1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. Les meilleurs plans boulot en voyage
Astuces voyage

Les meilleurs plans boulot en voyage

Mis à jour le : 5 décembre 2016

Carte

Le moyen idéal de découvrir un pays de l’intérieur tout en finançant la suite de son voyage… au travail !

1. Accompagnateur de voyages 

Voyager tout en étant payé, le rêve… Il vous suffit pour cela d’accompagner dans leurs pérégrinations un groupe de touristes. Votre rôle ? Vous assurer du bon déroulement du voyage, pour la plus grande satisfaction du groupe. La plupart des voyagistes exigent la maîtrise d’une langue étrangère, ainsi qu’un engagement pour au moins deux saisons. Le salaire n’est pas mirobolant, mais vous ne paierez ni l’hébergement ni le transport, et les repas sont habituellement pris en charge. Vous aurez d’autant plus de chances de décrocher un job que votre profil sera original.
Les sportifs pourront contacter Allibert (www.allibert-trekking.com) ou Terres d’aventure (www.terdav.com). 

2. Professeur de langue 

Pourquoi ne pas donner des cours de français, même si cette langue est moins recherchée que l’anglais ? Si vous disposez d’un diplôme d’enseignement et avez déjà un peu d’expérience, vous pourrez être recruté par un établissement scolaire étranger ou par un établissement de coopération et d’action culturelle. La rémunération peut s’avérer intéressante et, après un an passé au Japon ou en Corée du Sud, il y a des chances que vous ayez pu mettre de côté une somme d’argent non négligeable. La plupart des écoles exigent un diplôme de FLE (français langue étrangère).
Offres d’emplois sur le site www.fdlm.org et informations sur www.euroguidance-france.org

3. JF ou JH au pair 

Quelle meilleure manière de se familiariser avec une culture étrangère que de vivre et de travailler au sein d’une famille ? Ce n’est peut-être pas le mieux payé des boulots, mais il permet de se doter d’un atout inestimable : la maîtrise d’une langue étrangère. Aimer les enfants est indispensable mais ne suffit pas. Ce travail implique de sérieuses responsabilités et vous devrez apporter la preuve que vous avez déjà un peu d’expérience. La plupart des familles préfèrent recruter des jeunes entre 17 et 27 ans, célibataires et sans enfant.
Renseignez-vous sur les meilleures agences de placement et les destinations les plus prisées sur www.ufaap.org

4. Jobs d’hiver 

Les opportunités d’emploi dans les stations de ski ne manquent pas, même si la concurrence est rude. Ceux qui ont décroché un diplôme international de moniteur de ski peuvent donner des cours. Le salaire est modeste, mais il y a beaucoup de bons côtés – skier toute la journée et faire la fête le soir venu, un programme alléchant, non ? Les autres peuvent postuler auprès des hôtels et des centres de vacances qui recherchent du personnel pour la cuisine et le ménage. Un petit boulot certes moins prestigieux et moins rémunérateur, mais il règne en général un excellent esprit d’équipe entre les saisonniers.
Les grandes stations comme Whistler (www.whistlerblackcomb.com), au Canada, organisent des sessions de recrutement à l’étranger. Vous pouvez aussi consulter le site de votre station préférée et tenter votre chance. 

5. Pigiste, blogueur

Vivre de sa plume tout en voyageant n’est pas réservé aux seuls grands reporters. Si vous savez dénicher l’info et rédiger un article dans les règles de l’art, envoyez votre papier au rédacteur en chef du journal ou du magazine susceptible d’être intéressé par votre sujet. Cette activité implique d’être un peu culotté, très convaincant, joignable et de pouvoir transmettre ses textes dans les délais impartis. Du côté "do-it-yourself", récemment, certains -rares- blogueurs ont réussit à se démarquer en gagnant leur vie grâce à leur blog de récits de voyages, tout en continuant à voyager. 
Plusieurs plateformes vous permettent d'ouvrir un blog de voyage très facilement, comme Wordpress (http://fr.wordpress.com). 

6. Serveur ou barman 

Que vous choisissiez de servir en salle dans un café animé ou derrière le comptoir dans un bar de village, vous devrez avoir le sens du contact, une qualité essentielle dans la restauration. Les horaires à rallonge et le faible montant de la paie sont compensés par les pourboires, souvent appréciables, et la possibilité de rencontrer toutes sortes de gens. La plupart des établissements, notamment les bars, où il faut savoir changer les fûts et préparer les cocktails, n’engagent que des personnes déjà expérimentées.
Le site www.jcomjeune.com regroupe de nombreuses offres en Europe. 

7. Aide de cuisine 

Si vous êtes le roi des fourneaux (et que vous êtes qualifié), vous pouvez postuler en tant que cuisinier dans un hôtel ou un restaurant. Sinon, il est toujours possible de se faire embaucher dans les cuisines comme commis ou plongeur. La restauration est un milieu où l’on rencontre souvent d’autres voyageurs. Un bon moyen de gagner un peu d’argent dans une ambiance sympathique.
www.gumtree.com recense de nombreuses offres d’emplois (notamment de plongeur) à travers le monde. 

8. Travailleur agricole, vendanges, cueillette de fruits 

Si vous n’avez pas peur de vous abîmer les mains, optez pour un emploi saisonnier dans le secteur agricole – parfait pour améliorer son teint tout en renflouant (modérément) son compte bancaire. Que vous soyez engagé pour semer des légumes ou cueillir des fruits, préparez-vous à des journées longues et fatigantes, et à un salaire modeste – l’hébergement est toutefois gratuit et les tentations de dépenser son argent sont limitées. Ces travaux ne requièrent pas de compétences spécifiques, si ce n’est endurance et détermination.
Recherchez l’exploitation susceptible de vous engager sur le site de World Wide Opportunities on Organic Farms (www.wwoof.org). 

9. Bénévole 

Rendez-vous utile dans un domaine qui vous tient à cœur, tout en découvrant une nouvelle destination et en élargissant vos compétences. Les opportunités de bénévolat sont nombreuses et variées. Il peut s’agir d’un stage destiné à acquérir une expérience professionnelle, d’une mission au sein d’une organisation non gouvernementale ou d’un chantier visant à restaurer un monument. Il n’y a en général pas de rémunération à attendre. Au contraire, il vous arrivera parfois de participer à la nourriture et aux frais généraux.
Les sites www.volunteerabroad.com et www.coordinationsud.org répertorient des centaines de missions de bénévolat à travers le monde. 

10. Matelot 

Embarquer sur un voilier est un excellent moyen de découvrir des régions de rêve, comme les îles de la mer Égée, de l’océan Pacifique, de l’océan Indien ou des Caraïbes. Il suffit pour cela de maîtriser les fameux nœuds marins, d’aimer travailler en équipe et de savoir supporter une certaine pression. Les tâches varient selon le type d’embarcation mais concernent généralement le gréage, le nettoyage et la maintenance du bateau. Mieux vaut avoir déjà une petite expérience, ne serait-ce que pour connaître sa résistance au grain. Il est souvent demandé aux membres d’équipage une petite participation financière, notamment pour la nourriture.
Quantité de sites Internet mettent en relation capitaines et équipages, dont www.globalcrewnetwork.com
Photo : Tom Nguyen


Paramètres des cookies