Na Bolom

L'avis de l'auteur Lonely Planet

édifice historique

Ce centre de recherche-musée fut pendant de nombreuses années la résidence de l’anthropologue et photographe suisse Gertrude Duby Blom (dite Trudy, 1901-1993) et de son époux, l’archéologue danois Frans Blom (1893-1963). Na Bolom, jeu de mots formé à partir du patronyme des anciens propriétaires, signifie la “maison du jaguar” en langue tzotzil. Cette maison est remplie de photographies, de vestiges archéologiques et anthropologiques, ainsi que de livres. La visite guidée donne un bon aperçu de la vie qu’y menèrent les Blom et de la région du Chiapas telle qu’elle était il y a un siècle, même si l’image transmise des Lacandon relève davantage de leur passé que de leur vie présente.

Tandis que Frans explorait des sites mayas du Chiapas (Palenque, Toniná et Chinkultic notamment), Trudy consacrait sa vie à l’étude, à la photographie et à la protection de la jungle et des Indiens Lacandon. À sa mort, Na Bolom est devenu un musée et un Institut d’étude et de préservation des cultures indiennes du Chiapas. La maison est gérée par un conseil d’administration qui poursuit l’œuvre des Blom par des programmes communautaires et environnementaux dans les zones indiennes. La bibliothèque conserve plus de 9 000 ouvrages et documents relatifs aux Na Bolom.

Na Bolom loue également des chambres d’hôtes et sert des repas préparés avec les légumes bio du potager.

www.na-bolom.org ; Guerrero 33 ; 7h-19h

Paramètres des cookies