Sanctuaires

L'avis de l'auteur Lonely Planet

lieux de pèlerinage

Également appelé place Saint-Amadour, le parvis de la cité religieuse abrite sept églises et chapelles blotties dans un mouchoir de poche au pied de la falaise. L’édifice le plus massif est la basilique Saint-Sauveur, érigée au début du XIIIsiècle et constituée de deux nefs – l’une était réservée aux pèlerins, l’autre aux religieux – séparées par des piliers. Les chapelles Saint-Jean-Baptiste, Sainte-Anne et Saint-Blaise se serrent sur sa droite quand on arrive par l’escalier. Quelques marches permettent de descendre à la crypte Saint-Amadour, de style roman très sobre, où l’on présentait autrefois le corps du saint aux pèlerins.

Côté falaise, on remarque les fresques de style romano-byzantin qui ornent l’extérieur de la petite chapelle Saint-Michel. Réalisées au XIIe siècle, elles ont pour thème l’Annonciation et la Visitation. À l’intérieur, une peinture murale du XIIIe siècle illustre une scène du Jugement dernier.

La chapelle Notre-Dame, but ultime des pèlerins, s’appuie contre la paroi juste à côté, derrière un portail gothique flamboyant. Cœur spirituel de la cité religieuse, cette chapelle du XVsiècle parfois appelée “chapelle des Miracles” abrite la Vierge noire, statue en bois du XIIe siècle considérée comme miraculeuse. À gauche de l’entrée de la chapelle, un emplacement dans la roche signale l’endroit où aurait été découvert le corps de saint Amadour.

05 65 14 10 59 ; juil-août 7h15-22h, sept 8h-21h30, oct et avr-juin 8h-20h, nov-avr 8h30-28h30 ; visite guidée spirituelle et historique fév-nov lun-ven à 10h30 et 14h30