Tibet

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Tibet
  4. Sécurité

Tibet : Sécurité

Désagréments et dangers

Chiens

Si vous explorez des monastères et des villages éloignés, soyez attentifs aux chiens qui gardent les troupeaux. Ainsi, près de propriétés retirées ou de campements nomades, évitez à tout prix le contact avec ces gros chiens souvent agressifs. Se promener avec un bâton de marche est recommandé. En cas de confrontation, maintenez-le entre vous et l’animal et restez calme, parlez d’une voix apaisée et ne croisez pas son regard. N’employez ni spray lacrymogène ni pétards pour effrayer les chiens : cela les rendra encore plus véhéments
à la prochaine rencontre.

Troubles politiques

Les touristes peuvent être pris au milieu des troubles politiques. Il est arrivé que des voyageurs soient blessés dans des échanges de tirs. Si une manifestation ou de véritables émeutes ont lieu, mieux vaut rester dans son hôtel. Si les choses s’enveniment, les autorités locales organiseront des vols de rapatriement depuis Lhassa.

Badauds et indiscrets

Il est rare d’attirer les regards des Tibétains et des Chinois à Lhassa. C’est une autre histoire dans les campagnes. Les randonneurs ne tarderont pas à découvrir que camper à côté de villages tibétains garantit d’avoir un public rieur à ses côtés. Voir quelques étrangers qui montent leurs tentes fait en effet figure, pour certains villageois, de véritable divertissement.

Vols

Les vols sont rares au Tibet, une région habituellement plus sûre que d’autres provinces chinoises. Des marcheurs se sont plaint de vols mineurs dans les environs de l’Everest, et des pickpockets sont à l’œuvre dans certains quartiers de Lhassa.
De petits cadenas seront les bienvenus dans des auberges de jeunesse ou des hôtels peu reluisants. Un antivol de vélo peut évidemment se montrer utile pour protéger sa bicyclette de location, mais surtout pour attacher son sac à dos aux rayonnages pour bagages.
Si l’on vous dérobe quelque chose, signalez-le immédiatement au plus proche bureau du BSP. Les policiers vous demanderont de remplir un formulaire de perte qui vous sera demandé par votre assurance à fins de remboursement.

Voyager seule

Le harcèlement sexuel est rarissime au Tibet et les étrangères semblent voyager sans trop de désagréments. Naturellement, il est préférable d’observer les habits des Tibétaines et leur comportement afin de vous mêler à la population comme vous le feriez ailleurs.
Du fait du climat rigoureux, les Tibétaines s’emmitouflent dans d’épaisses couches de vêtements. Nous vous conseillons de les prendre en exemple et de vous habiller simplement, a fortiori pour visiter un monastère. Beaucoup de femmes ont témoigné des réactions positives de Tibétaines lorsqu’elles revêtaient des vêtements du pays : vous pouvez vous en faire faire à Lhassa.
Les femmes ne sont habituellement pas tolérées dans les gönkhang (chapelle des divinités protectrices) du monastère, par peur de contrarier les puissantes divinités à l’intérieur.
 

Mis à jour le : 31 juillet 2015

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Tibet

Paramètres des cookies