1. Accueil
  2. Magazine
  3. Le coin des blogueurs
  4. Gagner sa vie avec un blog voyage
Le coin des blogueurs

Gagner sa vie avec un blog voyage

Texte par

Malvina Hamon

Mis à jour le : 29 novembre 2016

Carte

Comment fait-on pour devenir blogueur voyage ? Quel est le secret pour gagner sa vie avec son blog ? Peut-on  voyager gratuitement grâce à lui ? Si l’on en croit les moteurs de recherche, nul doute : ces questions sont récurrentes et attisent de nombreux fantasmes.
À vous tous, les curieux qui êtes arrivés ici en pensant révolutionner votre vie, attention on vous voit venir. Mais pas si vite… Gagner sa vie en bourlinguant aux quatre coins du monde et vivre de son blog voyage n’est une réalité que peu courante. Le jeu en valant la chandelle et la curiosité nous démangeant, nous avons toutefois choisi de nous intéresser au sujet. Et pour cela, rien de tel que d’interroger un concerné ! Nous avons posé les questions qui vous brûlent les lèvres à Bruno Maltor, l’un des rares blogueurs voyage français à vivre aujourd’hui de son site Votre Tour du Monde.
Suivre son blog et ses réseaux sociaux donne le tournis. Un jour à New-York, le lendemain en Nouvelle-Calédonie, quelques jours plus tard à Prague. Mais dis-nous Bruno, comment c’est possible ?  Parce que les gens lui posent sans cesse la question, il a décidé d’y répondre de la meilleure des manières : en rédigeant un post de blog. Son article intitulé « Le jour où je suis devenu un digital nomad » est aujourd’hui celui qui a reçu le plus de commentaires positifs avec plus de 3 000 likes et 100 000 vues. Les derniers doutes qu’il nous restait sur l’intérêt de ce sujet viennent de s’envoler. Gagner sa vie en voyageant intrigue, suscite la convoitise presque autant que l’intérêt et soulève chez les amateurs de voyage une seule et même question : pourquoi pas moi ?
Pour tenter d’y répondre, Bruno Maltor, qui gagne aujourd'hui grâce à son blog autant que s’il avait signé le CDI qu’il a refusé dans une grande entreprise de l’audiovisuel voilà quelques temps, nous dévoile ses secrets et ses choix à travers les 6 erreurs qu’il vous recommande d’éviter.

1ère erreur : « Lancer un blog pour gagner de l’argent, ça se ressentira forcément ! »

« Ca ne sert à rien de faire un blog si c’est pour faire une plateforme de publis. » Entendez par là une critique à peine masquée des trop nombreux sites mettant en avant de manière ostentatoire des marques, adresses, … Pour Bruno, un blog doit refléter la personnalité de l’auteur, être la vitrine de ses bons plans, pas celle de publicités.
La vente de liens (mettre un lien vers un site internet dans le sien pour améliorer son référencement en échange d’une monétisation) ? « Je n’en fais pas. Déjà parce qu’aux yeux de Google c’est interdit mais surtout parce que c’est caché. »
L’affiliation (l’annonceur rémunère l’affilié lorsque celui-ci lui amène des clients) ? Oui mais à condition qu’il y croit ! S’il n’a pas de coup de cœur, Bruno s’abstient : « Je ne vais pas me griller pour quelques euros, ça se voit quand un blogueur se met à parler de tout et n’importe quoi. » Aucune mauvaise tentation donc. « Si je fais de l’affiliation, c’est que j’ai déjà prévu de parler d’un produit, d’un hôtel, … car je le trouve vraiment cool. S’ils proposent une affiliation alors tant mieux. De toute façon, pour l’internaute ça ne change rien, il ne paye pas plus cher ! »

2ème erreur : « Payer une formation pour apprendre à être blogueur. Il existe des milliers de tutos sur le web pour se former. »

Être blogueur nécessite de multiples compétences techniques et pratiques. Les organismes de formation ont senti le vent venir et les stages fleurissent pour faire de vous le nouveau blogueur tendance. Mais est-ce vraiment utile de débourser une somme (souvent conséquente) pour se lancer ? Pour Bruno, la réponse est catégorique : « non ! » C’est sur le web qu’il a tout appris, « on peut tout y trouver ! Autant mettre son argent ailleurs. » Dans un billet d’avion par exemple ?

3ème erreur : « Se lancer sans avoir une bonne base : un blog qui est déjà connu. »

« J’ai commencé à être démarché à partir d’environ 30 000 VU (visiteurs uniques) par mois et un peu moins de 10 000 fans sur Facebook. » Se lancer dans des démarches de monétisation sans avoir une base solide est prématuré. Il est plus que préférable de commencer par se bâtir une véritable communauté, trouver son rythme, son style, ... en un mot se professionnaliser, avant d’imaginer pouvoir gagner sa vie grâce à son blog.

4ème erreur : « Ne pas être passionné. Autant par la thématique que par le web. »

Les heures et les heures devant son écran à écrire, monter des vidéos, faire des recherches, travailler son référencement… cela fait longtemps que Bruno ne les compte plus ! Car pour se démarquer, il faut travailler. Difficile de s’investir autant lorsque l’on n’est pas passionné.
D’autant plus que pour arrondir les finances, des commandes peuvent s’ajouter au travail sur le blog. Bruno réalise ainsi des vidéos pour des entreprises ou des particuliers. Votre blog devient peu à peu votre CV, ne l’oubliez pas…

5ème erreur : « Penser que les voyages de presse, et le fait de voyager tout simplement, c’est des vacances. On travaille avant, pendant et après. »

Rémunérés ou non, les voyages de presse permettent aux blogueurs de voyager. Mais attention là encore à ne pas tomber dans le piège. Il est primordial de savoir conserver son indépendance : « Je n’hésite pas à dire que c’est nul. Si ça ne plaît pas à ceux qui m’ont invité, tant pis, ils ne me réinviteront pas et voilà ! Je suis par exemple parti une fois dans un pays d’Asie du Sud-Est que j'ai visité pendant une dizaine de jours. Les conditions de préservation des éléphants dans un parc qui était censé les respecter étaient désastreuses. J’en ai parlé sur mon blog ; en mal bien entendu ! » Savoir dire non, prendre du recul, ne pas rentrer dans la publicité facile… autant d’éléments à ne pas oublier avant de céder à la tentation.

 6ème erreur : « Se dire que c’est une chance »

Si le hasard et les rencontres peuvent parfois donner un coup de pouce, inutile d’attendre « la chance ». À vous de la saisir ! « Ce n’est pas une chance que j’ai eu, j’ai saisi une opportunité, travaillé à fond, non stop ! Et non je n’ai pas gagné au loto », s’amuse Bruno tout espérant que le message sera  entendu.
Car le secret est bien là. Pour gagner sa vie en voyageant, outre le talent, le travail est la clé. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire !