1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Huit raisons de visiter la Barbade
Idées de voyage

Huit raisons de visiter la Barbade

Mis à jour le : 30 juillet 2015

Carte

Délicatement en retrait des autres îles des Caraïbes, la Barbade est une destination antillaise résolument à part, où les embruns océaniques se mêlent aux effluves de rhum dans un tableau mêlant demeures anglaises et orchidées, où l’on se laisse bercer par les vagues, les rythmes du calypso et les histoires de pirates… Voici huit raisons d’y faire escale sans plus tarder.

Un littoral de rêve(s)

Si les plages de la Barbade furent, en leur temps, un rivage fort prisé de tout ce que les Caraïbes comptaient de pirates, forbans et flibustiers, elles attirent aujourd’hui une faune plus sage. Mais attention ! Sachez choisir : amoureux de farniente et de baignade, direction les côtes sud et ouest, dont le sable blanc et pur, environnées de palmiers et surmonté d’azur, paraissent avoir servi de canon aux cartes postales des plages antillaises. Sur la côte est, où les vents sont plus forts, se mêlent au sable, les surfeurs sont au paradis, et en particulier sur la plus photogénique d’entre elles : Bathsheba.

Une nature reine et souterraine

Entourée de récifs coralliens, bordée de falaises calcaires au nord, la Barbade est une île dont le sous-sol regorge de lacs souterrains et de grottes. Harrison’s Cave, la plus fameuse d’entre elles, se visite en petit train. Tout au nord, Animal Flower Cave permet d’observer des anémones dans un cadre somptueux, la grotte ouvrant une fenêtre sur la mer.

Le charme britannique sous le soleil des Antilles

Contrairement aux autres îles des Caraïbes, la Barbade ne passa pas de main en main lors de son histoire coloniale et battit toujours pavillon britannique. Résultat : des constructions du plus pur style architectural géorgien sous le soleil des tropiques ! Bridgetown, la capitale dont le centre historique et la garnison sont classés à l’UNESCO, est une halte incontournable. Mais poussez plus loin l’exploration de l’île, avec la découverte des anciennes plantations de canne à sucre : Saint Nicholas Abbey, l’une des plus fameuses, n’est rien moins qu’une demeure anglaise du XVIIe siècle entourée de palmiers !

Aux sources du rhum

A la Barbade, le rhum est davantage qu’une boisson : c’est un monument. C’est ici que la recette de l’alcool-phare des Antilles, à jamais associé aux festins arrosés des boucaniers, fut créée dans la première moitié du XVIIe siècle… et c’est ici que la plus ancienne distillerie encore en activité continue à produire la précieuse eau-de-vie ambrée. Il s’agit de Mount Gay, et elle se visite (www.mountgayrum.com) !

Des jardins hors normes

Avant l’arrivée des plantations de canne à sucre, la Barbade était le domaine de la flore tropicale. Et, outre les réserves naturelles, permettant d’observer le singe vert de la Barbade, la découverte des jardins tropicaux de l’île se révèle une expérience inoubliable : un festival d’orchidées, de bambous, de palmiers au son des oiseaux, ou même de musique classique comme dans les Hunte’s gardens (www.huntesgardensbarbados.com) !

Une expérience musicale

En termes de musique, la réputation des Caraïbes n’est plus à faire, et non seulement la Barbade ne déroge pas à la règle, mais en plus elle offre une concentration et une variété comme vous n’en rencontrerez pas ailleurs : entre les rythmes flottants du calypso, le jazz caribéen et le reggae, l’île affirme sa singularité dès qu’un habitant entonne spontanément l’une de ses mélodies traditionnelles, ou que les percussions des Tuk Bands marient rythmes africains et marches militaires britanniques ! Sans compter qu’avec Rihanna, native de l’île, la Barbade s’est trouvée une ambassadrice musicale de choix.

Un voyage culinaire

Espadons, daurades, requins, homards, barracudas… Les êtres peuplant la mer se sont naturellement accordé une place de choix dans l’assiette bajane, mais le plus apprécié d’entre tous est doté d’ailes : le poisson volant ! Accompagné de Cou-Cou, la polenta locale, le poisson volant est si emblématique de l’île qu’on le retrouve sur les pièces de monnaie ! Autre plat traditionnel bajan : le pudding and souse, un ragoût de têtes et pieds de porc, tels que les esclaves le mangeaient autrefois…

Le Concorde, mythe de la Barbade

Et pour finir, la page peut-être la plus méconnue et étonnante de l’histoire récente de la Barbade : son attachement au Concorde, qui rythma le quotidien de sa population trois décennies durant. La Barbade était en effet la seule destination des Caraïbes accessible par avion supersonique ! Une époque révolue, mais dont le souvenir demeure grâce au Barbados Concorde Experience, qui permet de monter dans l’avion mythique (barbadosconcorde.com).


Article réalisé en partenariat avec 
 

Paramètres des cookies