Tunisie

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Tunisie
  4. Gabès, Matmata et les ksour

Gabès, Matmata et les ksour

S'étendant du golfe de Gabès jusqu'à la frontière libyenne, cette vaste région reculée du sud de la Tunisie déroule ses paysages désertiques inhospitaliers à mille lieues de ces étendues de sable qui inspirent tant les âmes poètes et romantiques. Partout sur ce territoire d'étendues broussailleuses et de moyennes montagnes escarpées – familier à ceux qui ont voyagé dans l'ouest des États-Unis ou aux fans de La Guerre des étoiles – flotte une impression de fin du monde.
Rares sont les visiteurs à s'aventurer jusqu'ici. La plupart arrivent en 4×4 dans le cadre de « safaris » pour visiter les habitations troglodytiques de Matmata et quelques-uns des villages berbères en ruine perchés sur les collines de Tataouine. On se surprend à fixer les habitations vides aux allures de forteresses en s'imaginant vivre aussi isolé, autant par la distance entre les villages que par la difficulté physique à rendre visite aux voisins. Chaque village compte au moins un ksar (ksour au pluriel), formidable grenier à provisions créé par les Berbères et symbole de la région. Gabès, le terminus de la ligne de chemin de fer, est de facto le principal centre de transport. Or s'il est agréable de se perdre dans sa palmeraie, peu de visiteurs se laissent charmer par cette ville industrielle.

À ne pas manquer

  • Une descente sous terre pour visiter les habitations troglodytiques de Matmata, ou même y dormir
  • Une grimpette jusqu'à l'un des ksour (greniers à grain berbères) perchés sur les collines du sud de Tataouine
  • Un moment de douce torpeur dans une ghorfa (cellule d'engrangement des ksour), près de Metameur