Zambie : Sécurité

Désagréments et dangers en Zambie

La Zambie est un pays généralement très sûr. Cependant, dans les villes et les secteurs touristiques, il y a toujours un risque de se faire arnaquer ou agresser. Comme partout, il convient de faire preuve de bon sens. En Zambie, les voleurs sont appelés kabwalalas.
Tant que les troubles civils perdurent en République démocratique du Congo, évitez de vous approcher de la frontière entre la Zambie et le Congo, en particulier autour du lac Mweru. Les ambassades étrangères en Zambie mettent en garde quant à la présence de mines (vestiges de la guerre civile de Rhodésie) autour de Sinazongwe, sur les berges du lac Kariba : dans ce secteur, mieux vaut éviter de s’écarter des grands circuits touristiques.
La possession, l’usage et le commerce de drogues à usage récréatif sont illégaux et lourdement sanctionnés.

Femmes seules

Les femmes voyageant seules en Zambie ne rencontrent généralement pas plus de problèmes qu’ailleurs. Elles trouvent d’ailleurs souvent que la Zambie est un pays relativement sûr et accueillant comparé à l’Afrique du Nord, à l’Amérique du Sud et à de nombreux pays occidentaux, et que la bienveillance et la générosité l’emportent sur l’hostilité.
La Zambie abritant une petite population d’origine européenne, les femmes peuvent communiquer avec des hommes du pays — toutes origines confondues — sans qu’il n’y ait d’ambiguïté. Si cela ne signifie pas pour autant que le harcèlement sexuel est inexistant, les femmes blanches du pays se sont évertuées à casser l’image selon laquelle les Européennes sont prêtes à se glisser dans le lit du premier venu.
Notez cependant que le visage conservateur de la Zambie transparait lors des soirées, où les hommes affirment leur domination. Même dans les bars où le sexe faible est "autorisé", les conventions culturelles veulent souvent que les femmes n’entrent pas sans être accompagné d’un homme.
Les Zambiennes (à l’instar de la plupart des Zambiens) sont généralement accueillantes et faciles à aborder, une fois passée la surprise d’avoir affaire à un étranger. Mais certains comportements perdurent, et il est parfois difficile de créer de vrais liens avec les femmes du pays.

Mis à jour le : 18 juin 2014

Articles récents

Paramètres des cookies