Vienne : Si vous aimez

Les Viennois justifient les stéréotypes qu'on leur attribue aussi bien qu'ils les contredisent. En tenue de soirée pour voir un opéra un jour, ils sortent vêtus de vêtements vintage pour siroter des cocktails dans un bar ultrabranché le lendemain. Cette rubrique vous éclaire sur tous les aspects de la vie viennoise, de la nouvelle cuisine aux coins reculés en pleine nature.

Architecture

Les Habsbourg ont fait de Vienne une cité des plus baroques, et le patrimoine artistique et architectural antérieur au XVIIe siècle y est peu représenté. Des ruines romaines subsistent au Musée romain sur la place du Hoher Markt, l'église Saint-Rupert, la plus vieille de la ville, fut érigée au XIIe siècle dans l'ancien quartier juif de l'Innere Stadt, et la cathédrale Saint-Étienne est un chef-d'œuvre de l'époque gothique.
Si, sans surprise, la majeure partie de la Hofburg est un joyau baroque, le fameux palais du Belvédère s'avère un parangon du genre. Le style rococo domine au château de Schönbrunn, entouré de splendides jardins à la française.
Autre bel exemple de l'architecture baroque, l'ancienne résidence de la famille royale du Liechtenstein abrite aujourd'hui le musée du même nom et son impressionnante collection privée de peintures et de sculptures baroques.
La Ringstrasse offre un cours accéléré en néoclassicisme. Le Muséum d'histoire naturelle, bâti par Gottfried Semper, et le musée des Beaux-Arts de Karl von Hasenauer, présentent un style haute Renaissance. Le Parlement, œuvre de Theophil von Hansen, est l'une des dernières grandes constructions d'inspiration grecque en Europe, et l'église votive d'Heinrich von Ferstel est un exemple classique d'architecture néogothique. Avec ses flèches ouvragées et sa façade ciselée, l'hôtel de ville de Friedrich von Schmidt, d'inspiration gothique flamande, est sans conteste l'édifice le plus impressionnant du Ring. La plus belle réalisation néobaroque est le célèbre Opéra national (Staatsoper d'Eduard van der Nüll, suivi de près par le Burgtheater de Semper.
Otto Wagner, l'un des plus éminents architectes viennois, a conçu quelques stations de métro étonnantes (voir ci-contre). Autre architecte de renom, Adolf Loos a laissé sa marque dans plusieurs lieux de la capitale, le plus accessible étant le rutilant Loos American Bar, aux plafonds lourds et aux banquettes angulaires, non loin de la Kärntner Strasse. Ses toilettes publiques sur le Graben valent elles aussi le détour, mais c'est la maison Loos, construite entre 1909 et 1911, qui est sans doute son œuvre la plus célèbre.
En matière d'architecture moderne, la maison Hundertwasser, de style gaudesque, constitue un must, tout comme la KunstHaus Wien (« maison de l'Art »), autre œuvre de l'architecte. Le véritable coup de maître de Friedensreich Hundertwasser reste cependant l'incinérateur de déchets (Fernwärme). En service depuis 1992, c'est sans aucun doute la centrale thermique la plus surprenante qu'il vous sera donné de voir.
De tous les édifices bâtis au début de ce XXIe siècle, l'ensemble muséographique du MuseumsQuartier est le plus remarquable. Quant au complexe des Gazomètres, il adapte et incorpore des bâtiments historiques (les anciens réservoirs de gaz de la ville) dans un ensemble de constructions modernes emblématiques de la Vienne d'aujourd'hui.

