Afyon Kale

L'avis de l'auteur Lonely Planet

forteresse

Le kale ou hisar (citadelle) trône au sommet d’un éperon rocheux, accessible par un sentier abrupt indiqué en face de l’Ulu Cami et de la Yukarı Pazar Cami. L’ascension, ardue, passe devant plusieurs tours de guet ottomanes le long de fortifications jadis dissuasives. Sinon, le trajet en taxi vous coûtera environ 15 ₺.

C’est le roi hittite Mursilis II qui fit bâtir le premier château vers le XIVe siècle av. J.-C. ; les conquérants successifs ajoutèrent par la suite leur pierre à l’édifice. Plus récemment, l’État a effectué sur la kara hisar (forteresse noire) des restaurations en pierre blanche peu conformes à l’architecture d’origine. Appelée Afyon en référence à l’opium cultivé alentour, la ville a été officiellement rebaptisée Afyonkarahisar (“citadelle noire de l’opium”) en 2004 afin de mettre davantage l’accent sur son patrimoine architectural.

Il n’y a rien à voir à l’intérieur, mais la vue depuis le sommet (226 m) s’avère spectaculaire. En l’absence d’éclairage, évitez de redescendre à pied après la tombée de la nuit.

Paramètres des cookies