Monténégro : Les Incontournables

À voir au Monténégro

 

Sveti Stefan

Petit village fortifié construit sur un îlot, Sveti Stefan est une pure merveille. Un coin de paradis méditerranéen où lauriers-roses, pins 
et oliviers émergent entre les toits de tuiles des maisons de pierre rose. Il faudra vous contenter de cette image de carte postale car l’accès à l’île est réservé aux clients du luxueux complexe hôtelier qui en est le propriétaire. Installez-vous sur la plage ou partez pour une petite balade à travers bois jusqu’à Pržno, et sortez votre appareil : difficile de rater la photo. 
 
 

Mausolée de Njegoš

Au sommet de la Montagne noire (le mont Lovcen) se dresse un tombeau, gardé par deux géants de granit. Et dans ce tombeau, sous une voûte d’or, entre les ailes d’un aigle immense, repose un grand homme. Ce lieu de légende est la dernière demeure d’un héros bien réel du XIXe siècle, le vladika (prince-évêque) Pierre II Petrovic Njegoš. Le monument, sobre mais émouvant, et les statues colossales parviennent à peine à distraire le visiteur de la vue impressionnante sur les paysages du Monténégro historique.
 
 

Kotor

Comme surgie des entrailles de la montagne, la petite cité offre un voyage dans le passé, au temps où les villes cachaient derrière leurs remparts un lacis de ruelles ombragées et des églises à chaque coin de rue. Moins parfaite sans doute que celle de Dubrovnik, moins étincelante que celle de Budva, la vieille ville de Kotor se révèle néanmoins beaucoup plus accueillante et tellement spectaculaire. 
 
 

Monastère d’Ostrog

Aucune photo ne saura jamais rendre justice à l’extraordinaire monastère d’Ostrog. Comment en effet capturer toute la hauteur de la paroi dans laquelle il s’encastre sans réduire l’édifice à un petit point blanc lumineux ? Croyant ou non, personne ne reste indifférent devant ce sanctuaire vénéré de tous les chrétiens orthodoxes. L’ensemble comprend plusieurs églises de pierre, et notamment d’incroyables chapelles troglodytiques dans le monastère du haut, dont les murs sont couverts de fresques séculaires.
 
 

Parc national de Biogradska Gora

Une atmosphère de grande quiétude enveloppe ce parc national à la nature sauvage niché dans les plis du massif de Bjelasica. Outre le ravissant lac de Biograd, bien des merveilles attendent le randonneur le long des sentiers qui parcourent l’une des dernières grandes forêts vierges d’Europe. Un morceau de territoire vert différent des paysages de montagnes rocheuses du reste du pays, qui se pare de ses plus belles couleurs lorsque vient l’automne. 
 
 

Perast

Tapi au fond des bouches de Kotor, face à l’étroit passage donnant accès à la baie méridionale, Perast est un village romantique composé presque uniquement d’élégants palais et d’églises baroques. Un bateau permet de rejoindre Gospa od Škrpjela (Notre-Dame-du-Récif), l’un des deux îlots posés à quelques encablures, où s’élève une église coiffée d’une coupole bleu ciel et emplie d’ex-voto offerts par des marins reconnaissants.
 
 

Randonnée dans le massif des Prokletije

Elles portent le nom de “Montagnes maudites”, mais, pour les randonneurs et les alpinistes, ces éminences déchiquetées (p. 130) sont plus divines que damnées. À cheval sur le Monténégro, l’Albanie et le Kosovo, les Prokletije sont les plus hauts monts des Alpes dinariques. La piste des Sommets des Balkans traverse cette chaîne sur 192 km, traçant entre les trois pays des itinéraires allant du facile à l’extrême, que vous pouvez parcourir dans leur intégralité ou sur une petite partie.

 

 
 

Stari Grad (vieille ville) de Budva

Émergeant de l’Adriatique telle une petite Dubrovnik, la vieille ville fortifiée de Budva est ravissante. Plus tranquille que sa grande sœur croate, elle dégage une ambiance romantique et une joie de vivre toute méditerranéenne. Après avoir visité le labyrinthe de ruelles pavées, les églises minuscules et les charmantes galeries, après avoir bu un verre en terrasse et mangé un morceau de pizza, grimpez à la citadelle pour contempler la mer, puis redescendez à la plage : il y en a une de chaque côté.
 
