Bruges : Si vous aimez

 
Si la Belgique n'a rien d'exhubérant, elle possède néanmoins plusieurs atouts qui ne manqueront pas de séduire les visiteurs : des trésors historiques méconnus, une vie culturelle et des cafés animés. A Bruges, chacun y trouvera son compte.

Restaurants

Mieux vaut avoir un solide appétit car les restaurants de Bruges préparent un large éventail de plats savoureux. La Belgique compte par ailleurs le plus grand nombre d’étoiles Michelin par habitant en Europe. Beaucoup de cafés, bars et pubs servent aussi des repas substantiels.

Repas
En Belgique, le petit-déjeuner est un repas roboratif composé, entre autres, de charcuterie, de fromage et de céréales. Au déjeuner, bon nombre de restaurants proposent un dagschotel (plat du jour). Certains affichent aussi un dagmenu (menu du jour) de trois plats ou plus, qui revient moins cher que la carte. On peut parfois dîner dès 18h, mais les restaurants ne s’animent qu’à partir de 20h.
Moules et frites
S’il existe un plat national belge, ce sont bien les moules (mosselen en néerlandais). Pour extirper les mollusques, on utilise une coquille vide en guise de pince plutôt qu’une fourchette. Omniprésentes, les frites (frieten) accompagnent non seulement les moules (ainsi que presque tous les autres plats), mais elles constituent l’en-cas de prédilection.
Cuisson de la viande
En Belgique, vous n’aurez pas de problème pour préciser la cuisson de votre viande car même les Flamands utilisent les termes français “saignant”, “à point” et “bien cuit”.
 
Spécialités belges à Bruges
Den Dijver Excellente cuisine à la bière
In ’t Nieuwe Museum Anguille, steaks et ragoûts
Christophe Plats flamands, notamment carnés
Restobières Carte sur le thème de la bière
Tables gastronomiques, Bruges
De Karmeliet Restaurant étoilé au Michelin
Den Gouden Harynck Classe et sophistication dans un cadre ancien
Fruits de mer à Bruges
Den Gouden Karpel Crabes, crevettes et huîtres près du marché au poisson
De Stove La pêche du jour dans votre assiette
Chagall Anguilles et moules dans un décor cosy
Adresses authentiques à Bruges
De Belegde Boterham Fréquenté à midi par les locaux
L’Estaminet Sympathique bistrot proche du Koningin Astridpark
De Windmolen Mignon café-bar à l’ombre des moulins de Sainte-Anne
De Stoepa Bistrot doté d’une paisible terrasse-jardin

 

Bars et vie nocturne

Le choix de bières belges et de jenever (genièvre) ahurissant, le plus logique consiste à les goûter dans les “bars à bières” et les “cafés à genièvre”. Des établissements programment de la musique live, souvent du jazz. Pour être informé des soirées dans les boîtes et ailleurs, ramassez les flyers à disposition dans les magasins de musique, les boutiques de streetwear, les bars et les cafés.

Habitudes locales
Les adresses spécialisées présentent des cartes riches de centaines de bières qui déconcertent les novices. Indiquez les saveurs et les caractéristiques que vous préférez, et le serveur se fera un plaisir de vous conseiller. Les débits de boissons ouvrent vers 10h et l’horaire de fermeture, non réglementé, varie en fonction de l’affluence.
Où boire un verre
En Belgique, le terme “café” désigne toujours un lieu où l’on sert de l’alcool, voire de quoi se sustenter. Dans ce cas, ces établissements portent parfois le nom de eetcafé (“café à manger”) ou, pour les adresses plus chics, de “grand café”. On peut aussi bien y prendre un verre qu’un repas. On peut aussi boire un coup dans une brasserie ou un bistrot, même s’il s’agit avant tout de restaurants. Les bars ne proposent que des boissons, comme les herberg (taverne, en flamand). Très pittoresque, le traditionnel bruin café (“café brun”, parfois appelé bruine kroeg) doit son nom à ses murs habillés de boiseries, alternant avec de grands miroirs. Ces bars à l’ancienne se prêtent bien aux rencontres avec la population.
 
