Iran

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Iran
  4. Sud-est de l’Iran جنوب شرقی ایران

Sud-est de l’Iran جنوب شرقی ایران

Pourquoi y aller

Si les villes du centre de l’Iran, autrement sublimes, exercent à juste titre un plus grand attrait, le Sud-Est n’en a pas moins ses charmes propres, entre maisons troglodytes, jardins, forteresses, villages déserts, oasis et formations géologiques sculptées par l’érosion, le tout inscrit dans des paysages alliant désert et montagnes. Être motorisé ajoute énormément à l’attrait de la découverte : on a alors l’impression d’être un explorateur, et de disposer pour soi seul de sites intemporels.
Si vous prévoyez une boucle de plusieurs jours, réalisez-la dans le sens des aiguilles d’une montre : vous apprécierez bien plus Birjand et Kerman avant d’avoir visité Yazd et Ispahan, et traverser le Dasht-e Lut vers l’ouest tient d’un magnifique crescendo, qui atteint son paroxysme aux Kaluts.

Quand partir

Le début du printemps et la fin de l’automne sont, en temps normal, les meilleures saisons. Dans la ville de Kerman (à 1 750 m environ) et les localités environnantes, l’altitude tempère la chaleur estivale, mais celle-ci est insupportable dans le désert de Lut. Si vous y êtes entre juin et août, arrivez avant l’aube et partez avant 9h.

À ne pas manquer

  1. Le soleil couchant sur les Kaluts, extraordinaires “statues” sculptées par le vent du désert.
  2. Rayen, l’une des petites villes les plus charmantes d’Iran, dominée par une fabuleuse citadelle.
  3. Une nuit dans une maison troglodyte à Meimand, à la découverte des modes de vie pastoraux traditionnels.
  4. La découverte du vieux Deyhuk, une série de villages fantômes aux alentours de la charmante Boshruyeh.
  5. Un déjeuner au son de la musique traditionnelle au Hamam-e Vakil Chaykhaneh, d’anciens bains publics, dans le bazar historique de Kerman.
  6. L’appel à la prière du muezzin et l’illumination du tombeau de Bozojomahr, au crépuscule, en redescendant de la montagne où trône le château de Qa’en.
Mis à jour le : 1 avril 2019

À voir à faire en Iran

Kerman کرمان

Kerman est une ville étendue, sans réelle organisation. La portion des rues Shari’ati/Beheshti qui s’étire sur 3 km entre les places Azadi et Shohada (la dernière étant plus proche du bazar) en est plus ou moins le centre.

  • Bazar-e Sartasari

    marché

    بازار سرتاسري Le magnifique bazar Sartasari (“d’un bout à l’autre”) de Kerman est...

    Lire la suite
  • Musée de la Défense sacrée

    musée

    موزه دفاع مقدس Ce musée, consacré à la guerre Iran-Irak (1980-1988), évoque le conflit...

    Lire la suite
  • Moshtari-ye Moshtaq Ali Shah

    mausolée

    مشتری مشتاق علی شاه Ce joli mausolée aux remarquables toits de tuiles bleu et blanc...

    Lire la suite
  • Masjed-e Imam

    mosquée

    مسجد امام Trois des côtés de cette vaste mosquée à cour de 6 000 m2 sont ponctués d’un...

    Lire la suite
  • Musée Sanati

    musée d’art

    موزه صنعتی هنرهای معاصر La section “contemporaine” de ce vaste musée d’art...

    Lire la suite
  • Glacière de Moayedi

    édifice historique

    یخچال معايدي Cette glacière de l’époque safavide a non seulement conservé son dôme...

    Lire la suite
  • Bibliothèque nationale de Kerman

    édifice historique

    کتابخانه ملی کرمان La paisible bibliothèque nationale de Kerman est modestement...

    Lire la suite
  • Gonbad-e Jabaliye

    édifice historique

    گنبد جبلیه Là où la rue Shohada rejoint les escarpements arides qui marquent abruptement la...

    Lire la suite

Environs de Kerman Mahan ماهان

  • Aramgah-e Shah Ne’matollah Vali

    mausolée

    آرامگاه شاه نعمت الله ولی Au cœur physique et spirituel de Mahan trône...

    Lire la suite
  • Bagh-e Shahzade

    jardin

    باغ شازده Agrémenté de fontaines en cascade et de grands arbres feuillus, ce charmant jardin...

    Lire la suite
Paramètres des cookies