Rochers bleus

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site naturel

Les rochers de cette réserve naturelle ne sont pas vraiment bleus, et c’est davantage leur lien avec le passé révolutionnaire qui distingue ces collines. En effet, les Haïdouks, qui luttèrent autrefois contre les Turcs, y trouvèrent souvent refuge. La majorité des visiteurs empruntent le télésiège jusqu’au sommet où ils pique-niquent en profitant de la vue sur la vallée et suivent les sentiers jusqu’aux grottes où se cachaient les Haïdouks. La meilleure période pour le visiter va de mai à septembre.

Si vous ne voulez pas prendre le télésiège, vous pourrez faire l’ascension de la colline par un sentier sinueux (1 heure 30). À l’arrivée, un chemin descend sur 300 m jusqu’à la route ; traversez-la et continuez sur 500 m à travers bois jusqu’à l’Hija Poveda. Suivez la route qui descend pour contourner les centres d’informations (prenez-y une carte). Les sentiers irréguliers (beaucoup sont escarpés) qui conduisent aux grottes des Haïdouks sont indiqués ici et là depuis le bois principal.

Le parc comprend également des formations rocheuses qui font l’objet de légendes aussi étranges que leurs formes. Halkata, “l’anneau”, est un rocher de 8 m de haut qui, à en croire les récits, garantit une vie longue et heureuse aux couples qui passent au milieu. D’autres formations ressemblent, dit-on, à différents animaux, comme des chameaux et des grenouilles. Pour de plus amples renseignements, contactez le centre d’informations touristiques .

Le minibus n°25, qui circule de manière irrégulière, va du centre de Sliven à la route principale, à une courte distance à pied des télésièges. Il est beaucoup plus simple de prendre un taxi. Gardez un numéro de taxi pour le retour, car les chauffeurs ne desservent pas fréquemment les télésièges.

Sinite Kamani ; télésiège 8h30-17h mar-dim, 12h-17h lun