Tommy Thompson Park

L'avis de l'auteur Lonely Planet

parc

Une langue de terre artificielle s’étend sur 5 km entre le Harbourfront et les Beaches, formant le Tommy Thompson Park. Elle s’avance dans le lac Ontario encore plus loin que les îles de Toronto. Cette “réserve naturelle”, constituée à partir des matériaux extraits du dragage de l’Outer Harbour et des gravats de chantiers du centre-ville, abrite une faune étonnante. C’est l’un des plus grands sites de nidification des goélands à bec cerclé. Les sternes, les bihoreaux gris (proches du héron), les hiboux, les tortues, les renards, et même les coyotes, y ont élu domicile !

Le parc est ouvert au public le week-end et durant les vacances ; véhicules et chiens y sont interdits. Pendant l’été, sont organisées des activités pédagogiques et des promenades guidées, notamment sur le thème de l’écologie. À l’extrémité du parc se dresse un phare d’où l’on a une vue splendide sur la ville. Pour rejoindre le parc en transports publics, prenez n’importe quel tramway le long de Queen Street en direction de l’est jusqu’à Leslie Street, puis marchez 800 m vers le sud jusqu’aux grilles du parc ou suivez le Martin Goodman Trail.

416-661-6600 ; www.tommythompsonpark.ca ; Leslie St, près de Lake Shore Blvd E ; 9h-18h sam-dim avr-oct, 9h-16h30 nov-mars ; 83 Jones S, 501

Paramètres des cookies