Stations De métro d'Otto Wagner

  • Voir le plan du métro sur la carte détachable.
  • Pavillons de la station de métro Karlsplatz
  • Nussdorfer Strasse
  • Gumpendorfer Strasse
  • Ottakring

Édifices à ne pas manquer

  • Palais du Belvédère
  • Usine d'incinération de Fernwärme
  • Palais de la Hofburg
  • Hôtel de ville
  • Château de Schönbrunn
  • Cathédrale Saint-Étienne

Cuisine

La découverte de la cuisine viennoise sera sans aucun doute un des moments forts de votre séjour. Elle connaît actuellement une renaissance, sous l'impulsion d'une nouvelle vague de talentueux chefs viennois et d'un mouvement en faveur d'un retour aux sources de la cuisine viennoise telle qu'on la trouve dans les Beisln (du mot yiddish signifiant « maison »), tavernes traditionnelles servant de savoureux plats maison accompagnés de bon vin ou de bière. Les néo-Beisln, version contemporaine de ces institutions, saupoudrent les recettes traditionnelles d'un zeste de modernité.
La spécialité viennoise la plus connue est bien évidemment le Wiener Schnitzel, escalope de porc ou de veau panée. Les autres mets célèbres sont le Gulasch (goulasch) ou sa succulente version à base de bœuf, le Rindsgulasch, et le Tafelspitz, bœuf bouilli façon pot-au-feu, le plus souvent servi dans le jus des Suppengrün (légumes à soupe) avec lesquels il est cuit, et accompagné de sauce Kren (au raifort). Le Beuschel (abats, en général tranches de cœur et de poumon, nappés d'une sauce onctueuse) est un autre classique des Beisln. Florian Hrachowina, le chef de l'Aubergine, l'a élevé au rang de mets gastronomique en y ajoutant des escargots produits localement, le tout couronné de caviar d'escargot.
Si le Kaiserschmarrn (lamelles de crêpe aux raisins secs) et l'Apfel Strudel (tourte feuilletée aux pommes) règnent sur la carte de desserts, les Marillenknödel (beignets d'abricots), spécialité estivale, valent le détour.
La tendance, ces dernières années, est aux produits régionaux et de saison, et Vienne est bien servie en la matière grâce aux régions rurales qui l'entourent. Les meilleurs Marillen (abricots) viennent de la Wachau, dans la vallée du Danube, où près de 180 producteurs alimentent les marchés de la capitale à la mi-juillet. Les asperges de Marchfeld, au sud du Weinviertel, honorent les tables viennoises dès la fin avril et le bœuf du Waldviertel, séché suspendu pendant une dizaine de jours, est au menu des Beisln tout au long de l'année.
Les restaurants proposent de l'agneau en avril, des Eierschwammerln (chanterelles) en août, du canard en septembre et du gibier en octobre, avant l'arrivée en novembre et décembre de l'oie, star de la période des fêtes en Autriche.
Le choix du lieu sera déterminant dans votre expérience gastronomique viennoise. Les Kaffeehäuser (cafés traditionnels) servent des plats traditionnels d'assez bonne qualité, en plus de leurs fameux cafés et gâteaux. Les Heurigen (tavernes à vin), situés le plus souvent en périphérie de la ville, proposent des buffets gargantuesques garnis de salades, de charcuteries et de porc, le tout copieusement arrosé de vin nouveau. Les restaurants d'influence française seront toujours les plus chers.

Meilleurs Beisln traditionnels

  • Beim Czaak
  • Gasthaus Wickerl
  • Zu den Zwei Liesln

Meilleur endroit pour…

  • le jambon fumé : Silberwirt
  • profiter des délices du Naschmarkt : Neni
  • une cuisine à la croisée de l'Autriche et de la Méditerranée : Aubergine

Vin, bière et café…

Les moments partagés autour d'un verre ont une place de choix dans le cœur et dans le quotidien des Viennois, qui apprécient autant de se détendre entre amis avec un verre de vin que de déguster un café dans un antique Kaffeehäus, engagés dans une discussion passionnée.
Bars, cafés et établissements traditionnels ont en outre une part importante dans la vie culturelle de la ville. Si les Viennois adorent siroter des cocktails dans les lieux branchés, ils n'oublient pas qu'ils vivent dans la capitale mondiale du café. Au même titre que la musique classique, les Kaffeehäuser font partie du patrimoine local et ils constituent une attraction à part entière. On en dénombre des dizaines, chacun avec un style qui lui est propre.
La phrase « Un café, s'il vous plaît ! » ne vous sera d'aucune utilité dans ces établissements dont la carte compte un nombre impressionnant de boissons, parfois alcoolisées, à base de café. Les plus courantes sont le Brauner (expresso avec un soupçon de lait), le Verlängerter (Brauner allongé), le Fiaker (Verlängerter avec du rhum et de la crème fouettée), le Melange (le café viennois classique, au lait, similaire au cappuccino et parfois garni de crème fouettée). Le Wiener Eiskaffee (café frappé avec glace vanille et crème fouettée) est la boisson de choix pendant le moite été viennois. Quelle que soit votre commande, elle sera accompagnée d'un verre d'eau et d'une sucrerie.
Le vin est la boisson alcoolisée préférée des Viennois. Les 7 km2 de vignes qui s'étendent aux portes de Vienne en font la plus grande ville productrice de vin au monde. Les Heurigen, sortes de tavernes à vin rustiques situées à la périphérie de la capitale, servent le vin « nouveau » (âgé d'un an seulement) pendant les chaudes soirées d'été.
Les bars et clubs sont regroupés dans différentes zones de la capitale. Ils répondent à tous les goûts, âges et styles, du rade pour étudiants fauchés au bar à cocktails raffiné. Ils commencent à se remplir entre 20h et 21h et beaucoup accueillent régulièrement des DJ. La frontière entre bar, restaurant et club est souvent ténue.
Si l'Innere Stadt ne désemplit jamais, les bars y sont peu nombreux et souvent plutôt mondains. Les établissements nocturnes abondent dans le Bermuda Dreieck (triangle des Bermudes), dans l'ancien quartier juif, mais la plupart sont très touristiques et sans grand intérêt. À l'est du canal du Danube, Leopoldstadt est le nouveau repaire des noctambules viennois. Son ambiance indéniablement underground attire une clientèle bigarrée d'étudiants et d'artistes. Ensemble, le Naschmarkt et le reste de Wieden rassemblent, avec Mariahilf, le plus grand nombre de bars. Les Schleifmühlgasse et Gumpendorfer Strasse notamment, comptent de bonnes adresses, tout comme Neubau. Les alentours des stations de U-Bahn Josefstädter et Nussdorfer Strasse, sur le Gürtel, comptent une profusion de bars dont beaucoup ont investi les Stadtbogen (arcades au-dessous du métro). Certains sont des temples de la scène électro ou live, alors que d'autres penchent plus vers le glamour.

Le meilleur endroit pour…

  • boire des cocktails inventifs : Halbestadt
  • admirer l'architecture, un cocktail à la main : Loos American Bar

Meilleur kaffeehaus pour…

  • une ambiance branchée : Café Drechsler
  • une atmosphère traditionnelle : Café Sperl
  • la célèbre Torte : Café Sacher

Meilleurs heurigen et stadtheurigen

  • Edlmoser
  • Weinstube Josefstadt
  • Mayer am Pfarrplatz

Meilleurs endroits où goûter des vins Autrichiens

  • Vis-a-Vis
  • Wein & Wasser
  • Sekt Comptoir
  • Joanelli

Opéra et musique classique

Vienne est incontestablement la capitale de la musique classique. En effet, quel autre répertoire national compte des génies comme Mozart, Beethoven, Strauss et Schubert ? Une pléthore de monuments à travers la ville sont dédiés à ces grands compositeurs et les salles de concerts prestigieuses sont plus nombreuses à Vienne que dans certains pays tout entiers.
Vous pourrez assister à un concert de Mozart dans un lieu où lui-même répéta, comme l'Orangerie du château de Schönbrunn ; être ébloui par le faste d'un des plus beaux opéras d'Europe, le Staatsoper (Opéra national) ; être transporté par la perfection acoustique de l'Orchestre philharmonique de Vienne ; et vous laisser bercer au son de la musique classique dans un nombre insensé de lieux splendides.
La messe dominicale est souvent accompagnée d'un orchestre et d'une chorale, notamment à l'église des Augustins et à la chapelle impériale. D'autres églises accueillent régulièrement des concerts classiques en soirée. Quelques Kaffeehäuser font de même, une délicieuse manière de passer l'après-midi ou la soirée à prix modique : il vous en coûtera un simple café. Vous trouverez la liste complète des concerts dans la brochure Wiener Konzert Cafés (cafés concerts de Vienne), disponible à l'office du tourisme.

