Washington : Les Incontournables

Le meilleur de Washington

A voir, à faire à Washington : quartiers, musées, monuments historiques... l'information pour ne rien manquer pendant sa visite de Washington. 

Lincoln Memorial

Dans cette ville qui honore tant de personnages illustres, le monument dédié au 16e président des États-Unis occupe une place à part. Cela tient peut-être au classicisme de l’édifice, inspiré d’un temple grec, ou à la dignité du regard de Lincoln. Dans tous les cas, la visite de ce mémorial et la vue sur le Reflecting Pool font partie des temps forts d’une visite de Washington.

National Air and Space Museum

Le National Air and Space Museum est l’un des musées les plus visités de la Smithsonian Institution. Les familles notamment s’y pressent pour admirer le nombre ahurissant de fusées, d’avions à réaction et d’engins divers – une collection qui fascinera autant les adultes que les enfants. Citez n’importe quel objet volant mythique – le Flyer des frères Wright, le Spirit of St Louis de Lindbergh, le Skylab, etc. – et vous avez de bonnes chances de le trouver parmi les merveilles présentées ici sur deux niveaux.

Vietnam Veterans Memorial

Ce gigantesque “V” de granit noir s’inscrit dans le Mall de la même manière que la guerre dont il honore les victimes est inscrite dans la psyché nationale. Évitant d’associer les idées de guerre et de gloire, il se contente de recenser les noms des membres des forces américaines tués ou disparus au Vietnam. Il rend ainsi hommage à ceux qui ont donné leur vie et exprime dans son architecture le véritable prix de la guerre.

Washington Monument

Dominant le Mall tel un point d’exclamation de presque 170 m, cet obélisque incarne toute l’admiration que voue la nation à George Washington, père fondateur et premier président des États-Unis. Il s’agit de la construction la plus haute de la ville, la loi fédérale interdisant qu’un édifice local puisse la dépasser. 

Le Capitole

Le Capitole, sans doute le bâtiment le plus emblématique des États-Unis, est l’endroit où le Congrès – la branche législative de l’État américain – légifère. La Chambre des représentants (435 membres) et le Sénat (100 membres) se réunissent respectivement dans les ailes sud et nord du bâtiment. George Washington posa la première pierre du Capitole en 1793 ; les Britanniques l’incendièrent en 1814, avant qu’il ne resurgisse un demi-siècle plus tard avec son vertigineux dôme en fonte de 4 000 tonnes.

La Maison-Blanche

Symbole de la présidence américaine, la MaisonBlanche est aussi et avant tout un lieu de résidence… Si son faste suscite l’admiration des visiteurs, son charme réside plus dans toutes les petites traces laissées ici et là par ceux qui y ont vécu auparavant, c’est-à-dire tous les présidents américains depuis John Adams.

United States Holocaust Memorial Museum

Un musée bouleversant, à voir absolument pour mieux comprendre l’Holocauste. Le visiteur reçoit la carte d’identité d’une victime, dont le parcours est dévoilé au fil d’une plongée dans un passé jalonné par les ghettos, les wagons et les camps de la mort. Le musée présente aussi l’autre visage de la nature humaine, en illustrant les risques encourus par de nombreux citoyens pour venir en aide aux persécutés.

Reynolds Center for American Art and Portraiture

Si vous ne devez visiter qu’un seul musée d’art à Washington, choisissez le Reynolds Center. Regroupant la National Portrait Gallery et l’American Art Museum, il conserve sans aucun doute la plus belle collection d’art américain du monde. Celle-ci est présentée sur trois étages à l’intérieur du bâtiment de l’Office national des brevets, un petit joyau néoclassique du XIXe siècle où se tint le second bal inaugural de Lincoln.

National Archives

Certes, l’attente, au milieu d’une multitude de groupes scolaires, est interminable. Mais vous oublierez vite ce désagrément en pénétrant dans la rotonde et en découvrant les textes fondateurs de la nation américaine : les parchemins jaunis de la Déclaration d’indépendance, de la Constitution et du Bill of Rights (Déclaration des droits) portant les signatures de figures historiques comme John Hancock, Benjamin Franklin ou encore Thomas Jefferson.

Arlington National Cemetery

Plus de 400 000 soldats et membres de l’armée américaine reposent dans ce cimetière militaire. Sur 252 ha vallonnés, de simples pierres blanches marquent les tombes de soldats tombés lors de toutes les guerres menées par les États-Unis depuis la guerre d’Indépendance. Il n’est pas rare de voir des familles réunies autour d’un cercueil tendu d’un drapeau ou d’entendre le son d’un clairon résonner.

Mis à jour le : 3 octobre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Est américain

Paramètres des cookies