1. Accueil
  2. Magazine
  3. Week-end à Marseille : les 8 lieux incontournables
Idées week-end

Week-end à Marseille : les 8 lieux incontournables

Mis à jour le : 18 novembre 2022

Carte

Cette année, parmi les 30 destinations à ne pas manquer dans le monde, nous avons sélectionné la ville de Marseille. Honnie hier, adorée aujourd’hui. la cité phocéenne attire de plus en plus avec ses mélanges de cultures, d’accents, de parfums et cette palette de couleurs chère à tant d’artistes. Et puis, il y a cette lumière si particulière, la mer et ces collines enserrant la ville… Marseille donne le sentiment de l’ailleurs. Marseille est un voyage. Voici 8 de ces lieux incontournables à découvrir le temps d'un week-end.

Notre-Dame-de-la Garde

Emblème de la ville, si chère au cœur des Marseillais et affectueusement surnommée « La Bonne Mère », Notre-Dame-de-la-Garde est perchée à 162 m, sur le plus haut point de Marseille. On suppose que la colline de la Garde servait déjà de poste de vigie à l’époque romaine. Elle devient dès le XIIIe siècle un lieu de pèlerinage avec la construction de la première chapelle.

De son parvis, on jouit d’une vue à 360°C sur la cité et la mer. Ce panorama unique est extraordinaire surtout au lever et au coucher du soleil.

A savoir : comptez 30 minutes de marche depuis le Vieux-Port. Un ascenseur mène à la crypte, pour les personnes à mobilité réduite.

istock-182764285.jpg

Le marché aux poissons est le plus emblématiques de Marseille , pour son ambiance gouailleuse et bon enfant.

Le Vieux-Port

Le Vieux-Port est le cœur historique de Marseille, son point névralgique. Située sur le site de l’ancien port antique, la calanque du Lacydon, le Vieux-Port a reconquis le cœur des Marseillais avec ses larges quais piétons et son ombrière à l’amusant effet miroir.

Immuable, le marché aux poissons dresse tous les matins ses étales. On a coutume de dire qu’on entend ici tous les accents marseillais !

Le Panier et la Vieille-Charité

Toute l’âme de Marseille  réunie dans des ruelles sinueuses, des montées abruptes et de jolies placettes : s’il n’est plus tout à fait le quartier populaire d’autrefois, le Panier n’en garde pas moins des aires de villages méditerranéen typique.

Le site phare de ce quartier ? La Vieille-Charité ! Cet ancien hôpital, œuvre de Pierre Puget, accueillait les mendiants au XVIIe siècle. Grâce à une restauration entreprise dans les années 1960, il est devenu un centre culturel qui abrite aujourd’hui deux remarquables musées.

baptiste-buisson-jsthk2owlda-unsplash.jpg

A la façon d'un moucharabieh, le bâtiment du MuCEM conçu par Rudy Ricciotti fait sensation.

Le MuCEM

Ouvert en 2013, année où Marseille était Capitale européenne de la culture, le musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MuCEM) s’est imposé dans le paysage marseillais. Cette réussite est d’abord architecturale, le site ayant réussi le pari d’attirer des milliers de visiteurs en devenant un lieu de balade incontournable. Seul musée national entièrement décentralisé, le MuCEM séduite aussi pour sa programmation culturelle.

A savoir : les extérieurs sont accessibles gratuitement aux heures d’ouverture et le musée est gratuit le 1er dimanche du mois.

Le quartier de Noailles

Noailles, c’est le quartier populaire par excellence, où l’on vient faire son marché, goûter à des délicieux gâteaux orientaux et dénicher de bonnes affaires dans les bazars. L’extrémité de la rue d’Aubagne débouche, sur ses hauteurs, dans un tout autre univers : le cours Julien. Ce quartier est idéal pour siroter un verre en terrasse et flâner dans les boutiques de créateurs.

A savoir : Rue de l’Arc, des habitants ont eu l’idée de créer la première « ruelle verte » de Marseille en installant des pots de fleurs au pied des immeubles. Depuis, l’initiative fleurit dans beaucoup de petites rues, si bien que la ville a mis en place un permis de végétaliser nommé « Visa Vert ».

istock-1219139842.jpg

Avec ses barques locales et ses cabanons typiques, le vallon des Auffes offre une vision de carte postale

La Corniche

Vous voilà dans le « Marseille-sur-Mer » !  La Corniche est réputée pour ses villas bourgeoises, ses cabanons, ses pointes rocheuses et ses criques secrètes s’ouvrant sur l’horizon.

Prenez le temps de flâner dans le lacis de venelles de la presqu’île de Malmousque (environ 300 mètres après le Vallon des Auffes). Le littoral est tailladé de petites anses qui offrent un dépaysement total.

Les Calanques

Ce site sauvage est escarpé, auréolé du statut de parc national, relie Marseille à Cassis et offre au visiteur une succession de roches de calcaire blanc, une eau limpide et une végétation aride, mais riche en espèces protégées. Gabians, puffins cendrés ou aigles de Bonelli n’ont d’ailleurs pas hésité à y élire domicile.

Une journée dans les Calanques ne s’improvise pas. Le maillot de bain fait certes partie de la panoplie, mais n’oubliez pas une bonne paire de chaussures de marche, de la crème solaire, de l’eau et un chapeau.

istock-182172236.jpg

Si votre coeur a palpité aux péripéties du comte de Monte-Cristo, visitez le château d'If

Les îles du Frioul

Un archipel à une vingtaine de minutes du Vieux-Port, c’est ce qu’offrent les îles du Frioul. Le bateau fait escale au château d’if, pour marcher sur les pas du comte de Monte Cristo. Afin de profiter de cette escapade magnifique, on embarque avec soi baskets, maillot de bain et pique-nique. Et on prend soin de rapporter ses déchets : on est ici dans un milieu naturel fragile, au sein du parc naturel des Calanques.

La Cité Radieuse, le Corbusier

La Cité Radieuse attire les férus d’architecture urbaine. Edifiée entre 1947 et 1952 par Charles-Edouard Jeanneret, dit le Corbusier, cette construction de 137 mètres de longueur par 24 mètres de largeur et 52 mètres de hauteur fait partie des œuvres de l’architecte classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Son béton brut, ses pilotis et ses loggias polychromes n’ont pas toujours séduit les Marseillais, qui la surnommaient la « Maison du Fada ».

A savoir : il est possible de visiter librement la rue commerçante et le toit-terrasse, en laissant simplement votre nom à l’agent de sécurité dans le hall d’entrée.
 


Guide de voyage

Lonely Planet : un guide tout en couleurs, concis et ultrapratique pour découvrir Marseille