Antarctique

  1. Accueil
  2. Antarctique
  3. Péninsule Antarctique

Péninsule Antarctique

Partie la plus accessible du continent blanc, la belle péninsule Antarctique tend ses bras accueillants vers le nord, en direction de la Terre de Feu, en Amérique du Sud, comme pour faire signe aux touristes. Et les voyageurs intrépides sont au rendez-vous. Il faut dire que cette péninsule bénéficie des températures les plus clémentes du continent blanc (ce qui lui vaut le sobriquet de “ceinture de bananes”) et qu'il s'agit du premier site de reproduction en Antarctique pour les oiseaux de mer, les phoques et les manchots.

Les paysages saisissants composés de hauts sommets enneigés plongeant droit dans la mer et les passages étroits émaillés d'icebergs entre les innombrables îles et le “continent” montagneux font aussi de la péninsule l'une des destinations les plus épatantes en Antarctique.
Ces dernières décennies, l'activité touristique s'est concentrée sur la côte Ouest centrale  ; peu de navires choisissent la mer de Weddell, sur la côte Est, réputée pour engloutir les bateaux dans la glace. L'Endurance de Shackleton n'est que le plus célèbre de la demi-douzaine de navires victimes des lieux.

À ne pas manquer

  1. Photographier les paysages époustouflants autour du canal Lemaire, de Paradise Harbor et de Charlotte Bay.
  2. Les cris de 200 000 manchots Adélie sur l'île Paulet
  3. Une vodka poivrée brûlant la gorge au bar convivial de la station ukrainienne Vernadskiy
  4. Envoyer une carte postale de Port Lockroy, une base britannique reconvertie en musée.
  5. La Base britannique W, sur l'île Detaille pour découvrir la vie en Antarctique dans les années 1950.
  6. Les fossiles de l'île Seymour à montrer à vos camarades de voyage (interdiction de déplacer quoi que ce soit !)
  7. La cabane de Nordenskjöld, plus ancien bâtiment de la péninsule Antarctique, sur l'île Snow Hill.
  8. Les manchots Adélie et les enfants à la station Esperanza.
  9. Les anciennes stations scientifiques de l'île Stonington.
  10. Les scientifiques au travail sur les bases Palmer, Rothera ou Halley VI aux airs de vaisseau spatial.
Mis à jour le : 8 avril 2014
Paramètres des cookies