Temple de Ramoche

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple

ར་མོ་ཆེ་小昭寺 Principale statue du temple, le Jowo Mikyöba (Akshobhya), fabuleusement orné, représente Sakyamuni à l’âge de 8 ans. Elle se tient dans le Tsangkhang, protégé par les Quatre Rois gardiens et un rideau en mailles de fer, que frottent les pèlerins dans un but propitiatoire. La statue fut démantelée durant la Révolution culturelle. La partie inférieure fut retrouvée dans une déchetterie à Lhassa en 1983 et la tête, découverte dans la Cité interdite à Beijing, fut rapportée par le 10e panchen-lama.

Au-delà des deux kora intérieurs, après avoir dépassé les pèlerins prosternés, vous découvrez une chapelle sur la gauche, avec des masques et des marionnettes sur les piliers anciens et, dans une vitrine, la divinité protectrice Dorje Yudronma à cheval et couverte de perles. La chapelle principale est remplie de divinités protectrices en posture yab-yum, comme il sied dans un temple tantrique. Saccagé par les gardes rouges durant la Révolution culturelle, le Ramoche a été restauré avec l’aide de la Suisse.

,  ; Xiǎozhāo Sì ; 20 ¥ ; 7h30-20h

Paramètres des cookies