Westfries Museum

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

On s’absorbe aisément dans la découverte de ce musée et de sa riche collection de toiles historiques. En 2005, une vingtaine de tableaux, d’une valeur de 10 millions d’euros, y furent d’ailleurs dérobés (et jamais retrouvés à ce jour). Fort heureusement, les 4 grands portraits de groupe représentant d’éminents ­schutters (gardes civiques), peints par Jan Albert Rotius (1624-1666), furent épargnés.

Le musée occupe l’ancien siège du Staten-College (Collège des États), l’instance qui gouvernait jadis la Frise-Occidentale et le Noorderkwartier (la partie de la Hollande au nord de l’IJ). La façade en escalier du bâtiment de 1632 porte les armoiries d’Orange-Nassau, la dynastie royale germano-­néerlandaise qui régna sur les Pays-Bas après le départ de Napoléon. Dans la cour arrière de l’édifice sont exposées d’intéressantes plaques de pierre issues des façades de la ville.

wfm.nl ; Rode Steen 1 ; adulte/enfant 6,50 €/gratuit ; 11h-17h mar-ven, 13h-17h sam-dim

Paramètres des cookies