Lonely Planet

Ouest américain : Les Incontournables

Le meilleur de l'Ouest américain

A voir à faire dans l'Ouest américain : les villes, sites naturels et parcs nationaux, road trips... l'info pour ne rien manquer pendant son voyage dans l'Ouest des USA !

Yellowstone National Park

Avec ses geysers, ses sources chaudes, ses fumerolles, ses vasques de glaise bouillonnante et autres merveilles géologiques – ainsi que l’impressionnant Mt Washburn, pic central aux panoramas extraordinaires –, Yellowstone est la quintessence – et le premier – des parcs nationaux américains. Sa cascade spectaculaire, son auberge historique et la multitude de bisons, élans, wapitis, ours et loups gris (réintroduits en 1996, ils sont à ce jour 80), viennent compléter ce cadre idyllique. Figure mythique du parc, l’Old Faithful est l’un des plus hauts geysers au monde. 

San Francisco

Avec ses quartiers bigarrés et son atmosphère bohème, San Francisco invite à de longues journées de flânerie. Boutiques hautes en couleur, restaurants de renommée mondiale et vie nocturne animée vous attendent. Il faut jeter un coup d’œil aux cellules de la prison d’Alcatraz, traverser le Golden Gate Bridge et dîner dans le Ferry Building. Sans oublier de prendre au moins une fois le tramway. L’océan n’est jamais loin, et on se surprend à l’apercevoir, au détour d’une rue. Difficile de ne pas tomber sous le charme !

Vignobles de Californie

Les collines couvertes de vignes des vallées de Napa, de Sonoma et de la Russian River attirent les voyageurs au nord de San Francisco. Goûtez au confort d’un bungalow haut de gamme dans la très sophistiquée ville de Napa, pique-niquez dans les environs de la paisible Sonoma ou dégustez un pinot noir aux arômes complexes près de la Russian River. Mais ce n’est que le début : la Californie compte plus de 100 régions viticoles reconnues. Le film Sideways (2004) a rendu célèbres celles à l’ouest de Santa Barbara. Vignoble de la Napa Valley.

Las Vegas

Vous pensiez avoir cerné l’Ouest et voilà que surgit Vegas. Sous les néons du Strip, le “terrain de jeu de l’Amérique” en met plein les yeux avec ses spectacles de fontaines, son volcan en éruption ou sa propre tour Eiffel. Les bons restaurants, les spectacles du Cirque du Soleil et le Mob Museum offrent une alternative judicieuse aux casinos. Il est bien rare que les joueurs, attirés par leurs charmes vénéneux et leurs couleurs clinquantes, en sortent vainqueurs.

Grand Canyon National Park

L’immensité brute du Grand Canyon laisse bouche bée. Cette faille, creusée il y a 2 milliards d’années, nous révèle les secrets géologiques de la Terre dans toute leur beauté, une merveille naturelle faite de crêtes rocheuses où jouent soleil et ombre, de buttes rouges et d’oasis luxuriantes où serpente le Colorado. Au début du XXe siècle, Theodore Roosevelt déclara qu’il “n’avait pas d’égal en ce monde”. Et les millions de visiteurs qui s’y pressent chaque année semblent lui donner raison.

Vieilles villes de l’Ouest

Ne vous fiez pas aux surnoms peu engageants des anciennes villes minières : Jerome, en Arizona, autrefois “ville la plus cruelle d’Amérique”, et Tombstone, “la ville trop dure pour mourir”, sont fascinantes. Situées comme il se doit au bout d’une longue route pittoresque, elles ont su préserver et entretenir l’esprit de l’Ouest, son passé rude et mouvementé. Au Nouveau-Mexique, Silver City, la “ville la plus riche de la Terre”, partage avec elles certains traits communs. 

Los Angeles

Terre d’asile des rêveurs – et des ambitieux –, cette ville côtière sous le soleil résonne d’une énergie particulière. Découvrez des secrets de tournage lors d’un circuit organisé, assistez à un concert au Walt Disney Concert Hall, ou promenez-vous dans les jardins et les galeries d’art du Getty Center. Pour observer les étoiles, rendez-vous au Griffith Observatory. Si vous préférez celles d’Hollywood, dirigez-vous vers The Grove. En restant une heure sur la plage, il est presque garanti d’apercevoir une célébrité.

Disneyland, California Adventure et Orange County

Le célèbre parc à thème d’Orange County fait tourner la tête : parades, acrobaties, feux d’artifice au-dessus du château de Blanche-Neige… À côté, California Adventure met en lumière les trésors de l’État : studios d’Hollywood, promenade le long de l’océan, dégustation des vins californiens… La côte d’Orange County c’est aussi des centres commerciaux luxueux, des réserves naturelles peuplées d’oiseaux et des plages magnifiques. Ci-dessous : Laguna Beach.

