-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les 10 lieux de Tolkien
Idées de voyage

Les 10 lieux de Tolkien

Mis à jour le : 22 décembre 2016

Carte

Faites votre baluchon et partez en quête des hobbits et autres elfes imaginés par l'auteur du seigneur des anneaux.

1. Pacaya, Guatemala

Certainement à mille lieues de Tolkien, le volcan de Pacaya au Guatemala n’en a pas moins d’étranges ressemblances avec la montagne du Destin du Mordor. Le Pacaya a connu sa première éruption il y a 23 000 ans, et rejette du dioxyde de soufre en continu depuis 1965. Facilement accessible en bus depuis la ville voisine d’Antigua, il fait l’objet d’une ascension populaire de 2 heures jusqu’à son sommet. La vue panoramique, au-dessus des nuages, est à couper le souffle et pour redescendre, on peut pratiquement “skier” sur la cendre.
Le Vila Flor Hotel (www.vilaflorhotel.com), à Antigua, propose des circuits jusqu’aux volcans, accompagnés d’un délicieux café guatémaltèque. 

2. Pendle Hill, Angleterre

On pense que Tolkien a puisé son inspiration dans les bois de la Ribble Valley pour créer les hobbits. Ce coin assez mystique du Lancashire en Angleterre est dominé par Pendle Hill, une colline à la silhouette sombre isolée des Pennines tout comme le Mont Solitaire de la fiction. Pendle est également célèbre pour avoir été associé à la sorcellerie au Moyen Âge, et les marcheurs peuvent même suivre le Pendle Witches Trail (sentier des Sorcières). Mais tout n'est pas que magie noire : George Fox, fondateur des Quakers, a lui aussi été fasciné par la colline. 
L'accès le plus facile à Pendle Hill se fait par le village de Barley. Pour vous renseigner sur les circuits à pied ou à vélo, consultez www.visitlancashire.com.

3. Rocamadour, France

Ressemblant incroyablement à la Cité blanche de Minas Tirith, capitale du Gondor et théâtre de la bataille cruciale des Champs du Pelennor, Rocamadour s’élève au-dessus de falaises de calcaire dominant le canyon de l’Alzou en France. On dit que la réalité dépasse souvent la fiction. Si l’on en croit la légende locale, Rocamadour fut fondée par un ermite guidé jusqu’à ce site par un ange. C’est un lieu de pèlerinage depuis le Moyen Âge, et les fidèles peuvent au choix gravir les 233 marches du grand escalier ou emprunter l’ascenseur jusqu’au sanctuaire.
Pour en savoir plus sur Rocamadour et la région, consultez le www.tourisme-lot.com.

4. Matamata, Nouvelle-Zélande

Inutile d’être un passionné de Tolkien pour apprécier Matamata. Toutefois, la plupart des visiteurs de cette bourgade rurale de l’île du Nord en Nouvelle-Zélande sont sur les traces des hobbits. Matamata est en effet le berceau de Hobbitebourg, décor du film Le Seigneur des anneaux. Lorsque le cinéaste Peter Jackson est tombé sur Alexander Farm, il a su qu’il avait trouvé le lieu parfait pour représenter la Comté, terre des Hobbits. Après la fin du film, le gouvernement a décidé de conserver les trous de hobbits, mais les visiteurs ont désormais plus de chances d’y voir paître des brebis que de croiser les personnages de Frodon, Meriadoc ou Pippin, encore moins les terrifiants Nazgûl.
Alexander Farm se trouve dans Buckland Rd, à Matamata. Des circuits organisés partent d’Auckland, Tauranga et Hamilton. Tous les détails sur www.hobbitontours.com.

5. Great Smoky Mountains, Tennessee/caroline du nord, États-Unis

On ne les appelle pas les Smokies pour rien. Cette immense chaîne montagneuse, qui court sur 2 108 km à travers la Caroline du Nord et le Tennessee aux USA, est réputée pour ses brumes, tout comme les Monts Brumeux de la Terre du Milieu. Les Smokies étaient le territoire des Indiens Cherokees, qui furent contraints pour la plupart à partir vers l’ouest par l’Indian Removal Act de 1830 (littéralement, “loi de déplacement des Indiens”, appelée aussi le “sentier des Larmes”) . C’est aujourd’hui le parc national le plus visité des États-Unis, et les activités de plein air y sont multiples (camping, pêche, équitation…). 
Environ 1 500 ours noirs vivent dans le parc, peuplé aussi d'élans, de cerfs de Virginie et de salamandres. Pour plus de précisions, consultez le site www.nps.gov/grsm.

