Taiwan

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Taiwan
  4. Les Incontournables

Taiwan : Les Incontournables

Taipei

Taipei est une ville turbulente et onéreuse... et elle ne s'en cache pas. La capitale taiwanaise et ses environs rassemblent près de 6 millions d'habitants, attirés là par l'extraordinaire animation de cette ville qui ne dort jamais. Le prix de l'immobilier atteint des sommets (les habitants de Taipei ont depuis longtemps abandonné l'idée d'accéder un jour à la propriété), et le gouvernement préfère encourager les entreprises à s'installer en d'autres endroits de l'île. Malgré tout cela, on entend encore fréquemment que, pour réussir à Taiwan, il est essentiel de s'installer au cœur de la capitale, même si l'air y est particulièrement pollué. La foule, les voitures et le smog font de la capitale taiwanaise un exemple parfait du célèbre renao chinois. Certes, Taipei n'est pas l'endroit approprié pour une pause relaxante, mais la cuisine y est excellente, la population chaleureuse et la ville offre par endroits des vues magnifiques.
Au premier abord, la ville peut paraître tel un dédale intimidant de ruelles confusément enchevêtrées cependant, avec un peu de temps et de patience, la logique de l'agencement des rues commence doucement à apparaître au voyageur. Le système de romanisation du chinois mandarin utilisé à Taiwan (appelé système Wade-Giles) n'est pas pour vous faciliter la tâche. Il a maintes fois été demandé que ce système soit remplacé par le plus intelligible système "pinyin" utilisé en Chine, mais ce projet a toujours rencontré une vive opposition.

Tienhsiang

Principal attrait de Tienhsiang, les toute proches gorges de Taroko offrent sans doute le plus beau paysage naturel de toute l'île. Longues de 19 km, elles sont entourées de nombreuses chutes d'eau se jetant dans une rivière aux eaux claires. À cheval sur une de ces cascades juste au-dessus de l'entrée des gorges, le temple de la source éternelle fut bâti en hommage aux 450 ouvriers qui périrent lors de la construction de l'autoroute de Taroko entre 1956 et 1960. Tienhsiang est une charmante petite station perchée au sommet des gorges et entourée de falaises vertigineuses. Paisible et relaxante, la ville en elle-même est d'un intérêt limité pour les visiteurs si ce n'est un grand nombre de randonnées possibles à proximité.
À exactement 1 km au-dessus de Tienhsiang, la randonnée du tunnel comme son nom l'indique, mène via un tunnel ruisselant, au travers de superbes paysages, jusqu'à la chute de Paiyang et au-delà. Un peu plus loin hors de Tienhsiang se trouvent les très agréables sources chaudes de Wenshan. Tienhsiang étant une destination très prisée des jeunes mariés en lune de miel, pour plus de tranquillité, mieux vaut éviter de s'y rendre le week-end. Située sur la côte est, à mi-chemin environ entre Tapei et le mont Yushan, Tienhsiang peut être facilement rejointe en bus depuis Tapei ou via un circuit organisé.

Alishan

La station d'Alishan offre un rafraîchissement appréciable par rapport à la chaleur étouffante de Tapei : quelques bouffées de l'air vivifiant des montagnes suffisent pour évacuer de vos poumons toute la pollution accumulée dans la capitale. Les plus courageux devront se lever à 4h du matin pour rejoindre la traditionnelle randonnée matinale sur le mont Chushan, qui offre de superbes vues sur une "mer de nuages". Une fois remis de cette excursion, une promenade plus reposante vous attend dans le train à vapeur qui parcourt les 9 km séparant Alishan de Monkey Rock. Enfin, les alpinistes aguerris pourront tenter de gravir les 3 952 mètres du mont Yushan, le point culminant de l'île.
Mieux vaut choisir de se rendre à Alishan en cours de semaine : le clic-clac de 5 000 appareils photos a de quoi faire perdre tout son charme au lever du soleil sur le mont Chushan et, le week-end, la "mer de nuages" se transforme rapidement en "mer de touristes". De nombreux hôtels sont installés sur place, mais la catégorie moyenne est quasi inexistante : il y a peu de possibilités entre le dortoir basique et les hôtels de luxe. Située en plein milieu de l'île, Alishan est reliée à Taipei et aux villes principales par de nombreux bus, à moins que vous ne préfériez prendre le train depuis Peimen.

Tainan

Tainan, sur la côte sud-ouest, est la ville qui rassemble le plus grand nombre de temples de toute l'île. Capitale provinciale durant plus de deux siècles, jusqu'aux années 1880, Tainan est encore aujourd'hui le bastion de la culture traditionnelle taiwanaise. C'est aussi l'un des meilleurs endroits pour assister à des fêtes bouddhistes car vous trouverez sur place plusieurs centaines de temples. Parmi les plus intéressants, citons celui de la Montagne de l'Est, un temple taoïste très fréquenté où les fidèles viennent communiquer avec leurs morts ou exorciser des fantômes ; Mito, avec sa magnifique statue de la déesse Kuanyin aux mille bras, Chuhsi, le plus gros et le plus beau temple de Tainan, installé à proximité d'un complexe sportif ; et Kaiyuan, un temple bouddhiste classique avec de vastes terrains et de nombreuses pagodes.
Si vous souhaitez voir à quoi ressemble la construction d'un temple, rendez-vous à Luerhmen, dans la banlieue de Taipan, où trois temples semblent actuellement concourir au titre de "plus gros temple de Taiwan". Si, après avoir choisi votre préféré, vous faites un don pour aider à sa construction, votre nom sera gravé en remerciement sur un objet du temple. Non loin de là, le parc aquatique Woozland offrira une pause beaucoup moins spirituelle. Parmi les autres sites, citons également le musée et mémorial à la gloire du héros national Koxinga, ainsi que la Grande Porte du Sud, vestige des anciens remparts de la ville. Tainan est aussi réputée pour sa vie nocturne et sa cuisine chinoise. Il est possible de s'y rendre en avion ou en train depuis Tapei, et en bus depuis n'importe quelle ville.