Nos bars à bières préférés à Bruges
t Brugs Beertje Choix immense et cadre cosy plein de cachet
De Garre 130 bières régionales dans une ambiance 100% locale
Musique à tous les étages à Bruges
Du Phare Concerts de blues et de jazz, au nord de la ville
Retsin’s Lucifernum Musique latino et environnement exceptionnel
Est Wijnbar Soirée jazz le dimanche dans un charmant petit bar à vins

 

Sortir

La révolte pour l’indépendance de la Belgique, il n’y a rien d’étonnant à ce que les arts vivants bénéficient d’un intérêt prononcé dans tout le pays. Bruxelles possède des dizaines d’établissements splendides, mais les autres villes ne sont pas en reste. Bruges s’enorgueillit d’une salle exceptionnelle, le Concertgebouw. Il existe aussi de charmants théâtres de marionnettes, notamment le Théâtre royal de Toone, et moult cinémas.
 
Le cinéma belge
Le climat et une vie nocturne qui débute assez tard contribuent peut-être à expliquer l’amour des Belges pour le septième art. Pourtant, bien que le pays compte quantité de salles, l’industrie cinématographique reçoit peu de financements comparée à d’autres formes artistiques. Seuls deux films belges grand public sortent en moyenne chaque année, auxquels s’ajoutent de petites productions indépendantes aux budgets plus limités. Les réalisateurs belges n’en sont pas moins renommés. Citons les frères Dardenne, qui ont remporté deux fois la Palme d’Or à Cannes pour Rosetta (1999) et L’Enfant (2005), ainsi que le Grand prix du festival pour Le Gamin au vélo (2011). Enfin, bien que réalisée par un Irlandais, la comédie policière Bons baisers de Bruges (2008) a fait de la ville flamande une star. Des acteurs belges, comme Natacha Régnier ou Benoît Poelvoorde, se sont aussi taillé une belle réputation. Certains ont même le statut de stars mondiales, à l’image du “Monsieur Muscle” bruxellois Jean-Claude Van Damme, abonné aux films d’action. Parmi les célébrités nationales figurent Vincent Grass, Natacha Amal et Matthias Schoenaerts.
 
Spectacle vivant à Bruges
Koninklijke Stadsschouwburg Musique classique, danse et théâtre dans un cadre du XIXe siècle
Concertgebouw Salle contemporaine proposant des concerts et spectacles de danse de premier ordre
Cactus Muziekcentrum Musiques actuelles, musiques du monde et Cactus Music Festival
L’agenda des cinéphiles
Cinema Novo Film Festival, Bruges (www.cinemanovo.be) En mars, ce festival programme à Bruges des films indépendants d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine.

 

Marchés

Des marchés en tout genre se tiennent régulièrement à Bruges, qu’il s’agisse d’élégantes foires aux antiquités, parfaites pour dénicher porcelaine, cristal et meubles rares, de brocantes ou de marchés aux puces riches en articles d’occasion –BD, CD, vieux vinyles ou vêtements vintage. Sans compter les marchés alimentaires, parfaits en vue d’un pique-nique.

 
Marchés d’alimentation
À longueur d’année, des baraques de rue vendent de savoureuses spécialités belges, à commencer par des gaufres saupoudrées de sucre glace et des cornets de frites généreusement nappées de mayonnaise.
 
Marchés de Noël
L’Avent coïncide avec la magie des marchés de Noël : sur les grands-places des villes, on musarde alors entre jouets, artisanat et décoration, en s’accordant dans le froid une tasse de vin chaud réconfortant. Chaque année, ou presque, apparaissent aussi des sculptures sur glace tandis que des patinoires en plein air sont installées pour tout le mois de décembre. Les offices du tourisme vous en fourniront les adresses, mais le plus simple consiste encore à suivre la foule.
Marchés pittoresques à Bruges
Markt Fleurs et alimentation le mercredi sur la Grand-Place

 

Shopping

La bière et le chocolat sont les cadeaux les plus faciles à rapporter de Bruxelles et de Bruges, et les deux villes offrent un large choix de boutiques spécialisées. Autres suggestions : la dentelle artisanale, les créations de stylistes belges, les BD, un diamant et les belles antiquités. Les mordus de shopping s’arrangeront pour venir durant les soldes, qui commencent la première semaine de janvier et la première semaine de juillet.

 
Tout le savoir-faire des grands chocolatiers
Bouchées, pavés ou perles, du brun intense au blanc crémeux, ornés d’une feuille d’or ou de volutes, enveloppés d’aluminium ou de cellophane : acheter du chocolat est un art en Belgique, d’autant que les plus délectables peuvent atteindre 120 € le kilo. L’industrie chocolatière connut un tournant en 1912, avec l’invention à Bruxelles des pralines belges (chocolats fourrés). Ces friandises traditionnelles sont désormais mises au goût du jour par des artisans audacieux, qui les parent d’arômes parfois… déroutants : cigare de La Havane, chou-fleur, petit pois, piment, wasabi, etc.
 