Meilleur endroit pour…

  • un concert classique au café : Café Prückel
  • écouter l'orchestre philharmonique : Musikverein
  • voir un opéra : Staatsoper

Meilleurs endroits pour écouter mozart

  • le Kursalon
  • les salles de concerts de la Hofburg
  • le Wiener Residenzorchester au palais Auersperg
  • l'Orangerie

Vienne gay et lesbien

Vienne est assez tolérante envers les homosexuels et cela ne cesse de s'améliorer. L'office du tourisme viennois publie le Queer Guide, qui regroupe des informations sur les bars, restaurants, hôtels et festivals de la ville, et le Vienna Gay Guide, un plan de la ville indiquant les lieux gays et lesbiens. Les deux publications mensuelles gratuites Xtra et Night Life (www.nightlifeonline.at, en allemand) sont des mines d'informations et de bonnes adresses (en allemand uniquement). Rainbow (www.rainbow.at/guide) compte également une section sur Vienne.
Installée dans une maison rose bonbon près de la Wien, la Rosa Lila Villa (586 81 50 ; www.villa.at ; 06, Linke Wienzeile 102) est la meilleure association de la ville. Elle regroupe un centre lesbien (586 81 50 ; 17h-20h lun, mer, jeu) et un centre gay (585 43 43 ; 17h-20h lun, mer, jeu). Homosexualle Initiative Wien (216 66 04 ; www.hosiwien.at, en allemand ; 02, Novaragasse 40) est une autre association utile, politisée. En plus de fournir de nombreuses informations sur la scène gay et lesbienne locale, ces associations organisent régulièrement des manifestations. Nombre de bars gays et lesbiens sont installés alentour.
Les bars et clubs gays et lesbiens ne manquent pas à Vienne et certains établissements hétéros, comme le U4, proposent une soirée gay hebdomadaire. Le café-librairie Café Berg est prisé, tout comme le Frauencafé, réservé aux femmes, ou encore le bar à cocktails et club branché Mango Bar.

Shopping

Il serait impensable de visiter Vienne sans y faire un peu de shopping. On voit fleurir des boutiques de jeunes créateurs locaux qui proposent des vêtements et accessoires de qualité à des prix abordables. Mariahilf et Neubau, notamment le long des Kirchengasse, Neubaugasse et Lindengasse, sont les meilleurs quartiers pour un bon après-midi de shopping à l'extérieur du Ring. Dans la minuscule Innere Stadt, les environs du Hoher Markt ne manquent pas de petites boutiques étonnantes où dégotter des pièces uniques et originales. Le site www.7tm.at donne une liste non exhaustive d'adresses. Le nord de Neubau compte de nombreux showrooms chargés de mobilier et de bijoux Jugendstil (Art nouveau), et moult boutiques d'Altwaren (articles anciens), si particulières à Vienne, où des trésors vintage le disputent à d'affreuses vieilleries. Mais, dans ce domaine, c'est le célèbre Flohmarkt (marché aux puces), adjacent au Naschmarkt, qui tient le haut du pavé.
Autre expérience typiquement viennoise en matière de shopping : les ventes aux enchères de véritables antiquités, bijoux et œuvres d'art dans la célèbre salle des ventes Dorotheum. Les rues qui la séparent de l'Albertinaplatz comptent d'excellentes galeries ou boutiques d'art contemporain et classique, de porcelaine ou encore d'armes et armures anciennes. Vous pourrez également rapporter des confiseries ou des gâteaux viennois. Le Café Sacher et Aida proposent d'emballer leurs gâteaux dans des boîtes transportables et Sacher expédie même sa fameuse Torte dans le monde entier.

