-->

Wat Phra That Phanom

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

วัดพระธาตุพนม Ce temple superbe et imposant ne vous laissera sans doute pas de marbre, quand bien même vous auriez déjà eu votre content d’architecture sacrée. En son centre se dresse un tâht (stupa), plus impressionnant que tous ceux du Laos actuel, vénéré des bouddhistes des deux pays. Le tâht s’élève à 53,6 m, surmonté par un parasol en or de 16 kg, décoré de pierres précieuses, qui lui ajoute 4 m. Le temple est particulièrement resplendissant le soir.

La légende locale raconte que, de passage en Thaïlande, le Bouddha aurait demandé que l’on construisît un chedi ici même pour y conserver un fragment de son sternum – ce qui fut fait 8 ans après sa mort, en 535 av. J.-C. En revanche, les historiens font remonter la construction la plus ancienne, un petit stupa (une répliqueพระธาตุองค์เดิมจำลอง sur un îlot devant le temple donne une idée de son apparence), aux environs du IXe siècle. Ensuite, le monument a été régulièrement modifié. En 1690, il fut surélevé pour atteindre 47 m. Le bâtiment actuel, construit en 1941, s’est effondré durant les fortes pluies de 1975 et a été restauré en 1978. Des répliques des temples successifs ont été érigées dans tout l’Isan.

Derrière le cloître s’étend un petit parc ombragé contenant d’autres statues ainsi qu’un muséeพิพิธภัณฑ์รัตนโมลีศรีโคตรบูรณ์. On peut voir, côté nord, ce qui était jadis le plus grand gong de Thaïlande, et, côté sud, un marché de produits alimentaires et d’artisanat plutôt destiné aux touristes thaïlandais.

Th Chayangkun ; 5h-21h. ; 8h30-16h