Hôtels et hébergements dans les Îles grecques et Athènes

Se loger dans les Îles grecques et Athènes

Il existe en Grèce des hébergements adaptés à tous les goûts et à tous les budgets. Les tarifs sont soumis à un strict contrôle de la police touristique. La loi exige que les prix soient affichés dans chaque chambre, indiquant sa catégorie et son prix en fonction de la saison. Le prix de l’hébergement en Grèce est très variable d’un lieu et d’une saison à l’autre. Ne vous attendez pas à payer le même prix pour une chambre double dans un village de montagne ou en plein centre d’Athènes.

  • À savoir concernant le prix des hôtels :
  • Le prix comprend une taxe de séjour et la TVA (taxe sur la valeur ajoutée).
  • Une taxe de 10% est parfois appliquée en deçà de 3 nuits.
  • L’ajout d’un lit supplémentaire entraîne une majoration légale de 20% (ne s’applique généralement pas aux lits enfant).
  • Les prix atteignent des sommets en juillet-août.
  • Ils peuvent chuter de 20% au printemps et à l’automne, parfois davantage en hiver.
  • Les escroqueries sont rares. En cas de problème, signalez-le à la police touristique ou à la police régulière ; vos interlocuteurs agiront promptement.

Auberges de jeunesse

La plupart des auberges de jeunesse du pays dépendent de la Greek Youth Hostel Organisation (210 751 9530 ; www.athens-yhostel.com ; Damareos 75, Pangrati, Athènes). Il existe des établissements affiliés à Athènes et à Santorin.
Comptez de 10 à 20 € pour un lit en dortoir. Il n’est pas nécessaire d’être membre pour y séjourner. Quelques-unes imposent un couvre-feu.

Camping

Le camping constitue un bon choix, surtout en été. La Grèce compte près de 350 terrains de camping, répartis dans toutes les régions et les îles (à l’exception notable des îles du golfe Saronique). Les équipements standard comprennent douches chaudes, cuisines, restaurants et supérettes, et fréquemment une piscine.
La plupart des terrains ne fonctionnent que d’avril à octobre. L’Association panhellénique du camping (210 362 1560 ; www.panhellenic-camping-union.gr ; Solonos 102, Exarhia, Athènes) publie chaque année une brochure répertoriant les terrains de camping avec leurs équipements et les mois d’ouverture.
Si vous prévoyez de camper au cœur de l’été, emportez un double toit argenté pour garder votre tente au frais (les tentes foncées deviennent ici de véritables saunas). De mai à la mi-septembre, les températures permettent de dormir à la belle étoile. De nombreux terrains de camping disposent d’espaces couverts où peuvent dormir en été les voyageurs qui ne disposent pas de tente. Un sac de couchage léger fera généralement l’affaire. Un matelas en mousse et une couverture imperméable pour protéger le sac de couchage s’avèrent également utiles.
À noter également :

  • Les tarifs des campings sont plus élevés de la mi-juin à la fin août.
  • Les terrains facturent entre 5 et 7 € par adulte et de 3 à 4 € par enfant de 4 à 12 ans.
  • Gratuité pour les enfants de moins de 4 ans.
  • Les prix d’un emplacement de tente débutent à 4/5 € la nuit pour une petite/grande tente.
  • Il est souvent possible de louer une tente pour environ 5 €.
  • Les prix d’un emplacement pour caravane débutent à 6 € ; comptez de 4 à 5 € pour une voiture.

Domatia

Les domatia (littéralement ”chambres”) sont l’équivalent grec de la chambre d’hôtes, le petit-déjeuner en moins. Les domatia se résumaient autrefois à des chambres spartiates chez l’habitant ouvertes aux voyageurs en été ; de nos jours, des dépendances sont souvent construites spécialement à cet usage et certaines chambres sont même assorties d’une cuisine équipée. Elles sont généralement très propres.
Les domatia sont prisées des voyageurs à petit budget. Comptez de 25 à 50 € pour une chambre simple et de 35 à 65 € pour une double en fonction de la sdb (privative ou collective), de la saison et de la durée de votre séjour. Vous trouverez des domatia sur presque toutes les îles habitées à l’année. Beaucoup n’ouvrent que d’avril à octobre.
De juin à septembre, les propriétaires de domatia sont nombreux à guetter les clients. Ils se postent à l’arrivée des bus et des bateaux, où vous les entendrez scander “room, room !” en montrant généralement des photos de leurs chambres. En haute saison, vous regretterez parfois de ne pas avoir accepté une offre. Méfiez-vous toutefois des propriétaires restant évasifs sur l’emplacement de leur hébergement.

Hôtels

En Grèce, les hôtels se divisent en 6 catégories (de luxe, A, B, C, D et E) en fonction de la taille des chambres, de la présence ou non d’un bar, et du nombre de lits pour une sdb. Les éléments comme la propreté, le confort du couchage et l’amabilité du personnel ne sont pas pris en compte.
Catégorie A et B Ces établissements disposent de toutes les commodités et de sdb privatives avec eau chaude 24h/24 ; comptez de 50 à 85 € pour une chambre simple et à partir de 90 € pour une double.
Catégorie C Ces hôtels possèdent un snack-bar et des chambres avec sdb privatives, où l’eau chaude n’est parfois disponible qu’à certaines heures ; comptez 35-60 € pour une chambre simple et 45-80 € pour une double.
Catégorie D Les sdb sont généralement collectives et le chauffage de l’eau parfois solaire, ce qui signifie que l’eau chaude n’est pas garantie. Les prix sont comparables à ceux des domatia.
Catégorie E Les sdb sont collectives et il faut parfois verser un supplément pour l’eau chaude ; les prix sont ceux de domatia bas de gamme.

Maison et appartements de location

Les logements meublés (appartements ou maisons) constituent la solution idéale pour allier confort et économies. Beaucoup sont construits spécialement pour les touristes. D’autres, le plus souvent des maisons, appartiennent à des personnes qui ne les occupent pas. Certains propriétaires imposent une durée de séjour minimale d’une semaine. Un bon site Internet pour commencer les recherches : www.greekislands.com.

Pensions

Rien ne distingue les pensions des hôtels. Elles sont de catégorie A, B ou C. Une pension de catégorie A équivaut en termes de prix et de confort à un hôtel de catégorie B, une pension de catégorie B à un hôtel de catégorie C, et une pension de catégorie C équivaut à un hôtel de catégorie D ou E.

Refuges de montagne

Il existe plusieurs refuges de montagne sur l’île d’Eubée. Ils vont de la petite hutte avec toilettes extérieures et dépourvue d’équipements pour la cuisine au gîte moderne disposant de tout le confort. Ils sont gérés par divers clubs d’alpinisme et de ski. Les prix, variables en fonction de l’aménagement, débutent à 7 € par personne. La brochure Greece: Mountain Refuges & Ski Centres de l’EOT (Office national du tourisme grec) donne le descriptif de chaque refuge. Vous pourrez vous la procurer dans ses bureaux.

Mis à jour le : 28 mai 2018
Paramètres des cookies