Ouzbékistan : Les Incontournables

Le meilleur de l'Ouzbékistan

Samarcande

C’est Timur Lang (Tamerlan) qui fit de la ville-oasis de Samarcande, sur la route de la Soie, l’une des plus belles cités d’Asie. Le mausolée de Gour-eAmir et l’alignement des tombes des proches timourides du souverain vous en convaincront, tout comme la mosquée Bibi-Khanoum, qui fut érigée pour l’épouse de Tamerlan, et le Registan, l’un des plus remarquables ensembles architecturaux du monde islamique. À ce patrimoine s’ajoutent les vestiges vieux de deux millénaires de la Samarcande antique.

Boukhara

Boukhara ravira les curieux. Visitez la forteresse médiévale, l’Ark, et dégustez un thé vert devant le bassin de la place Liab-i-Hauz avant de rejoindre le minaret Kalon, pour flâner dans les bazars et découvrir les édifices environnants – synagogues oubliées, sanctuaires soufis et madrasas (écoles coraniques). Sur son versant contemporain, Boukhara compte aussi les B&B les plus chics de l’Ouzbékistan, dont beaucoup sont aménagés dans des maisons de marchand reconverties.

Khiva

Khiva est une ville fortifiée à l’architecture en terre crue, figée dans le temps au cœur de la région du Kharezm. Certes, ses rues ne sont pas aussi animées que celles de Boukhara. Pourtant, son patrimoine est le mieux préservé de toute l’Asie centrale. Vous pouvez déambuler sur les remparts, dans les anciens marchés aux esclaves et les palais ornés de mosaïques. Ces édifices rappellent l’histoire de la cité, qui rayonna dès la fin du XVIe siècle, sur la route de la mer Caspienne, avant de devenir un intense foyer spirituel.

La soie de Marguilan

L’Ouzbékistan est le troisième producteur mondial de soie et Marguilan, à 16 km de Fergana, demeure le centre de cette industrie. La ville possède une grande usine de soie, la fabrique de Yodgorlik, ainsi qu’une multitude d’ateliers familiaux plus modestes.

Le Musée Savitsky

Ce musée renferme une des plus remarquables collections d’art en ex-URSS. Environ la moitié des tableaux fut apportée à Noukous durant la période soviétique par l’artiste et ethnographe Igor Savitsky, qui parvint à sauvegarder dans cette ville provinciale reculée de nombreuses œuvres d’avantgarde non conformes au réalisme socialiste, menacées de destruction.

Mis à jour le : 8 octobre 2019

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l'Asie Centrale

Paramètres des cookies