Gran Plaza

L'avis de l'auteur Lonely Planet

place

Monument à l’ambition de Monterrey de la fin du XXe siècle, l’aménagement de cet ensemble de places communicantes, de la taille d’un pâté de maisons, également appelé Macroplaza, a nécessité la démolition de bâtiments convoités du centre-ville. Ce projet controversé – qui serait l’un des plus vastes espaces publics du monde – est finalement une réussite et cette nouvelle zone urbaine a gagné en charme au fil des années : autrefois dépouillée, elle a été adoucie par l’ajout de parcs, d’arbres, de fontaines et de bassins.

On peut admirer les montagnes environnantes entre les nombreux édifices emblématiques – des bâtiments municipaux de style classique et des structures modernes avant-gardistes hébergeant certains des meilleurs musées du Mexique – qui flanquent la Gran Plaza. Les visiteurs prendront plaisir à explorer les lieux à pied, la majeure partie de la circulation étant détournée par des passages souterrains.

À l’extrémité sud de la Gran Plaza, la tour en béton du Faro del Comercio domine la ville à 70 m de haut, son laser vert transperçant le ciel nocturne. Le Faro reprend la forme baroque de la Catedral Metropolitano de Monterrey, surmontée par une croix lunimeuse. Au nord de ce monument se trouve la Plaza Zaragoza et son parc ombragé, très prisé des familles et des amoureux. Le parc accueille aussi des concerts en plein air et des séances de danse latino à l’ancienne tous les dimanches.

Encore plus au nord, le reste de la Gran Plaza est bordé d’une succession de bâtiments municipaux en béton. Si vous aimez le style brutaliste, vous allez adorer le Teatro de la Ciudad et son cousin architectural, l’immense Congreso del Estado. À quelques pas, vous découvrirez l’Explanada de los Héroes, jalonnée de statues, et enfin le Palacio de Gobierno de style néoclassique (1908).

Macroplaza ; Zaragoza.phare du CommerceGran Plazaesplanade des Héros ; Gran Plaza

Paramètres des cookies