Madagascar

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Madagascar
  4. Sports et activités

Madagascar : Sports et activités

Séjour actif à Madagascar

Descente de rivières

Certains cours d’eau malgaches – Tsiribihina, Manombolo, Mangoky – combleront les amateurs. Leur descente, en pirogue ou en chaland, est cependant rarement sportive. Reportez-vous à l’encadré p. 324, pour connaître les prestataires.

Escalade

La vallée du Tsaranoro (massif de l’Andringitra), dans le Centre-Sud, la montagne des Français et l’archipel de Nosy Hara, dans le Nord, sont équipés. Adressez-vous aux Lézards de Tana, à New Sea Roc et à Camp Catta

Moto et quad

Madagascar est un superbe terrain de jeu pour les adeptes de circuits à moto et en 4x4, qui constituent des moyens exceptionnels d’explorer certains paysages naturels difficilement accessibles en transports publics. À moins de connaître l’île, ne vous aventurez pas seul. Les pistes rendent la conduite délicate à certains endroits. 

Plongée et snorkeling

Madagascar offre de magnifiques sites de plongée. Les plus beaux spots sont les îles et îlots tropicaux ceinturant Nosy Be, les environs de Tuléar, Sainte-Marie et l’extrémité sud de la péninsule de Masoala, dont l’accès reste difficile.
Des clubs souvent homologuées internationalement, ainsi que des hôtels, offrent des cours et des plongées d’exploration (pour plongeurs qualifiés). Vérifiez autant que faire se peut à qui vous avez affaire. Préférez toujours les prestataires qui détiennent une licence officielle (voir l’encadré ci-dessous). Vous ne pourrez vous inscrire pour un “baptême” que lorsque vos aptitudes, votre santé et vos qualifications auront été vérifiées par l’instructeur. Tous les débutants doivent pouvoir nager sur une distance d’au moins 200 m avant de commencer.
À moins d’être habitué aux plongées dans les eaux tropicales, évitez de toucher aux coraux, aux coquillages ou aux poissons, sources éventuelles de piqûres, de coupures ou d’allergies. Méfiez-vous particulièrement des oursins, des pteroïs (poisson hérissé d’épines venimeuses) et des poissons-pierre (venimeux et potentiellement mortels) qui se camouflent efficacement. Apprenez également à reconnaître et à éviter les cônes, mollusques dont la piqûre peut être mortelle.

Randonnée

Sans être une destination phare pour les marcheurs, Madagascar compte quelques belles possibilités de randonnée, dont certaines sont faciles à organiser avec une agence de voyages et des guides locaux. La vallée du Tsaranoro, le massif de l’Andringitra, l’Isalo ou la péninsule de Masoala sont au nombre des itinéraires les plus réputés. Les sentiers, fréquentés par les villageois, ne sont pas balisés, ce qui rend l’assistance d’un guide obligatoire.
Vous pourrez préparer facilement des excursions guidées, de quelques heures à plusieurs jours, dans les nombreux parcs nationaux et les réserves. Les destinations les plus intéressantes vous obligeront toujours à engager un guide et, parfois, à bivouaquer.
Des balades à la journée sont possibles, notamment autour d’Antsirabe et d’Ambositra.

Raids pédestres 

Rando Run Organisation (www.randorun.fr), basée sur l’île voisine de La Réunion, organise à Madagascar plusieurs courses pédestres annuelles : l’Isalo Raid (80, 40 et 15 km), le Marathon de Diégo-Suarez et le Nosy Be Trail.

Surf et kitesurf

Tout au nord, les environs de Diégo-Suarez et la baie de Sakalava regroupent les surfeurs et kiters, qui y trouveront des clubs attirés par le varatraza – le nom local des alizés. Plein sud, Fort-Dauphin et Lavanono sont tout aussi réputés. Reportez-vous à ces localités.

VTT

Le mauvais état des routes, la chaleur et les distances rendent les déplacements à vélo éprouvants à Madagascar. Certains passionnés n’hésitent cependant pas à arpenter la Grande Île à VTT, moyen de transport qui permet de rejoindre des localités que les véhicules peinent à atteindre. Des cyclistes acharnés ont ainsi remonté la côte est entre Fort-Dauphin et Manakara, ou encore entre Soanierana-Ivongo et Maroantsetra. Sans aller jusqu’à ces extrêmes – il s’agit là de véritables raids – les plus motivés trouveront sur l’île de bonnes possibilités de randonnée à VTT. Les vélos loués sur place ne brillent pas par leur qualité et leur entretien. Il est donc sage d’apporter le vôtre si vous comptez passer beaucoup de temps en selle. Des prestataires proposant des raids à VTT à Madagascar sont représentés sur Internet.
Rando Run Organisation (www.randorun.fr), basé à La Réunion, organise chaque année un raid de 10 jours à VTT le long de la côte sud-est, le Malagasy VTT Raid.

Autres sports d’aventure

Madagascar compte quelques possibilités de rafting, canyoning, ULM, spéléologie, parapente, etc. À moins d’être d’un excellent niveau, ne vous aventurez pas seul et n’oubliez pas de souscrire aux assurances adéquates.

Articles récents

Guide de voyage Madagascar

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable à Madagascar