassé d’Ajaccio par les paolistes et se réfugia à Calvi.

Palais des évêques

En flânant dans les ruelles de la citadelle, vous verrez le palais des évêques de Sagone, qui abrite le piano-bar Tao, et les cinq bastions érigés successivement depuis la fin du XVe siècle, qui offrent de beaux points de vue sur la baie et la ville.

Bastion Celle

Au nord-ouest de la citadelle, le bastion Celle est flanqué d’une échauguette, guérite de pierre suspendue au-dessus des remparts afin d’en surveiller les abords.

la tour du Sel

Bâtie à l’extérieur des remparts, ajoutons la tour du Sel, une jolie tour ronde située sur le quai Landry, utilisée jadis pour entreposer le sel de la ville.

Église Sainte-Marie-Majeure

Derrière son enduit rose, cette église située au cœur de la basse ville cache une impressionnante coupole. Bâtie entre 1765 et 1838 dans un style baroque, elle témoigne de l’extension de la basse ville, précédemment cantonnée au pied de la citadelle.
 

Mis à jour le : 9 décembre 2015

Articles récents

Paramètres des cookies