Lonely Planet

Le Nord-Est

À l'est d'Alger, au-delà des massifs de la Grande Kabylie, se déploie une contrée riche en beautés naturelles et chargée d'histoire. Sur la côte déchiquetée aux collines et promontoires couverts de pinèdes s'égrène une série de ports naturels et de plages relativement vierges pour un littoral méditerranéen. Vers la frontière tunisienne, le relief escarpé cède la place à des terres agricoles vallonnées où serpentent des rivières. C'est cette combinaison de mouillages propices, d'eau abondante et de sols fertiles qui attira à la suite Berbères, Phéniciens, Numides, Romains, Vandales, Byzantins, Arabes, Espagnols, Turcs ottomans et Français. Les traces qu'ils laissèrent derrière eux, en particulier les vestiges numides et romains de Timgad et Djemila, constituent le principal attrait du Nord-Est.
La région abrite certaines des villes les plus intéressantes du pays et de splendides paysages. Ainsi, ne manquez pas Constantine, perchée au-dessus d'une gorge traversée par des ponts vertigineux. La côte découpée autour d'Annaba alterne les falaises boisées plongeant dans la mer et les petites criques de sable fin bordées d'eau limpide. À Sétif, Guelma et ailleurs, l'activité touristique se résume aux Algériens émigrés qui reviennent l'été ; en dehors de cette période, vous aurez les hôtels et les sites pratiquement pour vous seul. En attendant que le tourisme démarre, les habitants qui se promènent sans but précis dans les rues ou hantent les cafés, luttent contre les difficultés matérielles et le désœuvrement.
 

à ne pas manquer dans le nord-est

  • La vieille ville pittoresque et l'impressionnant pont Mellah-Slimane de Constantine
  • La cité romaine de Djemila, véritable voyage dans le temps
  • La ville antique d'Hippone, marquée par la figure de saint Augustin, et les jolies arcades coloniales d'Annaba
  • La fontaine Aïn Fouara et son étonnante statue à Sétif
  • Timgad, un modèle d'urbanisme romain