Sanctuaire de Muradiye

L'avis de l'auteur Lonely Planet

ensemble architectural

Ce paisible sanctuaire se compose d’un jardin ombragé, d’un cimetière et de la Muradiye (Sultan Murat II) Camii, mosquée de 1426 dont les décorations peintes et le mihrab ornementé imitent le style de la mosquée Verte.

Douze tombeaux du XVe au XVIe siècle flanquent la mosquée, dont celui de Murat II (règne 1421-1451) qui conquit de nombreux territoires avant la prise de Constantinople par son fils Mehmet II.

À l’instar d’autres dynasties musulmanes, les Ottomans ne pratiquaient pas la primogéniture. L’héritier désigné ou le fils le plus fort faisait en général exécuter ses frères à la mort du sultan. Dans ces sépultures reposent ainsi tous les şehzade (princes impériaux) qui périrent pour la plupart de la main de leurs proches. Si la majorité des tombes s’ornent de magnifiques faïences d’İznik, certaines, à l’exemple de celle de Murat II, sont plus sobres, voire austères.

La Muradiye Medresesi, une école coranique du XVe siècle, servit de sanatorium dans les années 1950 et continue d’héberger un centre médical. Muradiye (Sultan Murat II) Hamamı, ancien hammam destiné aux étudiants de la medersa, est désormais un bâtiment administratif.

près de Kaplıca Caddesi.

Paramètres des cookies