Îles grecques et Athènes : Les Incontournables

Le meilleur des îles grecques et Athènes

 

Profiter de la vie

La vie qui règne sur certaines des îles les plus calmes ou les plus éloignées du continent vous invitera à ralentir le rythme. Joignez-vous aux habitants lorsqu'ils devisent aux terrasses des cafés ou étendez-vous sur le sable d'une plage isolée. Au palmarès des îles les plus relaxantes : Léros, avec son port coloré et ses bars et cafés tendance, la minuscule Psara pour ses plages immaculées ou l'intérieur très boisé — la jungle de la mer Égée, dit-on — de Samothrace. Dans ces lieux, le temps semble suspendu, ou passe, du moins, très, très lentement.
 
 

Une capitale animée

Athènes conjugue subtilement l'Antiquité à la vie contemporaine. Derrière de majestueuses façades ou tout près de monuments anciens, la ville bouillonne et les Athéniens adorent sortir et profiter de cette effervescence. Galeries et clubs présentent les expositions, les spectacles et les manifestations de la scène artistique foisonnante de la ville. Des restaurants tendance et de modestes tavernas servent leurs clients vite et bien, à bon prix. Les cafés, omniprésents et bondés, sont de tous les styles, de punk rock à chic. Et la ville regorge de discothèques et de bars où l'on danse jusque tard dans la nuit.
 
 

Le soleil brille sur Santorin

Santorin a bien plus à offrir que des couchers de soleil, mais cette île remarquable, formée par le feu des éruptions volcaniques, a fait sienne la célébration du coucher de l'astre solaire. Les soirs d'été, les villes de Fira et d'Oia accueillent de nombreux visiteurs impressionnés par les nuances rouge sang du ciel. Pour échapper à la foule, postez-vous le long de l'ancien cratère. Et si vous êtes matinal, vous pouvez toujours regarder à l'est, aux premières lueurs du jour, pour assister au lever du soleil, également sensationnel.
 
 

La vieille ville de Rhodes

Il faut absolument se perdre dans la vieille ville de Rhodes, serpenter dans ses ruelles pavées, surplombées d'arcades et s'ouvrant sur des jardins. Sa beauté réside dans ces recoins cachés. Découvrez les quartiers médiévaux des chevaliers, celui de la communauté juive ou celui des Turcs. Écoutez de la musique traditionnelle dans de minuscules tavernas ou dégustez des plats de fruits de mer frais sur des terrasses le soir. Longez les remparts de la ville avec, d'un côté, la mer et, de l'autre, une vue imprenable sur ce musée vivant.
 
 

La fête de Pâques

Parmi les fêtes que compte le calendrier grec, Pâques est, de loin, la plus importante de l'Église orthodoxe. À cette occasion, les villages et les villes débordent d'animation : feux d'artifice, danses dans les rues, méchouis géants et ouzo à profusion. Les processions de chars remplis de fleurs qui défilent à la lueur des bougies marquent le début de la célébration le Vendredi saint. Le samedi soir, vous crierez Hristos Anesti (le Christ est monté au ciel) et briserez des œufs peints en rouge vif. Parmi les meilleurs villes pour les festivités : Patmos, Chios et Corfou.
 
 

Lesbos

La grande Lesbos est loin d'être monotone. Les oliveraies et les fraîches forêts de pins de l'est et du centre, des régions vallonnées, cèdent la place à des plaines arides dans l'ouest, là où se dresse l'une des rares forêts pétrifiées du monde. Les côtes sont bordées de plages, pour la plupart préservées du tourisme. La capitale de Lesbos, Mytilène, est animée par une importante population estudiantine, comme l'attestent ses cafés et ses bars actifs. Le délicieux ouzo local, le vin, les églises byzantines et la ville fortifiée ajoutent à son charme.
 
 

Aller d'île en île

Des îles dont la vie nocturne animée a bâti toute la réputation aux îlots servant de villégiature aux célébrités, en passant par ces confettis isolés aux plages de sable superbes, naviguer d'île en île est une expérience à ne pas manquer. Ces perles grecques vous réservent aussi d'autres surprises, qu'elles soient patrimoniales (ruines antiques et citadelles médiévales) ou naturelles (paysages luxuriants et vie sauvage rare). Libre à vous de circuler de l'une à l'autre en parcourant la mer Égée sur un catamaran rapide ou de prendre votre temps en optant pour une croisière en voilier. Ces escapades maritimes vous laisseront un souvenir indéfectible.
 
