Nørreport

Coincés entre le centre-ville et les lacs, Nørreport et ses environs forment un délicieux ensemble de beaux musées d’art, d’éventaires, de restaurants et de bars. On y trouve l’alléchant marché Torvehallerne KBH, la rue gentiment branchée de Nansensgade, ainsi que plusieurs sites culturels majeurs. Sans oublier la verdure du Botanisk Have et du Kongens Have, pour couronner le tout.
Explorer
Olga Kolos/Alamy ©

L’essentiel en un jour

M Petit-déjeunez au Torvehallerne KBH : prenez un expresso au Coffee Collective et des flocons d’avoine chez Grød. Hormis ces deux enseignes, qui ouvrent tôt, la plupart des vendeurs arrivent à 10h (11h le dimanche) : prévoyez d’explorer le marché après le petit-déjeuner. Traversez le paisible Botanisk Have sur le chemin du Statens Museum for Kunst, riche en chefs-d’œuvre danois.
R Tout près, l’Aamanns Takeaway est réputé pour ses smørrebrød contemporains. Après manger, imprégnez-vous de l’ambiance romantique du Kongens Have en vous rendant au Rosenborg Slot, l’ancienne résidence royale d’été, où sont conservés les joyaux de la Couronne. À proximité, le musée Davids Samling, connu pour sa collection d’arts décoratifs islamiques, ne manque pas non plus de trésors.
N Le soir, cap sur les bars de la paisible Nansensgade. La carte des vins du Bibendum réjouira les œnophiles. Les amateurs de décors insolites craqueront pour le Bankeråt. Pour un bon dîner de cuisine nordique à prix doux, réservez au Höst.

À ne pas manquer

Salon d’hiver de Christian IV

La salle n°1 est la mieux préservée de l’édifice d’origine. Les riches boiseries, ornées de peintures danoises, furent commencées par Gregor Greuss, ébéniste à la Cour, et achevées en 1620. Le plafond arbore des représentations mythologiques de Pieter Isaacsz, peintre hollandais d’origine danoise ; initialement destinées à la pièce juste au-dessus, elles furent déplacées ici vers 1770 et remplacèrent les stucs d’origine. Remarquez aussi le plateau de la table florentine du XVIIe siècle, incrusté de pierres semi-précieuses, et l’horloge astronomique (avec personnages mobiles et musique), de 1594, qui est l’œuvre du célèbre horloger suisse Isaac Habrecht.

Chambre de Christian IV

C’est dans la salle n°3 que mourut le célèbre roi bâtisseur du Danemark, Christian IV, le 28 février 1648. On y voit encore son bonnet de nuit et ses pantoufles, ainsi que ses vêtements tachés de sang, provenant de la bataille navale de Kolberger Heide (juillet 1644). Les murs, portes et stucs du plafond sont d’époque, tout comme les stucs du plafond du cabinet de toilette adjacent. Les carreaux bleu et blanc de ce dernier datent du réaménagement du château par Frédéric IV, en 1705 – certains sont les carreaux hollandais d’origine et d’autres, des copies fabriquées à Copenhague en 1736 mais mises en place au XIXe siècle. À l’origine, une citerne faisait office de réservoir de chasse d’eau et les eaux usées s’écoulaient dans les douves.

Cabinet des Glaces

À défaut d’être la salle la plus luxueuse du 1er étage, le cabinet des Glaces, inspiré de la galerie des Glaces du château de Versailles, est certainement la plus curieuse. Le plafond, le sol et les murs tapissés de miroir trouveraient toute leur place dans un magazine de décoration intérieure des années 1970. Le cabinet n’en est pas moins typiquement baroque. Il remonte au début du XVIIIe siècle et fut spécialement conçu pour Frédéric IV. Très en vogue à l’époque, les cabinets des Glaces se trouvaient fréquemment au cœur des suites royales, où ils étaient reliés à la chambre du souverain. De la chambre de Frédéric IV, située au rez-de-chaussée, le cabinet des Glaces était accessible par un escalier en colimaçon.

Salle des chevaliers

La salle des chevaliers, qui était à l’origine une salle de bal, fut achevée en 1624. Ce fut la dernière à être meublée dans le château. Elle renferme aujourd’hui les trônes destinés aux couronnements. Les douze tapisseries de Rosenborg, représentant les batailles que se livrèrent le Danemark et la Suède au cours de la guerre de Scanie (1675-1679), furent commandées par Christian V pour vanter ses prouesses militaires. Remarquez aussi le plafond en stuc, avec les quatre peintures de Hendrick Krock figurant les quatre insignes royaux : la couronne, l’orbe, le glaive et le sceptre. Deux petites pièces sont situées dans le prolongement de la salle des chevaliers : des verreries vénitiennes sont présentées dans la première ; la seconde renferme le service Flora Danica d’origine de la manufacture de porcelaine Royal Copenhagen, orné de ravissants motifs botaniques.

