Lonely Planet

Côte d'Ivoire : Les Incontournables

Ce qu'il ne faut pas manquer en Côte d'Ivoire

Abidjan

Abidjan n'était encore qu'une petite ville banale lorsqu'en 1951, les Français percèrent le canal de Vridi, et relièrent le lagon d'Abidjan à l'océan Atlantique faisant de cette ville un excellent site portuaire.
Depuis lors, la capitale ivoirienne a atteint presque 4 millions d'habitants, répartis entre quatre péninsules autour du lagon. Surnommée "le Paris de l'Afrique Occidentale", elle compte de nombreux Français mais aussi des ressortissants des pays voisins, ce qui en fait la cité la plus cosmopolite de la région. De cette ville immense et violente, les visiteurs ne voient généralement que les quartiers les plus cossus, notamment Le Plateau et ses gratte-ciel ou encore Cocody, le quartier résidentiel, mais Treichville (où vous trouverez le plus vaste des quatre marchés), Marcory et Adjamé sont des endroits bien plus intéressants.
À l'Hôtel Ivoire, l'hôtel le plus réputé d'Afrique de l'Ouest, vous trouverez tout : piscine, patinoire, bowling, cinéma, casino, galerie d'art... Allez voir également la cathédrale Saint-Paul, moderne et attirante, le parc du Banco ou encore la plus grande blanchisserie en plein air du continent africain : elle vous offrira le spectacle inoubliable de centaines de fanicos (laveurs) installés à touche-touche en plein milieu de la rivière, frottant avec ardeur des vêtements sur d'immenses rochers maintenus par des pneus de voitures, puis les étalant sur une longueur de 500 m, à même les rochers et l'herbe, sans jamais les mélanger.
Rappelez-vous qu'Abidjan, depuis la fin des années 80, a très mauvaise réputation en matière de criminalité ; ne vous aventurez nulle part seul en ville tard le soir.

Le parc national de Taï

Ce parc national, malheureusement d'accès difficile, est l'une des dernières forêts vierges d'Afrique de l'Ouest. Vous y verrez, dans un environnement paisible et enchanteur, des arbres hauts de 50 m aux troncs massifs et aux racines énormes, des lianes, des rivières turbulentes, des chimpanzés...
Il se situe dans une région humide et pluvieuse et nous vous conseillons de le visiter pendant la période sèche allant de décembre à février. Vous devrez demander un permis auprès du ministère des Eaux et Forêts.

Man

Cette région du centre-ouest du pays, à environ 450 km au nord-ouest d'Abidjan, vous permettra d'admirer, à perte de vue, des collines verdoyantes. Elle est également réputée pour son excellent marché (dans la ville de Man), ses masques villageois et ses danseurs sur échasses, qui se donnent en spectacle pendant la fête des Masques.
La ville de Man constitue un très bon point de départ pour explorer la région : à 5 km se trouve la cascade, une chute d'eau très connue qui se niche au cœur d'une bambouseraie ; à 15 km, la base du mont Tonkoui, la deuxième plus haute montagne du pays, d'où on peut voir le Liberia et la Guinée ; la dent de Man, ange gardien de la région ; les villages de Biankouma, Gouéssésso, Sipitou et Danané.
Air Ivoire dessert Man depuis Abidjan deux fois par semaine, et quelques bus et taxis-brousse s'y rendent plusieurs fois par jour.

Sassandra

Sassandra, à 210 km à l'ouest d'Abidjan, est connue pour ses merveilleuses plages, mais ce qui la distingue plus particulièrement est son village de pêcheurs de l'ethnie Fanti. Vous y verrez un port actif ainsi qu'une jolie rivière et y dégusterez un superbe bangui.
Les plages se situent à l'ouest du village : la Plage Le Bivouac est accessible à pied ; pour les autres, vous devrez prendre un taxi ou faire du stop. La merveille des merveilles est Poly-Plage et son petit hameau de pêcheurs Fanti.
Sassandra est reliée quotidiennement à Abidjan en bus.

Le parc national de la Comoé

Comoé, à l'angle nord-est de la Côte-d'Ivoire et à 570 km d'Abidjan, est la plus vaste réserve d'Afrique de l'Ouest. L'un des sentiers les plus prisés longe la rivière Comoé, où la plupart des animaux sauvages viennent se désaltérer pendant la saison sèche.
Le triangle de Kapkin, notamment, recèle un grand nombre de lions, et on estime la population éléphantine à une centaine. Parmi les autres animaux vivant dans ce parc, citons les singes verts, les hippopotames, les babouins, plusieurs espèces d'antilopes, vingt et une espèces de cochons, ainsi que des léopards – mais vous n'aurez sans doute pas la chance d'en apercevoir.
Comoé ouvre de décembre à mars. On y entre le plus souvent par Kafolo, au nord (c'est là généralement que vous mèneront les bus et les taxis-brousse), ou Gansé et Kapkin, au sud.

Articles récents