6. Stromboli, Italie

Au large de la côte nord de la Sicile, l’île de Stromboli abrite l’un des volcans les plus actifs au monde, au point que les géologues emploient même le terme de “strombolienne” pour décrire les violentes éruptions volcaniques qui se produisent dans d’autres pays. On ne s’étonnera donc pas que cette île bouillonnante ait soi-disant servi de modèle à Orodruin, la terrible montagne du Mordor, fief du seigneur des Ténèbres Sauron. Bien que son cratère émette des jets de lave de façon ininterrompue depuis 1932, le Stromboli est très visité. En revanche, seuls 800 téméraires vivent sur l’île. 
À quelques minutes du volcan et du port de Stromboli, l’Ossidiana Hotel (www.hotelossidiana.it) conviendra à ceux qui aiment être aux premières loges.

7. Drakensberg, Afrique du Sud

Signifiant littéralement “montagne du Dragon” en néerlandais, le Drakensberg a une allure aussi évocatrice que son nom. Cet immense et lointain pays des merveilles montagneux pourrait représenter à lui seul la vaste Terre du Milieu. Les Zoulous d'Afrique du Sud l’appellent “uKhahlamba” (“Barrière de Lances”) car il constitue une frontière naturelle entre le Lesotho et la province du KwaZulu-Natal. Des lodges et des camps de base sont disséminés sur ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco, qui abrite plus de 290 espèces d’oiseaux et 48 espèces de mammifères. 
L’unique accès au Drakensberg est le col de Sani, qui culmine à 3 000 m d’altitude. Vous trouverez des cartes et renseignements sur www.kzn.org.za.
 

8. Château de Stirling, Écosse

Installé au sommet d’un crag volcanique jailli hors de terre il y a plusieurs millions d’années, le château de Stirling en Écosse est réputé inexpugnable. Comme le Gouffre de Helm de Tolkien, Stirling occupe une position naturellement défensive, le lieu idéal pour tirer des flèches sur les envahisseurs orques (ou, si l’on préfère, les Anglais). Symbole de la fierté écossaise, le château a été témoin des victoires de William Wallace (Braveheart) et de Robert Bruce, mais l’essentiel du bâtiment visible aujourd’hui date des XVe et XVIe siècles.
Le château de Stirling est ouvert de 9h à 17h en hiver (9h-18h en été) ; pour plus de détails, rendez-vous sur www.stirlingcastle.gov.uk.

9. Redwood National Park, californie, États-Unis

Certes, les séquoias du Redwood National Park dans l'Ouest américain, parcouru de cours d’eau limpides, de prairies et de 64 km de côte sauvage, ne marchent ni ne parlent comme les Ents qui peuplent les forêts de Mirkwood et Fangorn, mais ce sont les plus grands arbres du monde. Les séquoias qui poussent sur le littoral vivent généralement de 500 à 700 ans, et l’on dit même que quelques-uns auraient 2 000 ans, ce qui ferait d’eux les “êtres” vivants les plus anciens sur terre. 
Le Redwood National Park compte 5 centres d’information ouverts tous les jours de 9h à 18h en été (9h-17h au printemps, et 9h-16h en hiver). Rendez-vous sur www.nps.gov/redw.

10. Vallée de Lauterbrunnen, Suisse

Nul besoin faire trop jouer son imagination pour prendre ce coin de Suisse pour Fondcombe, royaume des Elfes et site du Conseil d’Elrond. Tolkien a bel et bien voyagé ici en 1919, et la peinture qu’il fait de Fondcombe rappelle beaucoup Lauterbrunnen (vallée luxuriante, cascades, sommets enneigées). Située dans le canton de Berne, la vallée est une destination très appréciée pour les sports d’hiver.
Wengen est l’une des rares stations de ski piétonne en Europe. Elle est desservie par le Wengernalpbahn. Consultez les horaires des trains sur www.sbb.ch.

 
 

Best of 2013

Retrouvez des idées de voyages inspirés de la littérature dans le Best of 2013 publié chez Lonely Planet.