Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle : Les incontournables

La cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle

Elle est, depuis des siècles, le point de convergence des pèlerins qui se rendent sur la tombe de l’apôtre Jacques. Mais la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle est aussi un chef-d’œuvre de l’art roman espagnol.

L’abbatiale Sainte-Foy de Conques

Ce chef-d’œuvre de l’art roman, construit à partir du XIe siècle, et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, est célèbre pour son splendide tympan sculpté aux personnages innombrables et pour les vitraux de Pierre Soulages (1994).

La Catedral de Santa Maria de Burgos

Classée au patrimoine de l’Humanité par l’Unesco depuis 1984, ce joyau gothique, sa coupole, sa Capilla de los Condestables et sa majestueuse Escalera Dorada (escalier doré), font l’admiration des visiteurs.

Le Castillo de los Templarios

Ponferrada peut se targuer d’abriter le plus vaste ensemble fortifié du nord de la péninsule Ibérique, qui est aussi l’un des plus grands sites templiers d’Europe. Il a été déclaré Monumento Nacional en 1924.

L’abbatiale Saint-Pierre de Moissac

Mêlant les styles et les matériaux, l’église Saint-Pierre, édifiée au début du XIe siècle, surprend par son aspect. Son cloître est certainement l’un des plus beaux au monde, avec des chapiteaux historiés d’une incroyable richesse.

La Catedral de León

édifiée à partir du milieu du XIIIe siècle sur une ancienne cathédrale romane, elle émerveille par son intérieur, paré de plus de 1 800 m2 de vitraux (dont trois rosaces) datés des XIIIe au XVIe siècles.

Le Monasterio de Santa María la Real de las Huelgas

Alphonse VIII et son épouse Aliénor Plantagenêt fondèrent à Burgos ce monastère voué à devenir un panthéon royal. Ils y ont tous deux leur sépulture, entre autres têtes couronnées d’Espagne.

La Catedral de Santa Maria de Pampelune

La Catedral de Santa María la Real se distingue notamment par son Museo Diocesano, qui occupe l’espace sacré avec une formidable exposition sur les origines de l’Occident.

La cathédrale et la ville haute du Puy-en-Velay

Le quartier épiscopal du Puy fourmille d’édifices religieux, concentrés autour de la cathédrale. Son lacis de ruelles et d’escaliers aux demeures anciennes et ouvragées transportent le visiteur dans le riche passé de la ville.

La Cidade da Cultura et le Museo Centro Gaiás

Sur le modeste mont Gaiás qui la surplombe, Saint-Jacques-de-Compostelle s’est dotée d’une “Cité de la culture” de plus de 141 800 m2, où découvrir le Museo Centro Gaiás et la Bibliothèque-Archives de Galice.

La Iglesia de Santiago el Real

Sur le parvis de cette église de Logroño, refuge pour les pèlerins datant du XVIe siècle, s’étale un étonnant jeu de l’oie représentant des motifs jacquaires et des étapes du chemin, assortis d’interprétations ésotériques.

Les Sanfermines

Les fêtes taurines de Pampelune sont célèbres : tous les ans du 6 au 15 juillet, le chupinazo (lancer de fusées) rituel devant la mairie et le légendaire encierro (lâcher de taureaux) dans les rues de la ville sont des rendez-vous incontournables.

La Calle del Laurel

Logroño est un haut lieu de la gastronomie espagnole, et surtout de ces délices miniatures que sont les tapas. Passage obligé de toute visite, la Calle del Laurel et les rues voisines sont dédiées à ces plaisirs de bouche.

Mis à jour le : 30 juillet 2015

Articles récents

Paramètres des cookies