Lyon : Culture

Coutumes

La fête des Lumières – que les Lyonnais appellent aussi “les Illuminations” – est probablement la tradition la mieux conservée puisqu’elle a lieu chaque 8 décembre depuis… 1852 ! Ce jour-là devait être inaugurée une statue de la Vierge sur la colline de Fourvière, inauguration qui avait du être reportée en raison d’une crue de la Saône. Alors que la cérémonie se prépare, un orage s’abat sur la ville menaçant une nouvelle fois cette inauguration. Lorsque la pluie s’arrête, les Lyonnais illuminent spontanément les façades de leurs maisons avec des petits lampions – comme cela se faisait alors pour les grands événements. Aujourd’hui encore, cette coutume est bien vivante. Et depuis 1999, en plus des lampions aux fenêtres, mises en lumières et installations d’artistes investissent la ville durant 4 jours avant et/ou après le 8 décembre.

Nourriture

En matière de restauration, la réputation de Lyon n'est plus à faire. La ville est même considérée comme une capitale gastronomique et possède des centaines de restaurants. Reste que certains établissements abusent de cette réputation et se sont transformés en "pièges à touristes". Il est donc conseillé de se renseigner auprès des Lyonnais. Ceux-ci vous indiqueront les meilleurs "bouchons", autrement dit les bistrots façon lyonnaise, où l'on sert une cuisine traditionnelle, dont des tripes, des andouillettes, du saucisson chaud, des gratons, du pot-au-feu ou des quenelles, accompagnés d'un côteaux-du-lyonnais ou d'un beaujolais servis dans un "pot", une bouteille au cul épais, d'une contenance de 46 cl. C'est dans la Presqu'île que se trouvent les meilleures adresses.

Arts

Lyon s'enorgueillit d'avoir été la capitale de la Renaissance française : la poétesse Louise Labé y est née, Rabelais et Erasme y ont vécu, tandis que les premiers imprimeurs du pays s'y installaient (comme en témoigne aujourd'hui le musée de l'Imprimerie). Au cours des siècles, de nombreux écrivains (Mme de Sévigné, Voltaire, Stendhal, Baudelaire...) et des compositeurs (Rameau, Mozart, Liszt, Saint-Saëns...) y ont séjourné avec plaisir, appréciant son brassage culturel, ses innovations techniques et industrielles, ainsi que ses environs verdoyants.Mais ce sont les cinéphiles qui viennent aujourd’hui en pèlerinage dans la ville : c’est à Lyon que naquit le septième art, fruit du génie d’Auguste et de Louis Lumière. Le Château Lumière, leur maison de famille et superbe bâtiment Art nouveau, abrite désormais l’Institut Lumière. Ce lieu est à la fois un musée retraçant l’histoire de cette géniale invention, une cinémathèque conservant des documents exceptionnels et un cinéma assurant une programmation de grande qualité. Depuis 2009, la ville a aussi son festival de cinéma : le festival Lumière, qui a lieu à l’automne.Guignol, autre gloire lyonnaise, est dû à l’imagination d’un canut (un ouvrier de la soie). Au tout début du XIXe siècle, Laurent Mourguet, au chômage, devint arracheur de dents et eu l’idée d’attirer ses clients avec une marionnette. L’insolent Guignol et ses compagnons se donnent toujours en spectacle dans différents petits théâtres de la ville et ont une place de choix au musée des Marionnettes du monde (Musées Gadagne).Enfin, côté arts vivants, la scène lyonnaise se porte bien avec l’Orchestre national de Lyon qui se produit à l’Auditorium, l’Opéra national qui possède son propre orchestre et son corps de ballet, la Maison de la danse et plusieurs théâtres accueillant des créations nationales, ainsi que de multiples scènes jazz, rock ou chansons un peu partout dans la ville. De grands événements rythment aussi la saison culturelle : notamment le festival des Nuits de Fourvière l’été et, à l’automne, la Biennale de la danse ou celle d’art contemporain.

Mis à jour le : 20 mars 2019
Vizeat

Articles récents

Paramètres des cookies