Caves et salle verte

Le principal attrait du Rosenborg Slot est son sous-sol, où est conservée l’extraordinaire collection royale. Dans la cave du château, certaines bouteilles poussiéreuses remontent au XVIIIe siècle. Le vin est toujours servi pour les grandes occasions – bien souvent, seules quelques gouttes sont mélangées à des nectars bien meilleurs, en guise de cérémonial. La cave la plus au nord contient des objets décoratifs remarquables, comme le lustre du XVIIIe siècle en ambre de Lorenz Spengler. À l’extrémité sud du sous-sol, la salle verte renferme une incroyable profusion d’objets ayant appartenu à la famille royale. Remarquez les harnachements qui servirent pour le couronnement de Christian IV en 1596.

Trésor

Juste à côté de la salle verte, le Trésor réunit les joyaux les plus précieux du château. Parmi eux, la spectaculaire couronne de Christian IV fut créée pour son couronnement par Dirich Fyring d’Odense. En or, perles et pierres taillées, elle pèse 2,89 kg et arbore notamment un pélican nourrissant son petit avec son propre sang – une représentation symbolique de la nécessité pour les souverains de se sacrifier pour leurs sujets. Remarquez aussi l’épée de Christian III sertie de pierres précieuses (1551) et la corne d’Oldenburg, extraordinairement ouvragée. Fabriquée en argent au milieu du XVe siècle, elle aurait été offerte par Christian Ier à la cathédrale de Cologne, avant de revenir au Danemark après la Réforme.

Kongens Have

Devant le Rosenborg Slot, le Kongens Have (jardin du Roi) est très apprécié. Plus vieux parc de la ville, il fut dessiné au début du XVIIe siècle par Christian IV, pour servir de potager. Aujourd’hui, il a un peu plus à offrir, avec des parterres de fleurs immaculés, des sentiers romantiques et même un théâtre de marionnettes (spectacles gratuits pendant la saison estivale ; 14h et 15h mar-dim). Situé du côté nord-est du parc, le théâtre occupe l’un des pavillons néoclassiques conçus par l’architecte danois Peter Meyn.

Mis à jour le : 26 janvier 2017

À voir à faire Copenhague

Nørreport

  • Hirschsprungske Samling

    musée

    Ce musée consacré à l’art danois des XIXe et XXe siècles est un petit écrin riche en surprises...

    Lire la suite
  • Davids Samling

    musée

    Ce merveilleux musée possède la plus vaste collection d’art islamique de Scandinavie : des...

    Lire la suite
  • Botanisk Have

    jardin

    Le jardin botanique de Copenhague réunit la plus vaste collection de plantes du Danemark. C’est un...

    Lire la suite

Nørreport Shopping

  • Piet Breinholm – The Last Bag

    maroquinerie

    Piet Breinholm, un ancien musicien devenu créateur, doit sa célébrité à ses cartables en cuir...

    Lire la suite

Nørreport Se restaurer

  • Höst

    danois moderne

    Un intérieur chaleureux, des prix abordables, une nouvelle cuisine nordique aussi succulente que...

    Lire la suite
  • Orangeriet

    danois moderne

    D’élégants menus de saison servis dans une ancienne orangerie : voilà qui définit...

    Lire la suite
  • Aamanns Takeaway

    danois

    Avis aux gourmands : les smørrebrød d’Aamanns, toujours de saison, sont préparés avec art sur le...

    Lire la suite
  • Atelier September

    café

    Malgré son décor tout blanc digne des magazines de mode, dans lequel évoluent employés vêtus de...

    Lire la suite
  • Bistro Pastis

    français

    Banquettes rouge vif, carreaux blancs… Le Pastis est l’endroit rêvé pour manger un morceau après...

    Lire la suite
  • Big Apple

    sandwichs

    Le sol en béton, les solides tables communes et les touches de vert vif confèrent à cette...

    Lire la suite
  • Sticks ’N’ Sushi

    japonais

    Premier restaurant de sushis à avoir ouvert à Copenhague, il reste le plus élégant. Mention...

    Lire la suite

Nørreport Prendre un verre

  • Bibendum

    bar à vins

    Dans une cave rustique et confortable de Nansensgade, le Bibendum est le meilleur ami des œnophiles. Il...

    Lire la suite
  • Bankeråt

    bar

    Une adresse douillette et décontractée, décorée avec des animaux empaillés aux tenues extravagantes...

    Lire la suite
  • Culture Box

    club

    Les amateurs d’électro se pressent au Culture Box, connu pour accueillir d’excellents DJ danois et...

    Lire la suite