Yosemite National Park

Ce parc national est le “parc des plus grands plaisirs” et le “grand temple” de John Muir. Prairies émaillées de fleurs sauvages, vallées sculptées par les glaciers et les tremblements de terre… où que vous marchiez, la nature est majestueuse : cascades tonitruantes dégringolant de falaises abruptes, énormes dômes granitiques, ancestraux séquoias géants. Passez une nuit de pleine lune au Glacier Point ou, en été, empruntez la vertigineuse Tioga Rd.

Portland

Tout le monde aime cette ville sympathique et bigarrée, heureux mélange d’étudiants, d’artistes, de cyclistes, de hipsters, de jeunes familles, de vieux hippies, d’écolos… On y trouve des restaurants de qualité, de la bonne musique, une vaste offre culturelle et un réel engagement dans le développement durable. Un seul problème : il faudra bien en partir un jour. 

Route 66

La “Mother Road” (Mère de toutes les routes) des États-Unis déroule son ruban d’asphalte de Chicago à Los Angeles. Vestiges rétro, restos drive-in, diners familiaux et motels des années 1950 jalonnent son parcours. Et ce sont bien ces touches au kitch assumé qui la rendent si mémorable. Voir les ânes mendier le long de la route, dormir au Wigwam Motel dans un tipi de béton, manger au Snow-Cap Drive In de Seligman et s’éblouir des néons de Tucumcari sont autant d’expériences inédites. 

Seattle

À la pointe du progrès, cette ville du Pacific Rim (bord du Pacifique) a la faculté de transformer les idées locales en marques internationales. Seattle a gagné sa place au panthéon des “grandes” métropoles américaines grâce à sa scène musicale renommée, sa culture florissante des cafés indépendants et son penchant pour les nouvelles technologies. Elle a su toutefois conserver son authenticité et cultive le goût pour des productions locales. À ce titre, le Pike Place Market est sans doute le meilleur marché du pays. Ci-dessus : La Space Needle.

Mt Rainier

Par temps clair, le Mt Rainier trône au-dessus de Seattle, offrant un somptueux écrin à la Cité d’Émeraude. Coiffé de neiges éternelles, ce volcan actif de 4 392 m est au cœur du Mt Rainier National Park. Le parc permet de belles randonnées dans des prairies couvertes de fleurs alpines, au milieu d’une forêt pluviale tempérée, ou sur la Wonderland Trail, un sentier de 150 km. Si vous êtes en bonne condition physique et avez le goût de l’aventure, vous pouvez aussi essayer de grimper jusqu’au sommet du pic : vous traverserez les plus grands glaciers du pays après ceux de l’Alaska.

San Juan Islands

Prendre un ferry pour les San Juan Islands, paisible archipel au nord du Puget Sound, entre l’État de Washington et l’île de Vancouver, c’est faire un voyage dans le temps. Sur quelque 450 îles (simples promontoires rocheux pour la plupart), il n’en est guère qu’une soixantaine d’habitées, et quatre seulement à être desservies régulièrement par les ferries. Chacune a ses particularités géographiques et culturelles, et c’est la nature qui prédomine ici. Vélo, kayak, observation des orques et détente seront au programme. Ci-dessus : orque, San Juan Islands.

Autoroutes côtières

En Californie, la Hwy 1, la Hwy 101 et la I-5 relient quelques-unes des plus grandes agglomérations comme San Diego, LA et San Francisco en longeant des falaises vertigineuses. Au nord, la Hwy 101 descend vers l’Oregon et ses caps balayés par le vent. Les fans de Twilight pousseront jusqu’à l’Ecola State Park, repaire des loups-garous de La Push, dans l’État de Washington. De l’autre côté de la Columbia River s’étendent les forêts humides de l’Olympic National Park (p. 205, Washington). Ci-dessous : Hwy 1, Californie.

Les déserts

Le cactus Saguaro est l’une des figures emblématiques de l’Ouest américain. Originaire du désert de Sonora, il résiste aux conditions les plus extrêmes. Quatre déserts – ceux de Sonora, de Mojave, de Chihuahua et du Grand Bassin – s’étirent à travers le Sud-Ouest. Chacun possède son propre climat et une variété surprenante de reptiles, de mammifères et de plantes parfaitement adaptées au milieu. Randonner à travers cette merveilleuse nature est une expérience unique. Ci-dessous : Saguaro National Park

Histoire et culture amérindiennes

Le Sud-Ouest est riche en sites indiens, fascinants de diversité. Pour vous familiariser avec la culture des premiers habitants de l’Amérique, grimpez jusqu’aux habitations troglodytes des anciens Pueblos dans les falaises du Colorado et du Nouveau-Mexique, étudiez les pétroglyphes à Sedona ou visitez les réserves navajo et hopi, en Arizona. L’art ancestral n’est pas resté figé dans le temps : paniers, tapis et bijoux d’aujourd’hui revisitent avec bonheur les traditions anciennes. 

