-->

Paya Shwesandaw

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

Le plus grand lieu de pèlerinage de Taungoo est au cœur de la ville, 500 m à l’ouest de la route principale. Le stupa central, en forme habituelle de cloche, est doré. Il fut construit en 1597 à l’emplacement, dit la légende, d’un stupa beaucoup plus ancien servant de reliquaire à des cheveux sacrés du Bouddha. En entrant par le nord, vous verrez sur votre droite les statues des rois de Taungoo (et d’une reine à la poitrine généreuse), ainsi qu’un bâtiment circulaire abritant un bouddha couché entouré de deva (êtres célestes) et de moines, ses disciples.

Le pavillon situé à l’ouest renferme un grand bouddha assis de 3,5 m de hauteur, en bronze, dans le style de Mandalay. Il fut offert à la paya en 1912 par un fonctionnaire à la retraite qui donna l’équivalent de son poids en bronze et en argent pour permettre sa fonte. Quand il mourut, 3 ans plus tard (à 72 ans), ses cendres furent enfouies derrière la statue.

D’un autre côté (descendez une volée de marches de l’escalier nord et tournez à droite), dans un maigre jardin, se trouve un sanctuaire consacré à Thurathati – déesse hindoue récupérée parmi les nat (esprits) du panthéon birman– perchée sur un hintha (cygne d’or mythique). Les étudiants en beaux-arts viennent y prier avant leurs examens.