Vendée Charente-Maritime : Sports et activités

Cyclotourisme

La Vendée comme la Charente-Maritime constituent sans conteste des terres bénies pour la petite reine. Le long du littoral et dans les terres, dans les forêts domaniales et sur les îles, les voies aménagées et les longs parcours balisés sont très nombreux. Beaucoup de ces circuits ont été aménagés sur d’anciens chemins de fer. Point non négligeable : le relief des deux départements est très propice à la pratique du vélo, puisqu’en dehors des collines vendéennes du haut bocage et des environs de l’ancien golfe de la Saintonge, les montées seront rares. Avec la multiplication des pistes cyclables, il est facile d’enfourcher son vélo le temps d’une courte balade ou d’un week-end au vert.

Randonnée

La région est très riche en chemins balisés. Parmi les itinéraires au long cours figurent le GR®364, qui parcourt la Vendée, ainsi que le GR®4 et le GR®360 en Charente-Maritime. Le GR®8 traverse quant à lui les deux départements. Ces sentiers sont tous balisés en blanc et rouge.
Les comités régionaux ou départementaux de la Fédération française de randonnée pédestre, en charge du balisage et de l’entretien des sentiers, fournissent d’utiles renseignements : http://vendee.ffrandonnee.fr ; www.rando17.com ou www.ffrandonnee.fr.

Équitation

Les clubs de la région proposent de très belles balades équestres sur le littoral ou dans le bocage. Les plages sont notamment accessibles le matin ou le soir, mais il faut être cavalier confirmé pour pouvoir y galoper. Il est aussi possible d’organiser de véritables randonnées sur des itinéraires accessibles et sécurisés. La Charente-Maritime compte de 3 000 km de chemins ouverts à la randonnée équestre, dont 1 200 km balisés CNTE (Comité national de tourisme équestre). Les possibilités de balades sont très nombreuses.

Canoë-kayak et tourisme fluvial

Le kayak de mer ou de rivière et le canoë sur les canaux et les rivières navigables permettent de découvrir des sites souvent inaccessibles par voie terrestre
et d’approcher en silence les oiseaux. C’est aussi un excellent moyen de faire
une pause au vert : le Marais poitevin, la Sèvre nantaise en Suisse vendéenne, l’estuaire de la Seudre ou les pertuis qui entourent les îles charentaises et vendéennes s’y prêtent tout particulièrement. Émanant de la Fédération française de canoë-kayak, les comités régionaux de canoë-kayak (02 41 73 86 10 ; www.canoekayakpaysdelaloire.fr ; 75 av. du Lac-de-Maine, 49 000 Angers ; 05 46 91 15 47 ; http://crpcck.fr ; 405 rte du Pineau 17610 Dompierre-sur-Charente) fournissent des informations pour les balades en rivière et en mer.

Golf

Les deux départements comptent plusieurs golfs, dont certains avec vue imprenable sur l’Atlantique. Tous sont référencés par les ligues régionales (www.ligue-golf-paysdelaloire.asso.fr ; www.liguegolfpoitou-charentes.org). Parmi les terrains les plus réputés, citons ceux de Saint-Jean-de-Monts, L’Aiguillon-sur-Mer et Port-Bourgenay en Vendée et ceux de La Rochelle, Royan et Saintes pour la Charente-Maritime.

Pêche

Les amateurs de pêche en eau douce ne sauront plus où donner de la tête. Lacs, étangs poissonneux, rivières et marais abondent dans la région. En Vendée par exemple, le réseau hydrographique s’étend sur plus de 4 500 km de cours d’eaun et 1 300 ha de grands lacs. Vous pourrez y pêcher des carnassiers (brochets, sandres, anguilles, perche truitée…) et des poissons blancs (carpes, gardons, rotengles, ablettes …). En Charente-Maritime, le réseau est également très dense (Boutonne, Seudre, Sèvre niortaise, Seugne, Charente…) et comporte de nombreux canaux et étangs.

Voile et plaisance

Des côtes et des plans d’eau de toutes natures (criques, anses, baies, estuaire, golfes), du vent régulier toute l’année, des expositions différentes et un réseau de professionnels compétents pour l’enseignement : le littoral atlantique fait partie des lieux phares pour la voile et la plaisance. Ce n’est pas pour rien que cette portion de la côte atlantique constitue une étape ou même le port d’attache de régates qui font vibrer le monde entier : le Vendée Globe, qui s’élance des Sables-d’Olonne (prochain départ en 2016-2017, voir l’encadré), la Route du Rhum, la Solitaire du Figaro… Préparez-vous, vous aussi, à larguer les amarres !

Planche à voile

Il est possible de pratiquer la planche à voile, comme la voile légère, dans chaque club nautique des stations balnéaires. La Fédération française de voile propose des cours dans ses écoles et ses clubs affiliés ; retrouvez leurs coordonnées sur www.ffvoile.net. Des spots bien ventés sont disséminés tout le long du littoral.

Surf

Sport de glisse emblématique, le surf et ses variantes (bodyboard, stand-up paddle) se pratiquent sur toutes les côtes où l’on trouve des vagues hautes et des déferlantes. Les plages charentaises et vendéennes y sont propices toute l’année, mais elles comptent certains spots privilégiés comme Brétignolles-sur-Mer, Les Sables-d’Olonne, certaines plages de l’île de Ré et d’Oléron (Grand-Village pour les vents d’ouest), la conche de Pontaillac à Royan, ou la pointe de la Coubre sur la presqu’île d’Arvert. Sur l’île de Ré, les débutants opteront pour les plages du sud, avec les rouleaux tranquilles des Grenettes et de Gros Jonc, alors que les plus expérimentés iront affronter la houle plus au nord, au Petit Bec et au Lizay. Des écoles divulguent un enseignement ludique pour initier les ados. Pour le stand-up paddle, on vous conseille notamment l’estuaire de la Seudre et les pertuis calmes qui entourent les petites îles.

Kitesurf

Dans la culture glisse, le kitesurf est très tendance sur la côte atlantique. Les amateurs s’y adonnent sur des parties réservées de la plage et à des horaires peu fréquentés, par sécurité pour les baigneurs (attention, les nageurs-sauveteurs veillent au respect de ces horaires – renseignez-vous au préalable). Des écoles d’initiation existent à Noirmoutier, Saint-Jean-de-Monts, Brétignolles-sur-Mer, La Tranche-sur-Mer, au sud de La Rochelle et sur l’île de Ré… La plage de la Sauzaie à Brétignolles-sur-Mer est aussi un site de compétition.

Char à voile

À marée basse, les vastes étendues de sable plat et lisse des plages de Talmont-Saint-Hilaire, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Saint-Jean-de-Monts, Saint-Georges-de-Didonne ou Châtelaillon-Plage, bien exposées au vent, forment un lieu de pratique privilégié, accessible dès 7 ans.

Thermalisme et thalassothérapie

Jonzac, Rochefort et Saujon sont considérées comme de grandes stations thermales. Les thermes de Jonzac disposent de l’offre la plus étendue de soins bien-être en parallèles de cures médicales. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le Conseil national des exploitants thermaux (www.france-thermale.org) ou vous renseigner sur www.le-thermalisme.com.
Pour la thalassothérapie, vous pourrez compter sur six centres en Charente-Maritime (Châtelaillon-La Rochelle Sud, Royan, Sainte-Marie-de-Ré, Ars-en-Ré, La Flotte-en-Ré et, sur l’île d’Oléron, Saint-Trojan-les-Bains) et deux en Vendée (Les Sables-d’Olonne et Saint-Jean-de-Monts).

Mis à jour le : 8 décembre 2016

Articles récents