Points de vente
Outre les quelques boutiques chics des grands chocolatiers, il existe plusieurs chaînes prestigieuses comme Leonidas, Neuhaus, l’inventeur de la praline, et Galler, qui propose aussi ses pralinés en bâtons (mention spéciale pour le chocolat blanc aux pistaches fraîches).
 
Meilleurs commerces de bouche à Bruges
Bacchus Cornelius Formidable choix de bières et de genièvre
Diksmuids Boterhuis Fromages et charcuterie à foison
2-Be Chocolats, bières, genièvre et autres spécialités belges 
Chocolate Line Boutique du célèbre chocolatier Dominique Persoone
 
La mode dans tous ses états à Bruges
L’Héroïne Modèles de grands stylistes belges
Madam Mim Vêtements d’occasion ou réalisés avec des tissus vintage
Olivier Strelli Prêt-à-porter chic pour hommes et femmes
 
Boutiques spécialisées, Bruges
t Apostelientje Articles en vraie dentelle artisanale
Rombaux Magasin de musique familial fondé en 1920
De Striep La BD dans tous ses états
Musées et galeries

 
Bruxelles et Bruges témoignent d’une tradition picturale vieille de plusieurs siècles, ainsi que de modes d’expression artistique modernes : sculptures impertinentes ou fresques de BD. Mais c’est le surréalisme, avec Magritte (1898-1967), qui reflète le mieux le sens belge de l’absurde. Son homme au chapeau melon est même devenu un emblème national.

Art ancien

La distinction entre peintres hollandais et flamands apparut à la fin du XVIe siècle. Au XVe siècle, des artistes sollicités par la noblesse ou le clergé pour immortaliser scènes historiques, religieuses ou de la vie quotidienne influèrent sur l’art européen. Ils sont connus sous le nom de primitifs flamands, parmi lesquels figurent Van Eyck (v. 1390-1441), Van der Weyden (1399-1464) ou Memling (v. 1440-1494). Le XVIe siècle porte la marque d’une dynastie : Pieter Bruegel l’Ancien (v. 1525-1567), ses fils Pieter (Bruegel le Jeune) et Jan (Bruegel de Velours). Né en Allemagne, Rubens (1577-1640) retourna à Anvers, ville d’origine de ses parents, et mêla les styles flamand et italien pour réaliser des œuvres religieuses et mythologiques aux nus voluptueux de style baroque.
 
Art contemporain
Le milieu de l’art contemporain est très dynamique. Quelques noms : Panamarenko (né en 1940), dont les sculptures combinent des engins volants réels et imaginaires ; Jan Fabre (né en 1958), plasticien, chorégraphe et metteur en scène ; Luc Tuymans (né en 1958), pour ses peintures porteuses de messages politiques ; et Eddy Stevens, qui emprunte à Rubens en ajoutant des clins d’œil surréalistes.
 
Les primitifs flamands en majesté
Memlingmuseum (Bruges) Six pièces maîtresses du grand Hans Memling (p. 48)
Musées thématiques, Bruges
Kantcentrum Pittoresque musée de la Dentelle où l’on peut voir les dentellières à l’œuvre (p. 31)
Museum voor Volkskunde Charmant musée du folklore installé dans une godshuis (p. 30)
Choco-Story Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le chocolat (p. 34)
t Begijnhuisje museum Pour découvrir l’intérieur d’une maison du béguinage (p. 51)
Frietmuseum Le musée de la Frite, une exclusivité belge (p. 35)
Diamantmuseum Pierres précieuses et démonstrations de polissage de diamant (p. 54)

 

Parcs et jardins

Non contents d’offrir une bouffée d’air pur, les parcs et jardins forment souvent des oasis d’art, d’histoire et de culture. Bruxelles est plus verdoyante que vous l’imaginez ; le site www.ecli.net/rbc répertorie tous les îlots de végétation de la capitale belge et de sa région. Bruges abrite aussi d’agréables coulées vertes le long de ses canaux, dont une semée de moulins à vent en activité.
 
