-->

Ville médiévale

L'avis de l'auteur Lonely Planet

patrimoine

Deux enceintes – la première bâtie pour protéger ses richesses commerciales, la seconde pour conforter les défenses de la ville à l’approche de la guerre de Cent Ans – encerclent le bourg médiéval, dont le cœur est la place des Consuls. Une large part de cette dernière est occupée par une belle halle, bâtie en 1800, qui accueille toujours les marchés du mercredi et du samedi matin. Disséminées dans les rues adjacentes, les sept tours de Martel sont le beffroi du palais de la Raymondie, le clocher de l’église Saint-Maur, les tours de Tournemire, de Mirandol et des Cordeliers, et enfin celles de la maison Henri Court-Mantel et de l’hôtel de Briance. La tour de Tournemire est une ancienne tour de guet qui servit un temps de prison. L’hôtel de Briance, souvent appelé hôtel Vergnes de Ferron, présente une tour extérieure et un beau portail Renaissance. Quant à la maison Fabri, elle est également appelée maison Henri Court-Mantel car elle a été bâtie en lieu et place de la demeure où mourut le fils d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II Plantagenêt, après avoir pillé Rocamadour en 1183.

Flanqué d’un beau beffroi, le palais de la Raymondie (XIIIe-XIVe siècle) est un joli ensemble carré qui, outre l’office du tourisme, abrite un petit musée intéressant sur Uxellodunum, ultime bataille de César en Gaule (un an après Alésia) et dont l’emplacement est officiellement localisé depuis 2001 au Puy d’Issolud, à quelques kilomètres de Martel (voir l’encadré page précédente).

05 65 37 45 71 ; amismuseeraymondie.org ; juin-septmer, jeu et ven 15h30-18h30