 

Rafting sur la Tara

Des parois hautes de 1 300 m et couvertes d’arbres enserrent le superbe canyon de la Tara. C’est lorsque l’on est sur l’eau, au fond des gorges, que la vue est la plus saisissante – cela explique en partie que le rafting (p. 115) soit l’une des activités touristiques les plus prisées du pays. La descente comporte quelques rapides, mais en dehors du printemps (avril-mai), la sortie demeure assez paisible – on glisse sur des eaux cristallines à travers un paysage intact.
 
 

Parc national du Durmitor

On les appelle gorske oci (les “yeux de la montagne”). Dans ces 18 lacs glaciaires se mirent les superbes pics gris du massif du Durmitor. Le plus grand et le plus spectaculaire, le lac Noir, doit son aspect d’encre aux pins noirs qui l’entourent et à l’ombre géante projetée par le pic de l’Ours (Meded). Au-delà du lac Noir, aisément accessible, et de la jolie balade qui permet d’en faire le tour, les chemins de randonnée du parc vous emmèneront plus haut, plus loin, vers d’autres “yeux”.
 
 

Ulcinj

L’ambiance est unique à Ulcinj, la ville la plus méridionale du Monténégro, particulièrement les soirs d’été, lorsque le front de mer vibre au son de la pop orientale et ondule dans le va-et-vient des vacanciers. En levant les yeux, on observe une ville où les minarets côtoient une gigantesque sculpture socialiste, le tout dominé par les remparts imposants de la vieille ville. Plus loin sur la côte, les criques rocheuses cèdent la place à la belle étendue de sable de la Velika Plaža (Grande Plage) et à l’île d’Ada Bojana, paradis des naturistes. 
 
 

Parc national du lac de Skadar

À cheval entre le Monténégro et l’Albanie, le plus grand lac des Balkans est une fantastique réserve d’oiseaux migrateurs. Côté monténégrin, un parc national englobe des îles-monastères, de vieux villages de pierre réputés pour leurs vins, et les méandres de la Crnojevic. Dégringolant de la montagne, la rivière serpente entre les nénuphars pour rejoindre le lac au pied de collines jumelles.
 
 

Stari Bar

La ville moderne et industrielle de Bar présente peu d’attraits pour les visiteurs, mais il suffit de parcourir quelques kilomètres dans les terres pour découvrir un petit bijou : la ville antique de Stari Bar. Nimbées de mystère, ses ruines se dressent au sommet d’une colline au milieu d’oliviers millénaires. Fondée il y a quelque 2 800 ans, elle fut bombardée en 1878.
 
 

Herceg Novi

C’est dans la vieille ville, coincée entre le front de mer animé et la route très passante, que se cache l’âme de Herceg Novi. Une profusion d’églises catholiques et orthodoxes, des terrasses de café sur des places ensoleillées et d’imposantes forteresses à la silhouette menaçante : commandez un verre de vin et délassez-vous. Les plages de la ville ne sont pas exceptionnelles, mais il suffit d’un saut en bateau pour rejoindre certaines des plus agréables du pays.
 
 

Rijeka Crnojevica

Lieu de prédilection de la dynastie des Petrovic-Njegoš, ce petit village posé sur les rives de la Crnojevic renferme de modestes maisons de pierre qui étaient jadis des demeures royales. Un joli pont de pierre enjambe la rivière et une promenade de marbre, d’où partent les bateaux et les kayaks à destination du lac de Skadar, la borde. Dans cette atmosphère paisible s’est installé l’un des meilleurs restaurants de poisson du Monténégro.
 
 

La route de Kotor au Lovcen

La simple joie de rouler en voiture en se laissant griser par la beauté des paysages est l’un des temps forts de la découverte du Monténégro. La Serpentine, qui zigzague entre Kotor et Cetinje, figure parmi les routes les plus spectaculaires du pays, avec ses vues sur les bouches de Kotor et l’Adriatique en contrebas. Certes il faut avoir le cœur bien accroché, car la voie est étroite et le précipice vertigineux, mais la vue sur les montagnes gris lavande et les eaux turquoise est inoubliable.
 

Mis à jour le : 6 septembre 2017

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Monténégro