-->

Benteng Oranye

L'avis de l'auteur Lonely Planet

forteresse

Construit par les Hollandais au début du XVIe siècle et baptisé fort Malayo par les Portugais, le Benteng Oranye se résume désormais à des ruines peuplées par des chèvres et… par l’armée. L’herbe a envahi cette ancienne résidence des gouverneurs néérlandais, où le béton disgracieux s’est aussi parfois invité. On peut se promener sur certaines parties du bastion surmonté de canons rouillés, auquel on accède via une arche d’entrée restaurée. Les militaires s’emploient à redonner au fort sa splendeur passée.