Remparts

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site historique

城墙 Bien que cela ne saute pas aux yeux, Zhèngdìng a bel et bien été une ville fortifiée. Des 24 kilomètres de remparts d’origine, il ne reste aujourd’hui pour l’essentiel qu’un monticule de terre. À l’extrémité sud de Nandajie, la porte Chánglè长乐门, ou Nán Mén (porte Sud), a été reconstruite et donne une idée de la splendeur des murs d’origine.

On peut accéder au sommet de la porte, mais c’est mieux encore de grimper sur le mur de terre à côté pour découvrir les vestiges de l’enceinte. Les remparts d’origine, datant de l’époque des Zhou du Nord (557-581), étaient constitués d’un mur extérieur (yuèchéng), d’un mur intérieur (nèichéng) et d’un mur d’enceinte (wèngchéng).

Chéngqiáng. ; Chánglè Mén ; Yanzhao Nandajie ; 15 ¥

Paramètres des cookies