Chili

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Chili
  4. Les Incontournables

Chili : Les Incontournables

Le meilleur du Chili

A voir à faire au Chili : les sites à visiter, les meilleures villes et parcs nationaux, des idées de découvertes en dehors des sentiers battus...

Santiago du Chili

Moins réputée que celle de Buenos Aires ou de Rio de Janeiro, la vie nocturne de la capitale chilienne ne cesse toutefois de prendre de l’ampleur. Voyez plutôt ce que peut donner une nuit typique à Santiago : des chefs de renommée internationale réinventent les classiques de la cuisine chilienne dans les restaurants bio de Providencia, une clientèle huppée sirote des cocktails au pisco en jouissant du panorama unique qu’offre le toit de l’hôtel W sur les Andes et la fête bat son plein jusqu’à l’aube dans les bars et les salles de concerts alternatives de Bellavista. A Santiago, ne manquez pas la Chascona, la demeure de Pablo Neruda. Carte : 1

Le Parque Nacional Torres del Paine

Steppe sans fin et forêts sinueuses, l’itinéraire pour accéder aux spectaculaires aiguilles granitiques tient du rite de passage. Si Las Torres ont donné leur nom au parc national Torres del Paine, c’est qu’elles en sont l’attraction phare. Mais pas la seule, loin s’en faut. Explorez la surface accidentée du Glacier Grey, arpentez les alentours paisibles du circuit, pagayez dans les eaux calmes du Río Serrano ou gravissez le Paso John Gardner pour jouir d’un panorama sans pareil sur les étendues de glace du Sud. Carte : 2

L'île de Pâques

Dressés sur des ahu (plateformes de pierre), les énigmatiques moais (statues) constellent l’île de Pâques. La croyance veut que ces gigantesques personnages incarnent les ancêtres du clan. Mais le moyen par lequel ils furent acheminés jusqu’à leurs plateformes partage toujours les spécialistes. Des envies de plage paradisiaque ? Anakena est l’endroit qu’il vous faut. La plus longue et la plus courue des plages de l’île de Pâques est une étendue de sable blanc baignée d’une eau turquoise et bordée d’un bouquet de cocotiers. Quelques restaurants de plage, des zones de pique-nique couvertes et d’autres commodités vous y attendent. Mais la magie d’Ankena réside avant tout dans les deux superbes sites archéologiques qui composent sa toile de fond. Une plage idyllique bordée de majestueux moais, que demander de plus ? Carte : 3

L’ascension du Volcán Villarrica et la région des Lacs

Il gronde et éructe, mais séduit toujours. Si vous décidez d’atteindre le cratère fumant du Volcán Villarrica, vous serez impressionné par le sommet enneigé de ce géant de 2 847 m. Montée d’adrénaline garantie. Pas d’inquiétude : la dernière éruption remonte à 1984 ! 
Celui-ci est situé dans la région des Lacs, que l'on rejoint généralement via Pucón. Ne vous arrêtez pas à son nom : les étendues d’eau turquoise et glacée qui dominent ses paysages n’en sont pas le seul attrait, loin s’en faut. Les sommets enneigés de ses hauts volcans au cône parfait, ses charmants villages, ses somptueux parcs nationaux, son offre persifiée en sports et activités de plein air et sa singulière culture latino-germanique font de la Región des Lacs bien plus qu’une simple zone lacustre. Carte : 4

Le surf sur la côte nord vers Arica

Attirés par une houle incessante, de superbes reef breaks et un rivage désert, les surfeurs affluent toute l’année à Iquique et à Arica, les deux capitales du surf au Chili. Les vagues creuses et monumentales, essentiellement des gauches, sont propices aux compétitions, particulièrement en juillet et août. N’oubliez pas votre combinaison et vos chaussons : ici, les oursins pullulent et l’eau est froide, courant de Humboldt oblige. Carte : 5

Les églises de Chiloé

Bâties à l’initiative des missionnaires jésuites, les églises en bois des XVIIe et XVIIIe siècles de Chiloé (p. 294), sont un bel exemple de fusion réussie entre des traditions culturelles européennes et indiennes, et arborent des couleurs chatoyantes. Quatorze d’entre elles figurent sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Leur survie symbolise la troublante résilience des Chilotes. Carte : 6

Les vignobles de la vallée de Colchagua

Si vous avez eu l’occasion de goûter au vin chilien, le charme de la vallée de Colchagua près de Santa Cruz vous est peut-être déjà familier. La chaleur du soleil et la richesse du sol de la région viticole la plus célèbre du Chili, située à quelques heures au sud de Santiago, sont les ingrédients clés de l’un des meilleurs cabernets sauvignons d’Amérique du Sud. Offrez-vous une dégustation dans les caves d’un vignoble : le très chic Lapostolle, le traditionnel Viu Manent ou encore Emiliana, un vignoble bio aux innovantes méthodes biodynamiques. Carte : 7

