Remparts et forts

L'avis de l'auteur Lonely Planet

fortifications

Nulle visite de Dubrovnik ne saurait être complète sans une promenade sur ses célèbres remparts, avec à la clé une vue sublime sur la vieille ville et l’Adriatique. La grosse proportion de tuiles récentes sur les toits vous donnera la mesure des dommages causés par les bombardements des années 1990, mais aussi du remarquable travail de reconstruction mené depuis.

La première enceinte fut érigée au ixe siècle. Vers le milieu du xive siècle, 15 tours carrées s’ajoutèrent aux remparts, épais de 1,50 m. La menace d’attaques ottomanes au xve siècle amena à consolider les tours existantes et à en ajouter d’autres. La vieille ville s’en trouva enclose d’une barrière de pierre de 2 km, haute de 25 m par endroits. Les murs sont plus épais du côté terre – jusqu’à 6 m –, que mer (de 1,50 à 3 m).

La tour Minčeta, ronde, protège la ville des attaques terrestres, tandis que la tour Bokar et le fort Saint-Laurent regardent vers l’ouest et la mer, et que le fort Revelin et le fort Saint-Jean gardent l’entrée est et le vieux port.

Les remparts comportent des accès près de la porte Pile, de la porte Ploče et du Musée maritime. L’entrée de la porte Pile est la plus fréquentée, tandis que celle de la porte Ploče a l’avantage de débuter par les montées les plus raides (la promenade se déroule dans le sens inverse des aiguilles d’une montre). Ne sous-estimez pas l’effort que demande la visite des remparts, en particulier par temps chaud.

Gradske zidine ; adulte/enfant 120/30 Kn ; 8h-19h30 avr-oct, 9h-15h nov-marsTvrđava Minčeta ; rempartsTvrđava Bokar ; Tvrđava Lovrjenac ; 30 Kn ; 8h-19h30 ; Trg OružjaTvrđava sv Ivana