Panama

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Panama
  4. Les Incontournables

Panama : Les Incontournables

Le meilleur du Panama

A voir à faire au Panama : villes, sites historiques incontournables, plages et parcs nationaux... toute l'info pour ne rien manquer pendant son voyage au Panama.

Panamá

Centre économique du pays, la capitale panaméenne s'étire sur 10 km le long de la côte Pacifique, entre Panamá La Vieja, à l'est, et le canal de Panama, à l'ouest. Le vieux quartier de San Felipe (ou Casco Viejo) surplombe la mer dans la partie sud-ouest de la ville. Ses beaux bâtiments décrépis, agrémentés d'élégants balcons, évoquent la splendeur passée de l'époque coloniale. L'endroit recèle en outre un certain nombre d'églises anciennes et de musées (musée du Canal de Panama, musée d'Histoire). Vous pourrez vous promener le long du Paseo de la Bavedas, au sommet de la digue construite par les Espagnols il y a quatre siècles. Avec ses gratte-ciel d'un modernisme agressif, le quartier financier de via España se situe à l'opposé de ce charme suranné.
À la périphérie se dressent les ruines de Panamá La Vieja, la vieille ville fondée par le conquistador espagnol Pedro Arias de Avila en 1519. Si le spectacle de la nature vous séduit davantage que les vieilles pierres, ne manquez pas de visiter le parc national de Sobreranía et ses 265 ha de forêt vierge, le parc naturel Metropolitano, le jardin botanique et le zoo.

Le canal de Panamá

Merveille d'ingénierie, le canal de Panama constitue l'un des plus importants du genre. Il s'étend sur 80 km entre la capitale, sur la côte Pacifique, et Colón, sur l'Atlantique. Plus de 12 000 bateaux l'empruntent chaque année. Les énormes bâtiments qui naviguent dans cette voie d'eau étroite, encadrée de chaque côté par la forêt vierge, créent un spectacle inoubliable. À l'écluse de Miraflores, à la lisière nord-est de la capitale, une plate-forme permet aux visiteurs de découvrir ce site étonnant et ses activités. Un musée présente des maquettes et un film sur le canal. Des bateaux partent de Balboa, une banlieue ouest de Panama, pour une excursion de 5h à travers les écluses jusqu'au lac de Miraflores.

L'île de Taboga

Cette île charmante, à 20 km au sud de Panama, possède une plage agréable et de splendides étendues de forêt vierge protégées. Elle abrite l'une des plus importantes colonies de pélicans d'Amérique latine. On la surnomme l' "île des fleurs" car à certaines périodes de l'année, l'air embaume du parfum des espèces végétales. La colonisation de Taboga remonte au XVIe siècle, avant même celle du Panama, comme en témoigne sa petite église construite en 1550. C'est de Taboga que Pizarro embarqua en 1524 pour le Pérou. La fête locale qui a lieu le 16 juillet comprend des processions et des célébrations nautiques. L'île se trouve à 1h de bateau de Balboa.

Boquete

Réputée pour la douceur de son climat et son cadre naturel préservé, la petite ville de Boquete se niche au cœur d'une vallée escarpée, à 35 km au nord de David. Elle se prête parfaitement à la randonnée pédestre ou à cheval et à l'observation des oiseaux. Elle offre par ailleurs une fraîcheur appréciable comparée à la plaine. On y cultive des fleurs, du café et des agrumes célébrés lors de la Feria de las Flores y del Café, au mois de janvier. Boquete constitue une excellente base pour entreprendre l'ascension du volcan Barú (3 475 m), à 15 km à l'ouest, ou visiter les 14 300 ha du parc national qui l'entoure.

L'archipel de San Blas

Les 378 îles de l'archipel de San Blas s'éparpillent le long de la côte caribéenne, du golfe de San Blas pratiquement jusqu'à la frontière colombienne. Elles forment une province autonome gérée par ses habitants, les Indiens Kuna. Ces derniers ont conservé leur système économique, leur langue et leurs coutumes propres. L'archipel vit du commerce des noix de coco, de la pêche et du tourisme. On peut y pratiquer la baignade et la plongée avec ou sans bouteille (la période d'avril à juin offre les meilleures conditions). Achutupu, Kagantupu et Coco Blanco sont les îles les plus intéressantes. Il existe des liaisons aériennes depuis la capitale et les bateaux des marchands Kuna prennent des passagers au départ de Colón.

 

Articles récents