Terres des Sept Couleurs

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site naturel

Avec l’île aux Cerfs, le Morne et le jardin de Pamplemousses, les Terres des Sept Couleurs de Chamarel comptent parmi les grandes icônes touristiques de Maurice. Le site, modeste par sa superficie, pourra en décevoir certains. Il se présente sous la forme d’une clairière parsemée de petites dunes de terre dont la couleur passe du violet au bleu et de l’anthracite au marron, à l’ocre et au rouge. Ces variations chromatiques sont dues à l’érosion, qui a ramené au fil du temps à la surface les oxydes minéraux (de fer ou d’aluminium) contenus dans les basaltes issus d’éruptions volcaniques anciennes. Le phénomène est également visible dans la vallée des Couleurs, au sud de l’île, où l’on a répertorié 23 teintes, moins distinctes .

La guérite qui donne accès au site est installée à la sortie du village, sur la droite. La route, récemment asphaltée, continue ensuite au milieu des champs de canne. Elle commence par mener à la cascade de Chamarel, sur la gauche, qui dévale un à-pic de plus de 100 m. Roulez encore sur 1,5 km pour découvrir les fameuses terres. Des barrières en rondins protègent le site du piétinement mais deux petits kiosques offrent une vue d’ensemble.

La visite est libre. Il n’existe pas de guides officiels sur le site, qui appartient à la sucrerie de Bel Ombre. Vous trouverez un snack sur place, une petite boutique et un enclos avec des tortues géantes.

Coloured Earths ; 483 8298 ; tlj juin-sept 8h30-17h, oct-mai jusqu’à 17h30lun-sam 10h-16h30