Lonely Planet

Honduras

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Honduras
  4. Comment s'y rendre

Honduras : Comment s'y rendre

Depuis/vers le Honduras

Les villes de Tegucigalpa et San Pedro Sula font partie du réseau aérien international. Elles sont fréquemment reliées par des vols directs aux autres capitales d'Amérique centrale et à de nombreuses villes d'Amérique du Nord. Une taxe d'aéroport de 27 $US est exigée à la sortie du pays.
Les postes-frontières du Honduras sont ouverts tous les jours de 7h environ à 17h ou 18h. Le passage de la frontière est soumis au paiement d'un bakchich symbolique qu'il vaut mieux accepter de payer sauf si la somme demandée est excessive. Les principaux points de passage pour le Guatemala se trouvent à Agua Calliente et El Florido, pour le Salvador à El Amatillo et El Poy, et pour le Nicaragua à El Espino, Guasaule et Las Manos. Des bus desservent régulièrement tous les postes-frontières, mais il faut généralement franchir la frontière à pied et prendre un autre bus ensuite.
La "Jungle Trail", l'ancienne piste qui reliait Puerto Cortés au Honduras et Puerto Barrios au Guatemala, est actuellement presque entièrement pavée. Les bateaux qui faisaient la navette entre Omoa et Livingston, au Guatemala, ne fonctionnent pratiquement plus aujourd'hui.
Bien qu'il n'existe aucune ligne maritime officielle au Honduras, il est souvent possible d'embarquer sur un navire de pêche ou un cargo en payant son passage. Il faut négocier directement avec le capitaine. Sur la côte caraïbe, renseignez-vous à Puerto Cortés, La Ceiba, Puerto Castilla, Tela ou dans les îles de la Bahía. Les destinations les plus fréquentes sont Puerto Barrios (Guatemala), Belize, Puerto Cabezas (Nicaragua), les Antilles, la Nouvelle-Orléans et Miami (États-Unis). Sur la côte pacifique, vous trouverez sans doute un bateau à San Lorenzo pour vous rendre au Nicaragua ou au Salvador.

Articles récents