Panama

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Panama
  4. Fêtes et festivals

Panama : Fêtes et festivals

Agenda du Panama

 Le carnaval se déroule pendant les quatre jours qui précédent le mercredi des Cendres. Il se traduit par de la musique, des danses et un grand défilé de Mardi gras. Panama et Las Tablas se classent au premier rang pour la qualité des festivités. Les célébrations de la Semaine sainte ont une résonance particulière à Villa de Los Santos, dans la presqu'île d'Azuero. Le 21 octobre, la procession du Christ noir attire à Portobelo des pèlerins venus de tout le pays.   

Jours fériés

1er janvier Nouvel An
9 janvier Jour des martyrs
Février-mars Carnaval
Mars-avril Semaine Sainte
1er mai Fête du travail
15 août Fondation du Vieux Panama
Octobre Toussaint
3 novembre Indépendance de la Colombie
10 novembre Premier appel de l'Indépendance
28 novembre Indépendance de l'Espagne
8 décembre Fête des mères
25 décembre Noël

  

Janvier

Cœur de la saison sèche et pic de la saison touristique, c’est la période idéale pour le kitesurf et la baignade dans les eaux chaudes de la côte pacifique, où le vent est aussi de la partie.

Panama Jazz Festival 

Ce festival d’une semaine est l’un des grands événements artistiques de la ville de Panamá. Il attire des vedettes internationales du jazz, du blues, de la salsa et d’autres genres musicaux. Les événements en plein air ont lieu dans toute la ville et sont généralement gratuits.

Fiesta del Mar (www.fiestadelmarpanama.com)

Fin janvier, sur la minuscule Isla Taboga, accessible en bateau depuis la ville de Panamá, cette nouvelle fête redonne vie à la culture insulaire le temps d’un week-end mêlant calypso, danse et événements culinaires. 

 

Mars

C’est le bon moment pour surfer, côté Pacifique comme côté Caraïbes. La haute saison touche à sa fin. Plusieurs fêtes religieuses ont lieu en février et mars. 

Carnaval

Les quatre jours précédant le mercredi des Cendres, la capitale et la Península de Azuero sont en effervescence. Pendant cette période où tout est permis se succèdent parades, batailles d’eau, événements costumés et concerts jusqu’au petit matin.

Festival de Diablos y Congos

Tous les deux ans, deux semaines après le Carnaval, les Congos célèbrent la rébellion de leurs ancêtres esclaves par des danses entraînantes avec masques et costumes somptueux. Les participants endossent le rôle d’esclaves en fuite et capturent les passants.

 

Semana Santa

Pendant la semaine précédant Pâques, le pays accueille de nombreuses manifestations, notamment une reconstitution de la Passion du Christ. Le Vendredi saint, des processions religieuses ont lieu à travers tout le Panamá.

Mai

Des averses sporadiques et rafraîchissantes rendent en général le temps agréable dans tout le pays. Sur la côte caraïbe débute la période de nidification des tortues luths et des tortues vertes, qui va durer cinq ou six mois.

Fiesta de  Corpus Christi

Quarante jours après Pâques, à La Villa de Los Santos, cette fête religieuse s’accompagne de festivités colorées. Des danseurs masqués et costumés incarnant des anges, des démons, des diablotins et d’autres créatures exécutent danses et acrobaties. En mai ou juin. 

Juillet

C’est le milieu de la saison des pluies, mais le temps reste relativement sec sur la côte caraïbe. Comme c’est également la basse saison touristique, les hôtels proposent des tarifs plus intéressants.

Nuestra Señora del Carmen

La fête de la sainte patronne de l’Isla Taboga, le 16 juillet, commence par une procession de la Vierge, suivie de spectacles de cracheurs de feu, de jeux et de danses.

Virgen del Carmen

Le 16 juillet, la côte de Veraguas fête la Vierge du Carmen. Des bateaux décorés naviguent au large des îles et de Santa Catalina, tandis que chants et incantations demandent la protection des bateaux de pêche.

Fiesta de Santa Librada

La fête de la sainte patronne de Las Tablas, qui comprend le Festival de la pollera, est célébrée le 19 juillet. Les festivités durent quatre jours, avec de grandes fêtes de rue, des messes solennelles et des processions dans la Península de Azuero. 

Août

Des baleines à bosse viennent se reproduire dans l’Archipiélago de Las Perlas. À la mi-août, la ville de Panamá commémore sa fondation en 1519. La saison des pluies se poursuit.

Festival del Manito Ocueño

Cette fête folklorique mêlant musiques et danses traditionnelles est l’une des plus belles du Panamá. Organisée la troisième semaine d’août dans le village d’Ocú, elle dure trois jours et a pour point d’orgue un mariage à la mode rurale. 

Septembre

La pluie se calme un peu, en particulier dans la capitale. C’est encore la basse saison, mais c’est une bonne période pour explorer le pays sans avoir à réserver.

Feria de la Mejorana

Fin septembre, la plus grande fête folklorique du Panamá attire les musiciens et danseurs traditionnels de tout le pays. Ils affluent vers le village de Guararé, dans la Península de Azuero. La fête s’accompagne de défilés de chars à bœufs et de cocktails à base de seco (alcool de canne à sucre). 

Octobre

La tradition du Día de la Raza (“jour de la race”, ou jour de Colomb), célébré le 12 octobre, est controversée. Quoi qu’il en soit, les fanfares de lycéens s’en donnent alors à cœur joie. Des fêtes d’une grande diversité ont lieu partout dans le pays et méritent le détour.

Festival de Nogagope

Du 10 au 12 octobre, les Guna convergent vers l’Isla Tigre pour trois jours de danses traditionnelles endiablées. Le spectacle est saisissant et authentique. Une foire se tient les quatre jours suivants, avec des expositions artistiques et des courses de canoë.

Festival del Cristo Negro

Le 21 octobre, des milliers de gens rendent hommage au Christ Noir de Portobelo. Beaucoup de pèlerins arrivent à pied de la capitale pour honorer ce faiseur de miracles. Après une procession nocturne, on danse et on boit jusque tard dans la nuit.

Toro Guapo

Le “Joli Taureau”, l’une des plus belles fêtes du pays, a lieu dans la ville d’Antón (Coclé) pendant trois jours, la deuxième semaine d’octobre. 

Novembre

Évitez les voyages d’affaires au Panamá en novembre et décembre : la vie du pays semble s’arrêter lors des jours fériés célébrant l’Indépendance en novembre, auxquels succèdent les vacances de Noël. La ville de Panamá se vide et les plages se remplissent.

Día de Independencia

Le Panamá s’est émancipé de l’Espagne un 28 novembre, date à laquelle on fête l’indépendance dans tout le pays. Les Panaméens se rendent à la plage et arrosent dignement cet événement historique. Réservez très tôt votre hébergement.

 
 
 

 

 
Mis à jour le : 12 septembre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : Comprehensive and inspirational guides with thousands of detailed listings, reviews and recommendations for…

Paramètres des cookies