Se mettre au vert à Bruges
Minnewater Le “ lac d’Amour”, dans un écrin de verdure sillonné d’allées (p. 57)
Begijnhof Paisible jardin du béguinage, couvert de jonquilles au printemps (p. 50)

Visiter avec des enfants

Informations pratiques
Beaucoup de B&B et d’hôtels disposent de lits pour enfants, mais mieux vaut les réserver avant d’arriver. Les poussettes ne sont pas d’un grand secours, car il faut descendre et monter d’innombrables escaliers et manœuvrer dans les rues pavées et sur les trottoirs étroits. Les repas ne devraient pas poser de difficultés, même dans les grands restaurants. Les petits Belges sont plutôt calmes et l’on attendra de votre progéniture un comportement similaire. Si les restaurants prêtent généralement des chaises hautes et proposent parfois un menu enfant, renseignez-vous quand même à l’avance. Les petits quémanderont sans doute des frites et des gaufres à longueur de journée, mais au moins ils n’auront pas faim.

 

Quand il pleut à Bruges

Quand il pleut, réfugiez-vous dans les musées :
De Striep La caverne d’Ali Baba de la bande dessinée
Diamantmuseum Des démonstrations de polissage de diamant pour les plus âgés
Musée du Cacao et du Chocolat Fabrication et dégustation de chocolat 
Musée Scientastic Découvrir la science en s’amusant

 

Architecture

Historique
C’est l’architecture médiévale – austérité romane et flamboyance gothique – qui a d’abord laissé son empreinte. L’Italie influencera, au XVIe  puis au XVIIe siècle, la Renaissance et le baroque flamands, ce dernier parfaitement illustré par les maisons des corporations de la Grand-Place de Bruxelles, rebâties après le bombardement de la ville en 1695.
Art nouveau
L’Art nouveau, né à la fin du XIXe siècle, occupe une place prépondérante en Belgique, notamment à Bruxelles où Horta l’introduisit. Il se caractérise par des spirales, des courbes sinueuses et des motifs floraux, et l’utilisation de matériaux comme le fer forgé, le verre, les bois précieux et le marbre. Au milieu du XXe siècle, la ville subit une vague de démolition qui anéantit nombre de trésors de ce style. Ainsi, la Maison du Peuple signée Horta fut détruite en 1965, provoquant l’indignation de la communauté internationale et la création de lois de protection du patrimoine.
 
Églises médiévales, Bruges
Jeruzalemkerk Inspirée du Saint-Sépulcre de Jérusalem 
Onze-Lieve-Vrouwekerk (Notre-Dame) Église du XIIIe siècle qui dissimule un marbre de Michel-Ange
St-Salvatorskathedraal (Saint-Sauveur) Cathédrale gothique recélant des trésors artistiques
Monuments phares, Bruges
O.L.V-ter-Potterie (Notre-Dame de la Poterie) Hôpital médiéval converti en musée
Concertgebouw Salle de concert d’architecture contemporaine

 

Fêtes et festivals

Lorsque la Belgique est en fête, rien ne peut l’arrêter, pas même les aléas d’une météo notoirement capricieuse. Bruges accueille des événements variés, en particulier en milieu d’année. Outre les sites Internet des offices du tourisme, le magazine hebdomadaire Agenda (www.brusselsagenda.be), en français, anglais et flamand, constitue une bonne source d’information. Pour nombre de manifestations, les dates changent d’une année sur l’autre ; renseignez-vous en ligne.
 

 
Procession du Saint-Sang
À l’occasion du Heilig-Bloedprocessie (www.holyblood.com), le jour de l’Ascension, une fiole censée contenir le sang du Christ est promenée dans Bruges, accompagnée de groupes folkloriques, de chars et de parades en costume. Cette fête religieuse remontant au Moyen Âge, de loin la plus importante de la ville, réunit plus de 3 000 participants et entre  30 000 et 45 000 spectateurs.
 
En avant la musique, Bruges
Musica Antiqua (août ; www.festival.be) Outre des concerts, ce festival de musique ancienne propose des ateliers pratiques axés par exemple sur la restauration de clavecin.
Klinkers (août ; www.klinkers-brugge.be) Après onze jours de musique, place au Benenwerk, un  bal où l’on danse sur des rythmes allant de la salsa au disco.
 
Bière et chocolat
Choco-Laté, Bruges (avril ; www.choco-late.be) S’il se résume certaines années à un simple petit marché au chocolat, ce rendez-vous se décline parfois en dégustations, soins de beauté, duos vin-chocolat et “village pour enfants”.

 

Circuits organisés

Visiter autrement
 
Promenades en calèche (Markt, Bruges ; 30 min, 39 € par calèche ; h9h-début de soirée, selon la demande) Malgré leur côté touristique et un peu kitsch, ces promenades vous en apprendront beaucoup sur Bruges et ne manquent pas d’un certain charme rétro. 

Mis à jour le : 17 mars 2015
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir Bruxelles et Bruges le temps d'un weekend