Lanyu

Dotée d'un climat tropical, l'île rocheuse et volcanique de Lanyu, à environ 62 km de la côte sud-est de Taiwan, est très différente de cette dernière. En effet, la plupart des habitants sont des aborigènes Yami, culturellement plus proches des Philippins que des Chinois. Les Yami parlent leur propre dialecte (qui n'a rien à voir avec le chinois), ils construisent des demeures souterraines pour se protéger des typhons et vivent de la pêche et de la culture du taro et de la patate douce. Bien entendu, Lanyu n'échappe pas pour autant à la modernité et on trouve sur place autant de blue-jeans que d'habits traditionnels. Quelques petits commerces chinois se sont installés sur l'île et il est assez facile de trouver taxis, télévision, bière et cigarettes... on est bien loin de l'image du paradis tropical vierge de toute civilisation !
Quoi qu'il en soit, Lanyu reste un très bel endroit à visiter et, s'il n'invite pas à la baignade, le paysage déchiqueté de la côte (tout en roches noires volcaniques) est souvent époustoufflant. L'une des activités les plus agréables de Lanyu est de faire le tour de l'île à pied (37 km, tout de même). Vous trouverez plusieurs endroits où vous loger et vous restaurer, et il même parfois possible de camper. Des petits avions à hélice circulent entre Lanyu et Taitung ou Kaohsiung. Vous pouvez également rejoindre l'île depuis Taitung en prenant le bateau qui passe par l'île verte, mais le trajet n'est pas des plus agréables.

Maolin

Située à une heure de route de Kaohsiung (la deuxième plus grande ville de l'île), Maolin a réussi à se protéger des méfaits du développement à tous crins, préservant par là même la beauté naturelle des montagnes qui l'entourent. On trouve plusieurs hôtels de fortune dans le village même la plupart des visiteurs préfèrent néanmoins camper. La zone qui entoure le village compte de nombreuses rivières et permet des randonnées spectaculaires, entre ponts suspendus et chutes d'eau.
À environ 15 km de Maolin se trouve le village aborigène de Tona, dont les habitants se sont spécialisés dans le travail de la pierre et produisent aujourd'hui des œuvres d'art grand format ainsi que des tables, des chaises et de petits objets de décoration à vendre aux touristes. Le village abrite en outre un hôtel et quelques restaurants très simples. Immédiatement après Tona, les sources chaudes de Tona font partie des rares sources chaudes extérieures de Taiwan à ne pas avoir été gâchées par l'exploitation commerciale. Une moto ou une voiture sont nécessaires pour circuler autour de Maolin mais, si vous souhaitez visiter uniquement le village, sachez qu'il est accessible par bus public.

Îles Penghu

Archipel de 64 îles situé à mi-chemin entre Taiwan et le continent, les magnifiques îles Penghu (ou Pescadores) ne ressemblent en rien à Taiwan. Plates, couvertes de broussailles et de prairies, les îles Penghu attirent surtout les visiteurs par leurs plages de sable fin, leurs petits villages de pêcheurs, leurs délicieux poissons et fruits de mer, la mer turquoise et le ciel bleu. Splendides de mai à septembre, les îles sont froides et balayées par les vents le reste de l'année. La seule ville de l'archipel, Makung (60 000 habitants) sur l'île Penghu, est un endroit pittoresque avec son port de pêche, ses marchés en plein air et ses temples, parmi lesquels se trouve le plus vieux de Taiwan.
Deux autres grandes îles, Paisha et Hsiyu, sont reliées à Penghu par un pont. Paisha est surtout célèbre pour son banian vieux de 300 ans, qui prend des allures de grotte lorsque l'on passe en dessous. Hsiyu, avec sa côte bordée de petites criques cachées, est la plus belle île de l'archipel. À son extrémité sud, le fort Hsitai (construit en1883) permet, par temps clair, de voir la grande île de Taiwan ainsi que le continent. Makung est le seul endroit de l'archipel où vous pourrez trouver un hôtel. C'est sur Hsiyu que se trouve le meilleur restaurant de poissons et de fruits de mer. Il est possible de rejoindre Makung en avion depuis n'importe quelle ville importante de Taiwan, à moins que vous ne préfériez prendre le bateau depuis Kaohsiung. En revanche, il vous faudra réserver un bateau si vous souhaitez visiter les îles plus petites.

Mis à jour le : 12 novembre 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir Taipei le temps d'un petit voyage

Paramètres des cookies