Les charmes du Valle de la Luna et des geysers du Tatio

Autour de San Pedro de Atacama. Perché au sommet d’une dune géante à l’heure où le soleil se couche, ne manquez pas le spectacle surréaliste qu’offre le sable du désert se parant de teintes multicolores, avec au loin les volcans et l’ondulante Cordillera de la Sal en toile de fond. Dans la Valle de la Luna, lorsque commence l’explosion de couleurs du soleil couchant, vous avez tôt fait d’oublier la foule autour de vous venue elle aussi profiter de l’instant.  Après cette visite, habillez-vous chaudement pour cette escapade d’une journée au cœur des geysers bouillonnants, des cratères fumants et des fumerolles gazeuses du Tatio. Perchée à 4 300 m d’altitude, c’est la zone de geysers la plus haute du monde. Écoutez comme la terre grogne, siffle, crache et gargouille tandis que le soleil s’élève au-dessus de la cordillère, l’éclaboussant soudain d’une palette surréaliste de rouges, de violets, de verts et de bleus. Carte : 8

La vallée de l’Elqui

Faites une pause dans la luxuriante vallée de l’Elqui, près de la Serena : terre de la défunte poètesse et Prix Nobel Gabriela Mistral. Poésie, pisco, villages de charme et cieux étoilés caractérisent cette région mystique truffée de retraites spirituelles, d’auberges écolos, d’observatoires et de distilleries artisanales. Au programme : nettoyage de l’aura, fruits gorgés de soleil et cuisine fusion parfumée aux herbes andines. Carte : 9

Les trois joyaux de l’Araucanie

Le Sur Chico à l'est de Temuco compte sept parcs nationaux parmi lesquels la Reserva Nacional Malalcahuello-Nalcas et le Parque Nacional Conguillío dont les étendues calcinées sont le fruit de la colère des volcans Lonquimay et Llaima. Avec le Parque Nacional Tolhuaca, planté de pins du Chili et baigné de lagunes aux couleurs intenses, ils sont un concentré de toutes les merveilles de la région. Carte : 10

Road trip sur la Route australe

Ponctuée de parcs et de maisons de pionniers, cette route mythique partant de Puerto Montt parcourt 1 240 km dans l’arrière-pays andin pour mener…nulle part. Elle fut construite sous le régime de Pinochet afin de relier l’une des régions les plus isolées du Chili au reste du pays. La liaison est néanmoins précaire. Si vous avez du temps, ses ramifications valent le détour. À la clé : glaciers, villages de bord de mer ou hameaux de montagne. Carte : 11

Puerto Williams, l’extrême Sud

Ici, tout au bout des Amériques, les poulains s’ébattent dans la grand-rue et les marins racontent leurs voyages autour du monde. Le principal attrait de Puerto Williams réside dans la traversée du canal Beagle, en ferry ou en bateau, qui vous y conduira. Pour le reste, c’est le genre d’endroit où tout le monde vous appellera par votre prénom après quelques jours. Soif d’aventure ? Optez pour le circuit Dientes de Navarino, une randonnée de 5 jours sur fond de pics escarpés. Carte : 12

Le Valle Chacabuco (Parque Nacional Patagonia)

Surnommé “le Serengeti du Cône Sud”, ce nouveau parc situé non loin de Chile Chico est parfait pour découvrir l’incroyable faune patagonne. Superbement rénové, cet ancien ranch miteux est devenu un vrai parc modèle. Accordez quelques jours à l’exploration de ses sentiers menant à des lagons turquoise, traversant une steppe ondulante et longeant la ligne de faîte, ou contentez-vous d’observer les animaux depuis la route principale conduisant à la frontière argentine non loin de la Ruta 40. Carte : 13

Los Pingüinos, Punta Arenas

Chaque année, 60 000 couples de manchots de Magellan se retrouvent sur l’île de Magdelena, au large de Punta Arenas. Les regarder se dandiner de-ci de-là, surveiller leurs nids, nourrir leur adorable progéniture et jeter un regard curieux aux visiteurs mérite l’excursion. Le phare, converti en bureau d’information, est également à voir. L’île est régulièrement desservie par des ferries depuis le continent. Les manchots y résident d’octobre à mars. Carte : 14

Les collines de Valparaíso

Si Valparaíso figure sur les cartes, c’est avant tout pour son port animé. Ce sont pourtant ses collines abruptes qui ont inspiré des générations de poètes, d’artistes et de philosophes. Un labyrinthe de sentiers sinueux, des maisonnettes colorées, de vieux funiculaires et des lampadaires s’y accrochent, volant la vedette à la mer en contrebas. Avec ou sans plan, vous êtes à peu près sûr de vous perdre. Alors laissez-le à l’hôtel, cela fait partie de l’expérience. Carte : 15

 

Articles récents

Guide de voyage Chili

Guide de voyage Guide de voyage

Une nouvelle édition entièrement mise à jour de ce guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le…