Takieh Mo’aven ol-Molk

L'avis de l'auteur Lonely Planet

sanctuaire musulman

Typiquement chiites, les hosseinieh commémorent le martyre de l’imam Hossein à Kerbala (680). Ces monuments s’animent au mois de Moharram, période de deuil durant laquelle des représentations théâtrales rejouent l’épisode. Le Takieh Mo’aven ol-Molk, de style Qadjar tardif (1913), est le plus saisissant d’entre eux. On y pénètre à travers une cour et une salle centrale à coupole, ornée de scènes sanglantes illustrant la bataille de Karbala.

Il s’agit d’un sanctuaire actif : les pèlerins embrassent les portes et semblent émus devant l’“empreinte de pas d’Ali” (père de Hossein et gendre du Prophète) sur le mur de la seconde cour. Autour de l’empreinte, des carreaux de céramique représentent des scènes du Coran, des sujets préislamiques, dont des rois tout droit sortis du Shah Nameh, des notables locaux en habits du XIXe siècle et même des villages européens.

Dans le bâtiment sur la droite, un musée ethnographique expose des costumes régionaux.

Hadad Abil St ; 10h-12h et 16h-19h30 sam-jeu