Rocky Mountain National Park

Vu le défilé de camping-cars qui sillonnent péniblement la Trail Ridge Rd, le Rocky Mountain National Park peut sembler un peu trop fréquenté. Mais dès qu’il n’y a plus que le sentier devant soi, le parc apparaît dans toute sa majesté, sauvage et splendide. Des randonnées épiques le long de la Continental Divide National Scenic Trail aux sympathiques promenades autour du Bear Lake, tout le monde y trouve son compte. Quelques pas suffisent pour s’immerger vraiment dans la nature.

Zion National Park et Bryce Canyon National Park

Les hautes roches rouges du Zion National Park recèlent bien des trésors : gracieuses cascades, gorges étroites et jardins suspendus. Cette terre des merveilles se trouve près de l’Angels Landing, point d’arrivée du vertigineux Angels Landing Trail. Les amateurs de paysages extraordinaires se rendront au Bryce Canyon National Park, où les flèches rocheuses évoquent une forêt magique d’arbres de pierre à la Tolkien.

Santa Fe et Taos

Quatre fois centenaire, la fringante ville de Santa Fe est toujours à la pointe de la mode. Le vendredi soir, Canyon Rd fait le plein d’amateurs d’art venus à la rencontre des artistes exposés dans plus de 75 galeries. Les musées y sont eux aussi nombreux, tout comme les excellents restaurants et magasins. Les artistes convergent également dans les galeries de Taos, qui compte en outre son lot d’amateurs de ski, d’écolos et de vedettes venues changer d’air. 

Microbrasseries

Nées en Angleterre à la fin des années 1970, les microbrasseries se sont particulièrement développées dans l’Ouest américain. De Moab à Missoula, vous en trouverez au moins une dans chaque ville un tant soit peu importante, et les saveurs sont au rendez-vous. La palme du meilleur slogan revient à la Polygamy Porter du Wasatch Brew Pub & Brewery : Why have just one? 

Columbia River Gorge

Sculpté par le puissant fleuve au cœur de la chaîne des Cascades, la Columbia River Gorge est une merveille géologique. Marquant la frontière entre le Washington et l’Oregon, cette gorge aux cascades incroyables offre un terrain de randonnée rêvé entre de riches cultures fruitières (pommes, poires et cerises). Les amateurs de planche à voile ou de kitesurf rejoindront Hood River, petite ville des sports de l’extrême.

Boulder, Colorado

Nichée au pied de l’emblématique chaîne des Flatirons, Boulder jouit d’un emplacement agréable. L’ouverture d’esprit prime ici, jeunes cadres dynamiques, hippies ou culturistes se mêlant joyeusement. Des foules de cyclistes parcourent son couloir vert, le Boulder Creek Bike Path qui la relie aux parcs du comté, financé par l’Open Space Tax, impôt environnemental. La rue piétonne de Pearl St Mall est au cœur de la vie nocturne estudiantine. À bien des égards, Boulder est, plus que Denver, le centre touristique de la région.

Glacier National Park

Au nombre de 150 en 1850, les glaciers du Glacier National Park ne sont plus que 25. Ce vaste parc national du Montana n’en mérite pas moins une visite. Les guerriers de l’asphalte s’attaqueront à la Going-to-the-Sun Road, superbe route panoramique de 80 km, les randonneurs aux 1 100 km de sentiers, et tous les amoureux de la nature observeront les wapitis, les loups, les grizzlys (à bonne distance) et la flore, avec ses arbres, ses fleurs sauvages, ses mousses
et ses champignons.

Monument Valley et Canyon de Chelly

“Puissè-je marcher dans la beauté” est la dernière ligne d’une célèbre prière navajo. Monument Valley, dans la réserve des Navajo, est l’emblème de cette beauté, avec ses buttes escarpées et ses tours dressées. On la retrouve aussi dans les ailes des oiseaux survolant le Canyon de Chelly, verdoyante vallée où les cultivateurs travaillent encore la terre au pied d’anciens habitats troglodytes. Vous serez ici le bienvenu et la beauté navajo tient aussi en cela.

 

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Ouest américain