Oratorio de San Felipe Neri

L'avis de l'auteur Lonely Planet

édifice religieux

Cette église du XVIIIe siècle, aux tours et aux dômes multiples, se dresse près de l’extrémité est d’Insurgentes. La façade principale rose pâle, de style baroque, témoigne d’une influence indienne. À droite, un passage mène au mur est, dont la porte est décorée d’une représentation de Nuestra Señora de la Soledad (Notre-Dame de la Solitude). De là, vous pourrez jeter un coup d’œil à l’intérieur du cloître.

Dans l’église, 33 tableaux illustrent la vie de San Felipe Neri, un Florentin qui fonda au XVIsiècle l’ordre de l’Oratoire. Dans le transept est, une peinture de la Vierge de Guadalupe a été réalisée par Miguel Cabrera (1695-1768). Le transept ouest abrite la chapelle de Santa Casa de Loreto (1735), aux riches ornements ; il s’agit d’une réplique d’une chapelle de Loreto (Italie), où des anges auraient selon la légende transféré la maison de la Vierge Marie. La camarín (petite chapelle à l’arrière de l’église principale) possède 6 autres autels dorés de style baroque. Malheureusement, elle est rarement ouverte. Le gisant en cire de San Columbano repose sur un autel qui contiendrait les ossements du saint.

Plaza Cívica

Paramètres des cookies