Les meilleurs

  • articles recyclés : Gabarage upcycling design
  • vêtements de créateurs locaux : Freaks & Icons
  • confitures : Stauds
  • meubles de styles Art déco et Bauhaus : Holzer Galerie
  • pâtisseries : Aida

Made in Vienna

  • Art Up
  • Vienna Bag
  • Manufacture de porcelaine d'Augarten
  • Wie Wien
  • Boules à neige Perzy

Hors la ville, en plein air

Les Viennois sont férus d'activités de plein air. Une grande partie du pays étant recouverte de montagnes, il n'est pas étonnant que les sports d'hiver soient particulièrement populaires en Autriche. Les meilleurs endroits pour skier sont plutôt situés à l'ouest du pays, mais les collines de la grande périphérie de Vienne comptent quelques petites stations et pistes.
En revanche, les chemins de randonnées ne manquent pas dans les environs de la capitale et il vous suffit d'aller jusqu'au terminus d'une ligne de tram ou de bus pour commencer à marcher. Les lieux les plus accessibles pour débuter une randonnée sont le Wienerwald (forêt de Vienne) et le parc animalier de Lainz, à l'ouest de la ville. Beaucoup de sentiers sont à la portée des marcheurs occasionnels et ils sont souvent émaillés de Heurigen chaleureux où récupérer. Juste à l'extérieur des limites de la capitale, les petites localités de la vallée du Danube constituent d'excellents départs de randonnées.
Les cours ancien et nouveau du Danube sont parfaits pour la baignade et le canotage. Les vastes espaces verts du Prater et de la Donauinsel (île du Danube) permettent de se dégourdir les jambes ou de pédaler. Le vélo est d'ailleurs un des meilleurs moyens de découvrir la capitale autrichienne et de profiter du grand air. Après une journée active, vous pourrez vous laisser tenter par un hammam Aux Gazelles, qui partage les lieux avec un club.

Vienne la nuit

La scène électro viennoise connaît actuellement une véritable renaissance. DJ Glow est célèbre pour ses sons électro, les Sofa Surfers produisent des morceaux de dub-hop appréciés des connaisseurs, et c'est à Vienne que vivent et travaillent les mythiques Kruder & Dorfmeister. Outre ces artistes locaux, Vienne accueille des DJ internationaux, notamment au Pratersauna, ancien sauna des années 1950, où les clients transpirent désormais sur une piste électrisée par des installations lumineuses.
Les Viennois détestent faire la queue et payer cher pour aller danser, ce qui explique le caractère souvent intimiste des clubs. La frontière entre bar et club est d'ailleurs ténue. La plupart des bars modernes programment régulièrement des sets de DJ, et certains, dont l'Europa, le Tanzcafé Jenseits, le Café Leopold et le Wirr, disposent d'une petite piste de danse qui ne désemplit que rarement. Le légendaire U4 est présent depuis près de 30 ans. Sa scène a vu passer Nirvana et Prince, mais il est aujourd'hui surtout connu pour ses soirées à thème, disco et hard rock, entre autres.
Les clubs du Gürtel, installés sous les arcades du métro à Josefstadt et à Alsergrund, font le plein presque tous les soirs. Fin août, ils investissent les trottoirs qui bordent le Gürtel lors de la Gürtel Night Walk (www.guertelnightwalk.at), où des artistes internationaux se produisent sur des scènes en plein air. La transformation des berges du canal du Danube a vu fleurir quantité de bars et d‘établissements de nuit disséminés au bord de l'eau.
Autrefois dernière étape des groupes en tournée internationale, Vienne est aujourd'hui un carrefour important pour ceux qui se rendent en Europe de l'Est. Des artistes confirmés et d'autres en devenir distillent leur son jazz, rock (alternatif ou traditionnel) ou ethnique sur les scènes de la Stadthalle (www.stadthalle.com) et de Szene Wien (www.szenewien.com), ou dans des bars et clubs, comme le Flex (www.flex.at, en allemand), le Rhiz et le Chelsea.
Vizeat

Articles récents