 

Skyros

Skyros possède une histoire remarquable, peuplée de héros de la mythologie, de grandes figures byzantines et d'expatriés des temps modernes. Elle accueille aujourd'hui une communauté artistique active. La tradition céramiste de l'île, parmi la plus vivante de Grèce, remonte à l'époque où les pirates de passage échangeaient des poteries et d'autres trésors pillés contre des produits locaux. Les habitants finirent par fabriquer eux-mêmes leurs céramiques. Hora Skyros, Magazia et Atsitsa ont des ateliers où les visiteurs peuvent observer les artisans à l'œuvre.
 
 

Parc national marin d'Alonissos

La mer Égée compte l'un des parcs marins de la Méditerranée. Alonissos s'élève au-dessus de la mer dans un environnement montagneux et verdoyant ; ses eaux cristallines – les plus pures de Grèce – abritent le phoque moine de Méditerranée, une espèce menacée, ainsi que des dauphins bleu et blanc (Stenella coeruleoalba). Des petits bateaux d'excursion explorent le parc et jettent l'ancre dans plusieurs ports attrayants autour d'Alonissos comme dans plusieurs superbes îlots du nord-est.
 
 

Hydra

Hydra, la diva du golfe Saronique, n'est accessible que par la mer. Lorsque vous accosterez, vous découvrirez un village de pierre étonnamment préservé, des maisons à la blancheur éclatante emplissant une baie naturelle et embrassant les flancs des montagnes environnantes. Vous rejoindrez ensuite le ballet qui anime le port. Les quais d'Hydra bruissent d'animation : bateaux, voiliers, caïques et yachts s'y amarrent, tandis que de nombreux curieux s'entassent dans les cafés omniprésents aux abords du port. Ce riche patrimoine architectural et cette côte sauvage vous attendent à tout juste 1 heure 30 d'Athènes.
 
 

Port de Corfou

L'histoire de Corfou est gravée sur la façade harmonieuse de ses bâtiments. C'est un lieu à l'échelle humaine, qui parvient pourtant à rassembler dans un petit espace une variété remarquable de styles architecturaux. Une promenade dans cette jolie ville vous conduit des forteresses byzantines en ruine aux palais néoclassiques du protectorat britannique du XIXe siècle, en passant par les arcades à la parisienne, les clochers des églises orthodoxes et les étroits passages mouchetés de soleil de la vieille ville vénitienne ; tous sont l'héritage de l'histoire tumultueuse de la Méditerranée.
 
 

L'Acropole

 Imaginez-vous la majesté de l'Acropole il y a 2500 ans. Le Parthénon, son monument dédié à la déesse Athéna, trônait fièrement sur la cité en contrebas qu'elle dominait de toute sa splendeur. À l'apogée d'Athènes, au Ve siècle avant notre ère, pèlerins et prêtres venaient prier dans les temples de cette « ville haute ». La plupart existent encore à divers stades de restauration. à l'origine, beaucoup étaient peints de couleurs chatoyantes et abondamment ornés de sculptures en ivoire, en or et en pierres semi-précieuses.
Aujourd'hui, en entrant sur le site, on aperçoit, juché sur la droite, l'un des édifices de l'Acropole les mieux restaurés : le tout petit temple d'Athéna Nikè 1. Suivez la Voie sacrée qui traverse les Propylées et montez jusqu'au Parthénon – icône du monde occidental. Ses majestueuses colonnes 2 soutiennent les plus belles sculptures de l'époque : frontons, métopes et frise 3. Promenez-vous autour du temple pour admirer la vue spectaculaire sur Athènes et Le Pirée en contrebas.
En retournant vers le centre de l'Acropole, vous ferez la rencontre de jeunes femmes célèbres, les Caryatides de l'Érechthéion. Sur la face nord de ce monument, le temple de Poséidon, souvent oublié, se dresse dans l'enceinte de l'ingénieux murde Thémistocle. À l'ouest de l'Érechthéion, vous découvrirez le don qu'Athéna fit à la ville : un olivier.
 
 

Mis à jour le : 28 mai 2018

Articles récents

Paramètres des cookies